La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 47 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant

En attente de précisions réglementaires : la filière porcine française déjà bien avancée dans la traçabilité

Consulter le resumé

Depuis la loi sur l'élevage de 1966, la filière porcine est entrée dans l'ère de la traçabilité par l'identification des élevages et des animaux. Une circulaire d'avril 1997 précise certains éléments. En 1998, le Ministère de l'Agriculture devrait compléter le dispositif d'identification des animaux.
PDF icon En attente de précisions réglementaires : la filière porcine française déjà bien avancée dans la traçabilité
1998

Traçabilité des carcasses et pièces de découpe de porc

Consulter le resumé

Les récents événements qui ont affecté la filière bovine ont mis en évidence la nécessité, aux yeux des consommateurs, de mieux connaître l’origine d’un produit et de mieux assurer sa traçabilité tout au long de la filière. Cependant, l’identification des porcs n’est pas encore suffisante.

Pour rassurer les consommateurs, il faut utiliser la traçabilité comme le moyen de
PDF icon Traçabilité des carcasses et pièces de découpe de porc
1998

Carcasses et pièces de découpe : se préparer au futur étiquetage des porcs

Consulter le resumé

La filière porcine doit améliorer sa traçabilité. Il lui faut homogénéiser l'identification des carcasses et de leurs pièces principales, ne laisser passer aucune carcasse mal ou non identifiée et assurer la transmission des informations tout au long de la filière jusqu'aux acheteurs.
PDF icon Carcasses et pièces de découpe : se préparer au futur étiquetage des porcs
1998

Traçabilité de la viande de porc en France : identification des lieux d'élevage et des animaux

Consulter le resumé

En France, l’identification des élevages de porcs est gérée par un organisme départemental (EDE). Les reproducteurs ont un numéro individuel. Les porcelets et les porcs charcutiers sont marqués au numéro de l’élevage d’origine.

L’identification des élevages de porcs et des animaux a été définie dans le cadre de la

loi sur l’élevage (Loi 66-1005 du 28 décembre 1966) et de ses décrets d’application et par les textes concernant la TVA.
PDF icon Traçabilité de la viande de porc en France : identification des lieux d'élevage et des animaux
1998

Le tatouage automatisé en post-sevrage : un pistolet pneumatique à encrage automatique

Consulter le resumé

1998

L'abattage en France : enjeux multiples

Consulter le resumé

L'abattage français des porcs affiche depuis plusieurs années une double concentration, géographique et industrielle; Très actifs à l'exportation, ses principaux pôles affrontent des concurrents étrangers de très grande dimension. Les exigences liées à la qualité et la traçabilité se renforcent.

Les régions de faible densité, qui cherchent à différencier et à garantir leurs produits, doivent disposer de partenaires performants pour l'abattage. Un défi parfois crucial et difficile.
PDF icon L'abattage en France : enjeux multiples
1999

Identification des porcs du sevrage à l'abattage

Consulter le resumé

1999

Identification des porcs à l'engraissement par tatouage sur le corps pour les tests des logiciels Visiscan

Consulter le resumé

2000

Intérêt de la traçabilité en industrie agro-alimentaire

Consulter le resumé

La traçabilité est un des outils essentiels de maîtrise en matière de sécurité alimentaire. Elle est également nécessaire pour permettre aux professionnels d'assumer leurs responsabilités et leurs devoirs. Présentation du choix de la mise en place d'une traçabilité selon diverses démarches (HACCP, démarche volontaire individuelle ou collective, démarche contractuelle, démarche de certification) et de sa réalisation dans le secteur des viandes et des produits carnés, à tous les niveaux de la chaîne.
PDF icon Intérêt de la traçabilité en industrie agro-alimentaire
2001

Un atout sécurité : renforcer la traçabilité porcine

Consulter le resumé

2001

Les signes de qualité se développent

Consulter le resumé

Plus de 80% des porcs sont aujourd'hui produits sous signes de qualité. Mais contrairement aux autres espèces, les labels de qualité supérieure n'ont pas véritablement décollé pour la viande fraîche de porc. Ils ne sont pas jugés assez différents d'une production standard qui a beaucoup progressé depuis 30 ans. Tous les signes de qualité attestent au moins de l'origine du produit et de sa traçabilité. Certains vont plus loin pour garantir un mode de production.

