La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 7 de 7 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Limites d’incorporation du tourteau de tournesol dans les aliments des porcs à l’engrais

Consulter le resumé

Didier Gaudré et Laurent Alibert, 53es Journée de la Recherche Porcine (FRA), 2021, 1er, 2, 3 et 4 février 2021, p. 225-226, poster

Poster.

Le tourteau de tournesol est devenu en l’espace d’une douzaine d’années, une matière première largement utilisée dans les aliments pour porcs charcutiers. L’apparition de la version décortiquée à la teneur en protéines accrue et à celle en fibres diminuée, a permis cette évolution. De fait, le tourteau de tournesol représente une alternative sérieuse au tourteau de soja. Nos recommandations d’utilisation du tourteau de tournesol se basent sur la version non décortiquée et proposent de limiter son incorporation à seulement 5 % des aliments pour porcs charcutiers, en raison de sa richesse en fibres. Pour la version décortiquée, nous disposons de références anciennes (Castaing et al., 1989 ; Chauvel et Granier, 1988) d’études réalisées en système énergie digestible. Cet essai compare l’effet sur les performances zootechniques des porcs de deux régimes présentant des proportions contrastées de tourteaux de tournesol. Aux mesures de performances zootechniques sont associées des notations d’état corporel des animaux afin de compléter la comparaison de l’effet des régimes.

Incorporation limits of sunflower meal in the diet of fattening pigs

Poster.

The maximum incorporation rate of sunflower meal in pig diets, especially when de-hulled, is not well known. This trial compared a LOW and a HIGH incorporation rate of sunflower meal in the diet of 120 pigs during the 30-120 kg bodyweight range. The LOW diet contained 5% and 3% of de-hulled and not de-hulled sunflower meals, respectively. These incorporation rates were increased to 14% and 5 % in the HIGH diet, respectively. The net energy (NE) contents of all diets were 9.4 MJ/kg. Each dietary treatment was composed of a growing (30-65 kg bodyweight range) and a finishing (65-120 bodyweight range) feed that contained 0.9 and 0.8 g of ileal digestible lysine per MJ NE, respectively. The pelleted diets were distributed ad libitum during the first 10 weeks of fattening, and then restricted until the end of the trial. Pig performances, carcass characteristics and individual body condition scores were measured. No health problems occurred during the trial. Bodyweight, average daily gain and carcass characteristics did not differ significantly between the diets. The HIGH diet significantly increased feed intake and tended to increase the feed conversion ratio. This diet also tended to reduce the number of scratches on the pigs 6 weeks after the beginning of the trial but not at 12 weeks. The high incorporation rate of sunflower meal tested in this trial undoubtedly represents a limit that should not be exceeded in practice. However, the lower number of pig scratches suggests that this diet could help reduce pig aggressiveness during stressful periods.

2021

Le tourteau de tournesol pour le porc : limites d'incorporation

Consulter le resumé

Didier Gaudré et Laurent Alibert, 53es Journée de la Recherche Porcine (FRA), 2021, 1er, 2, 3 et 4 février 2021, poster

Poster.

Le tourteau de tournesol est devenu en l’espace d’une douzaine d’années, une matière première largement utilisée dans les aliments pour porcs charcutiers. L’apparition de la version décortiquée à la teneur en protéines accrue et à celle en fibres diminuée, a permis cette évolution. De fait, le tourteau de tournesol représente une alternative sérieuse au tourteau de soja. Cet essai compare compare l’effet sur les performances zootechniques des porcs de deux régimes présentant des proportions contrastées de tourteaux de tournesol. Aux mesures de performances zootechniques sont associées des notations d’état corporel des animaux afin de compléter la comparaison de l’effet des régimes .

PDF icon Didier Gaudré et Laurent Alibert, 53es Journée de la Recherche Porcine (FRA), 2021, 1er, 2, 3 et 4 février 2021, poster
2021

Développement de la production porcine biologique : sécuriser les systèmes alimentaires

Consulter le resumé

Laurent Alibert et Didier Gaudré, Bilan 2016, éditions IFIP, mai 2017, p. 76

Un précédent projet Casdar, PorcBio, a montré que l’un des freins importants au développement de la production porcine biologique est le manque de matières premières riches en protéines.

