La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 61 à 79 de 79 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Voluntary feed intake and feeding behaviour of group-housed growing pigs are affected by ambient temperature and body weight

Consulter le resumé

The effect of ambient temperature on individual feeding behaviour was studied in six groups of Piétrain×Large White barrows. In experiment 1 (two groups), ambient temperature varied in a cyclic way from 22 to 12°C and 12 to 22°C with three or four consecutive days at each of the following temperatures: 22, 19, 16, 14 or 12°C. Similarly, in experiment 2 (two groups), temperature varied from 19 to 29°C and 29 to 19°C with three or four consecutive days at 19, 22, 25, 27 or 29°C. In both experiments, each group was used over two successive cycles with an initial body weight (BW) of 37 kg at cycle 1 (four pigs per group) and 63 kg at cycle 2 (three pigs per group). During experiment 3, groups of four pigs were exposed to varying temperatures over one cycle either as in experiment 1 (one group) or as in experiment 2 (one group); their initial BW was 45 kg. Photoperiod was fixed to 12 h of light. In experiments 1 and 2, neither the daily number of meals (11) nor the rate of feed intake (37 g/min) were affected by temperature. The daily number of meals was lower at cycle 2 (9 vs. 12 at cycle 1 on average) but their size was higher (305 vs. 181 g/meal at cycle 1). The feeding pattern was mainly diurnal (62%). From individual data obtained at each temperature level and each stage of growth in this study (N=296), an equation to predict the voluntary feed intake (VFI) from temperature (T, ranging between 12 and 29°C) and body weight (BW, ranging between 30 and 90 kg) is proposed: VFI (g/d)=−1264+117T−2.40T2+73.6BW−0.26BW2−0.95T×BW (RSD=329). The present relationship indicates that VFI depends on temperature and body weight with a marked negative effect of high ambient temperatures in heavier pigs.

2000

Influence de la température ambiante et de la concentration en nutriments de l'aliment sur les performances de lactation de truies primipares

Consulter le resumé

Les effets de la température ambiante et de la concentration en nutriments de l'aliment sont étudiés chez 187 truies primipares Large White x Landrace. Les animaux sont répartis entre deux salles différant par la température ambiante (20 vs. 26°C) et entre deux régimes différant par leur teneur en énergie digestible (ED) et en acides aminés essentiels (Lot B: 13,5 MJ ED et 8,5 g de lysine par kg; Lot H: 14,4 MJ ED et 9,1 g de lysine par kg). Les truies sont alimentées à volonté entre le 5ième et le 26ième jour de lactation.
PDF icon Influence de la température ambiante et de la concentration en nutriments de l'aliment sur les performances de lactation de truies primipares
2000

Performances zootechniques et comportement alimentaire de truies en lactation exposées à des températures élevées et fluctuantes au cours de la journée

Consulter le resumé

La température de 24°C est généralement recommandée lorsque les truies en lactation sont élevées sur caillebotis intégral. Cependant, l'exposition de ces animaux à une température ambiante élevée provoque

une dégradation des performances, notamment au-delà de 25°C. Or, selon les caractéristiques du climat, de la saison et des bâtiments, la température varie d'une journée à l'autre ou au cours de la journée, et les truies sont alors presque en permanence exposées aux problèmes posés

par le chaud.
PDF icon Performances zootechniques et comportement alimentaire de truies en lactation exposées à des températures élevées et fluctuantes au cours de la journée
1999

Influence of high ambient temperatures on feed intake and feeding behaviour of multiparous lactating sows

Consulter le resumé

Multiparous Large White sows (n = 63) were used to investigate the effects of five ambient temperatures (18, 22, 25, 27, and 29 degrees C) and two dietary protein contents on their lactation performance. At each temperature treatment, ambient temperature was maintained constant over the 21-d lactation period. Dietary protein content was either 14 or 17% with essential amino acids levels calculated not to be limiting. The animals had ad libitum access to feed between the seventh and the 19th day of lactation. Diet composition did not influence lactation performance.
1999

Produit à base de viandes ou préparations de viandes ? Caractérisation et modification de la structure cellulaire de la viande en fonction de son traitement.

Consulter le resumé

La discrimination entre les produits à base de viande et les préparations de viandes repose sur la réglementation européenne et française.

Ces textes réglementaires font une différenciation entre ces deux types de produits sur la base de notion du "traitement insuffisant pour modifier à coeur la structure cellulaire de la viande".

Par conséquent, un produit carné dont la structure cellulaire n'est pas modifiée par le traitement de fabrication est considéré comme une préparation de viande.
PDF icon Produit à base de viandes ou préparations de viandes ? Caractérisation et modification de la structure cellulaire de la viande en fonction de son traitement.
1999

Incidence des paramètres climatiques et des distances sur la mortalité des porcs en cours de transport

Consulter le resumé

La mortalité des porcs pendant le transport est un problème multifactoriel.