Ceci est d’autant plus vrai avec le passage à une alimentation 100 % biologique, conformément à la réglementation européenne.

Le projet SECALIBIO propose l’étude et la mobilisation de 2 leviers fondamentaux pour y répondre : 1/ améliorer et sécuriser la production de protéines biologiques sur le territoire national ; 2/ concevoir et mettre en oeuvre des systèmes alimentaires innovants optimisant l’utilisation de ces protéines végétales en élevage de porcs.

L’objectif est de fournir des outils et des recommandations aux filières agrobiologiques françaises pour allier, du sol à l’auge, performances techniques, économiques, sociales et environnementales.

PDF icon Laurent Alibert et Didier Gaudré, Bilan 2016, mai 2017, p. 76, fiche n° 40
2017

Teneur en énergie nette et consommation spontanée d'aliment du porc charcutier élevé en loge individuelle

Consulter le resumé

L'effet de la teneur en énergie nette (EN) de l'aliment est étudié chez 96 porcs mâles castrés de type maigre, élevés en loge individuelle et alimentés à volonté. Six niveaux d'EN (8,1, 8,7, 9,3, 9,9, 10,5 et 11,1 MJ/kg) sont formulés avec, pour les régimes les plus dilués, une incorporation de son de blé et tourteau de tournesol et, pour les aliments les plus concentrés, une incorporation d’huile végétale. Les rapports acides aminés digestibles/EN et minéraux/EN sont équivalents dans les six aliments.
PDF icon Teneur en énergie nette et consommation spontanée d'aliment du porc charcutier élevé en loge individuelle
2011

Invloed van cadmiumconcentraties in minerale of plantaardige grondstoffen op deze gehaltes in bloed en nieren van vleesvarkens.<br /><br /><br />Influence of cadmium concentrations in mineral or vegetable raw materials on the levels in blood and kidneys of pigs

Consulter le resumé

De mogelijke cadmiumbelasting in varkens kan worden verklaard door de bijdrage van de plaatselijke landbouw, maar ook door het gebruik van minerale grondstoffen die niet lokaal worden geproduceerd. Het doel van deze studie is een vergelijking te maken tussen de effecten van plantaardige of minerale grondstoffen met een Cd-gehalte dicht onder de toegestane norm op de concentratie in de nieren van vleesvarkens.


PDF icon Invloed van cadmiumconcentraties in minerale of plantaardige grondstoffen op deze gehaltes in bloed en nieren van vleesvarkens.<br /><br /><br />Influence of cadmium concentrations in mineral or vegetable raw materials on the levels in blood and kidneys of pigs
2010

Incidence d'un enrichissement en fibres de l'aliment finition sur la qualité technologique de la viande de porc

Consulter le resumé

S'il était possible de réduire le potentiel glycolytique des viandes, en agissant sur les conditions d'alimentation en fin de période d'engraissement, lerisque d'obtenir des viandes à bas pH pourrait être atténué. L'objectif de cet essai est de tester l'influence de la diminution de la quantité d'énergie ingérée quotidiennement par les porcs. Dans ce but, un aliment de concentration énergétique inférieure à 9,0 MJ d'énergie nette a été distribué au cours du dernier mois d'engraissement.
PDF icon Incidence d'un enrichissement en fibres de l'aliment finition sur la qualité technologique de la viande de porc
2008

Incorporation de 10 % de tourteau de colza dans l'aliment de gestation et impact sur les performances de mise-bas

Consulter le resumé

Deux aliments de gestation sont formulés pour être iso-énergétiques sur la base de l’énergie nette (9.01 MJ/kg) et présentent

des teneurs en acides aminés digestibles identiques (5,0 g de lysine). L’aliment

COLZA contient 10 % de tourteau de colza, 11 % de pois et 19 % de pulpe de betterave alors que l’aliment TEMOIN ne contient ni tourteau de colza, ni pois et seulement 7 %

de pulpe. Les autres matières premières utilisées, à des taux différents selon l’aliment, sont le blé, l’orge, le tourteau de soja et le tourteau de tournesol.
PDF icon Incorporation de 10 % de tourteau de colza dans l'aliment de gestation et impact sur les performances de mise-bas
2006