Parmis 4 critères météorologiques (température, humidité, pression atmosphérique, vitesse d’air), c’est la température qui a la plus forte influence : lorsque la température est supérieure à 15° C

dès 6 h, ou 25° C à 14 h, le taux de mortalité augmente de 40%. Il est préférable de trier et de sortir les porcs avant embarquement sur des aires de stockage ou des quais, de les charger à jeûn et de les
PDF icon Incidence des paramètres climatiques et des distances sur la mortalité des porcs en cours de transport
1999

Caractérisation des effets de l'augmentation de la température ambiante sur les performances des truies en lactation

Consulter le resumé

Les effets de la température ambiante (T) et de la teneur en protéines de l'aliment sont étudiés chez 63 truies multipares Large White. Les animaux sont répartis entre cinq traitements thermiques (18, 22, 25, 27 ou 29°C) et deux aliments ayant des teneurs en protéines de 14 ou 17%; les teneurs en acides aminés essentiels sont identiques dans les deux aliments.

La photopériode est de 14 h de jour. Les truies sont alimentées à volonté entre le 7ième et le 19ième jour de lactation.
PDF icon Caractérisation des effets de l'augmentation de la température ambiante sur les performances des truies en lactation
1999

Mesure des circuits, des vitesses et des débits d'air en été dans les camions de ramassage des porcs charcutiers

Consulter le resumé

La directive européenne CE 98 mentionne que pour des durées de transport des porcs supérieures à 8 heures, les camions doivent être équipés d’un système de ventilation.

En France, les camions de ramassage des porcs charcutiers ne sont pas équipés de ventilateurs. Cette étude apporte des références objectives sur les circuits, vitesses et débits d’air dans ces véhicules.
PDF icon Mesure des circuits, des vitesses et des débits d'air en été dans les camions de ramassage des porcs charcutiers
1999

Amplitude de variation de la température au cours de la journée. Conséquences sur les performances du porc en croissance élevé à une température moyenne de 24°C

Consulter le resumé

L’influence de l’amplitude de variation nycthémérale de la température ambiante a été étudiée dans deux essais successifs portant chacun sur 192 porcs (mâles castrés et femelles croisés) entre 25 et 110 kg. Quatre traitements thermiques ont été mis en place: la température est maintenue constante à 24°C ou varie autour de cette valeur moyenne de ±1,5, ±3,0 ou ±4,5°C au cours de la journée. Les températures minimale et maximale sont atteintes respectivement à 7h00 et 19h00. La photopériode est fixée à 12 h de jour (entre 7h00 et 19h00).
PDF icon Amplitude de variation de la température au cours de la journée. Conséquences sur les performances du porc en croissance élevé à une température moyenne de 24°C
1999

Propriétés de surface et adhésion de Bacillus cereus et Bacillus subtilis au polyuréthane.Influence de la température de croissance. Surface properties and adhesion of Bacillus cereus and Bacillus subtilis to polyurethane

Consulter le resumé

We sought to determine the influence of the growth temperature on the surface physicochemical properties and adhesion of Bacillus cereus and Bacillus subtilis. Growth temperature did not affect the surface characteristics of Bacillus cereus. With respect to the surface characteristics of the bacteria, water contact angle values indicated a hydrophilic nature for the vegetative forms of Bacillus subtilis with the exception of vegetative form cultured at 44°C which, like the sporulated forms of the two species, was more hydrophobic.

1998

Enquête sur les niveaux et les évolutions des paramètres d'ambiance en cours de transport

Consulter le resumé

Cette étude dresse un état des lieux, en période estivale, des niveaux et évolutions des paramètres d’ambiance dans les conditions

de ramassage industrielles des porcs en France. Elle s’imposait compte tenu des évolutions de la législation européenne et des implications techniques et économiques. Cette étude confirme l’importance de la préparation des porcs sur un local de stockage.

La mise en place de systèmes de ventilation forcée mériterait d’être étudiée lors des chargements ou d’arrêts prolongés.
PDF icon Enquête sur les niveaux et les évolutions des paramètres d'ambiance en cours de transport
1998

Incidence de la température ambiante et du niveau de rationnement sur les performances zootechniques du porc en croissance-finition

Consulter le resumé

Une expérimentation a porté sur 360 porcs à l’engrais afin de déterminer l’effet de la température ambiante (24 vs 17 °C) et du niveau alimentaire sur les performances du porc en croissance-finition. Les porcs étaient nourris, soit à volonté, soit rationnés à 90 ou 80 % de l’à volonté. Au total, 6 traitements ont été mis en place (2 températures x 3 niveaux alimentaires).
PDF icon Incidence de la température ambiante et du niveau de rationnement sur les performances zootechniques du porc en croissance-finition
1998

Influence des températures élevées sur les performances et le comportement alimentaire de la truie en lactation

Consulter le resumé

Les effets de la température ambiante (T) et de la teneur en protéines de l'aliment (CP) sont étudiés chez 24 truies multipares Large White. Les animaux sont répartis entre deux traitements thermiques et deux aliments suivant un dispositif factoriel 2x2. La température est maintenue constamment à 25°C ou varie au cours de la journée de ±4°C autour de 25°C. La teneur en protéines est de 14 ou 17%, les teneurs en acides aminés essentiels étant identiques dans les deux aliments. La photopériode est de 14 h de jour et 10 h d'obscurité. Le comportement alimentaire de 11 truies est mesuré.
PDF icon Influence des températures élevées sur les performances et le comportement alimentaire de la truie en lactation
1998

Apports de la logique floue pour la régulation d'ambiance en porcherie

Consulter le resumé

Actuellement, les régulateurs d'ambiance de bâtiments d'élevage fonctionnent tous selon le même principe. Le niveau de ventilation dépend essentiellement de la température de consigne et de la plage. Bien que la simplicité du principe de régulation apparaisse dans un premier temps comme un avantage, l’ambiance obtenue n’est pas satisfaisante sur le plan zootechnique dans bon nombre de situations climatiques.
PDF icon Apports de la logique floue pour la régulation d'ambiance en porcherie
1998

Incidence du taux d'humidité relatice de l'air ambiant sur les performances zootechniques du porc à l'engrais élevé à 28°C

Consulter le resumé

Une expérience portant sur 144 porcs charcutiers de type croisé a été effectuée afin de déterminer l’influence du niveau d’humidité relative de l’air sur les performances et l’état de santé des animaux. Trois niveaux ont été mis en place (45 %, 60 % et 75 %) et la température ambiante a été maintenue à 28°C. L’alimentation a été conduite à volonté et un seul aliment a été utilisé.
PDF icon Incidence du taux d'humidité relatice de l'air ambiant sur les performances zootechniques du porc à l'engrais élevé à 28°C
1998

Influence de l'élévation de la température ambiante et du poids vif sur le comportement alimentaire des porcs en croissance élévés en groupe

Consulter le resumé

Le comportement alimentaire individuel de porcs en croissance issus d'un croisement Piétrain x Large White est étudié à partir de groupes de 3 ou 4 porcs à deux stades de croissance (S1 et S2) correspondant respectivement à des poids moyens de 49 et 75 kg. Pendant chaque stade, les porcs sont soumis à des températures variant par paliers de 19 à 29°C et de 29 à 19°C; la température est maintenue constante pendant 3 ou 4 jours consécutifs aux paliers suivants: 19, 22, 25, 27 ou 29°C.
PDF icon Influence de l'élévation de la température ambiante et du poids vif sur le comportement alimentaire des porcs en croissance élévés en groupe
1998

Effet du refroidissement évaporatif par cooling et brumisation sur l'ambiance et les performances zootechniques en porcherie d'engraissement

Consulter le resumé

Le refroidissement évaporatif permet de réduire la température ambiante de 2,5°C en moyenne lorsque la température extérieure est supérieure à 25°C. Au maximum, l’écart entre la salle témoin et la salle rafraîchie est égal à 4,4°C.

En contrepartie, l’humidité ambiante augmente en moyenne de 10 points pour une réduction de la température de 1°C.

L’ambiance plus fraîche et plus moite, caractéristique du refroidissement évaporatif, ne s’est pas soldée dans notre essai par des différences de performances zootechniques.
PDF icon Effet du refroidissement évaporatif par cooling et brumisation sur l'ambiance et les performances zootechniques en porcherie d'engraissement
1998

La sous-nutrition explique-t-elle les effets d’une température ambiante élevée sur les performances des truies ?

Consulter le resumé

Dans cette étude, nous avons comparé des truies Piétrain x Large White réparties en trois lots expérimentaux caractérisés par une température ambiante incluse dans la zone de thermoneutralité (20AL n=6, 20RA n=6) ou supérieure à la température critique d’évaporation (30AL, n=12). Pendant la lactation, toutes les truies ont reçu un aliment standard. Celles des lots 20AL et 30AL ont été nourries à volonté tandis que celles du lot 20RA ont été rationnées d’après les quantités consommées à 30°C.
PDF icon La sous-nutrition explique-t-elle les effets d’une température ambiante élevée sur les performances des truies ?
1997

Influence de l’abaissement de la température ambiante et du poids vif sur le comportement alimentaire des porcs en croissance élevés en groupe

Consulter le resumé

Le comportement alimentaire individuel de porcs en croissance croisés Piétrain x Large White élevés en groupe est étudié à partir d’informations enregistrées à l’aide d’une auge équipée d’une antenne de reconnaissance de chaque animal et placée sur un capteur de poids. Les données sont obtenues à partir de groupes de 3 ou 4 porcs étudiés à deux stades de croissance (S1 et S2) correspondant respectivement à des poids vifs moyens de 47 et de 74 kg. La photopériode est de 12 h de jour et 12 h de nuit.
PDF icon Influence de l’abaissement de la température ambiante et du poids vif sur le comportement alimentaire des porcs en croissance élevés en groupe
1997

Pages