PDF icon bp2001n298.pdf
2001

Listeria monocytogenes et Salmonella dans la filière porc : étude des contaminations du ressuyage des carcasses à la transformation en produits de charcuterie et de salaison

Consulter le resumé

Résultats d'une étude menée entre 1999 et 2001 par le CTSCCV en collaboration avec l'AFSSA de Ploufragan, relative aux contaminations des produits (carcasses, pièces de découpe, produits transformés) et de l'environnement (ressuyage, découpe, transformation) par Listeria monocytogenes et Salmonella dans la filière porcine. Quatre sérotypes de Salmonella et cinq clones de Listeria monocytogenes sont identifiés. L'analyse de la traçabilité de ces contaminations permet d'identifier les matières premières comme les vecteurs de ces microorganismes au sein des entreprises de transformation de viande de porc.

PDF icon 2002giovannaccibul2.pdf
2002

Identification des porcs et traçabilité dans la filière porcine

Consulter le resumé

2002

Listeria monocytogenes et Salmonella dans la filière porc : étude des contaminations du ressuyage des carcasses à la transformation en produits de charcuterie et de salaison

Consulter le resumé

Inès Giovannacci et al., 9es Journées des Sciences du Muscle et Technologie de la Viande, 15 et 16 octobre 2002, Clermont-Ferrand, p. 199-200

Listeria monocytogenes et Salmonella demeurent des micro-organismes pathogènes d’intérêt majeur dans les industries de transformation de la viande de porc. En 1996, le CTSCCV a engagé des travaux relatifs aux voies de propagation de ces deux micro-organismes dans la filière porcine. Les premiers travaux (1996-1999) ont concerné l’abattage et la découpe de porcs.
L’objectif des présents travaux était de comprendre les voies de transmission de L. monocytogenes et de Salmonella du ressuyage des carcasses à la transformation des viandes en produits de charcuterie-salaison et d’acquérir une meilleure connaissance des souches bactériennes trouvées en transformation et de les comparer à celles isolées plus en amont dans la filière.

PDF icon Inès Giovannacci et al., 9es Journées des Sciences du Muscle et Technologie de la Viande, 15 et 16 octobre 2002, Clermont-Ferran
2002

SANITEL - Le système belge pour l'identification et la traçabilité des porcs

Consulter le resumé

Dans un contexte socio-économique peu

favorable et avec une organisation professionnelle peu structurée, la Belgique a

réussi à mettre en place un système de traçabilité porcine performant. Aujourd’hui,

SANITEL porc couvre tout le pays, tous les élevages et permet une bonne traçabilité des mouvements d’animaux et la surveillance sanitaire des troupeaux.
PDF icon SANITEL - Le système belge pour l'identification et la traçabilité des porcs
2003

Collecte et traçabilité du sang de porc : privilégier les systèmes individuels

Consulter le resumé

Dans cette étude, la majorité des entreprises sont équipée de trocart pour la collecte du sang. Le sang récolté à la saignée est conforme aux critères microbiologiques fixés par la législation dans 59% des cas. La totalité des résultats obtenus au niveau des cuves tampons et du sang alimentaire est conforme à l’arrêté du 10 février 1984. Dans tous les ateliers, le système de traçabilité fonctionne.

La complexité des systèmes de collecte et de transfert ne permet pas une maîtrise totale du nettoyage–désinfection.
PDF icon Collecte et traçabilité du sang de porc : privilégier les systèmes individuels
2003

I et R : le système d'identification des porcs aux Pays-Bas

Consulter le resumé

Suite à l’épizootie de Peste Porcine Classique en 1997 et pour répondre aux Directives européennes, les Pays-Bas ont amélioré le système I et R qui enregistre et contrôle les mouvements de porcs dans le pays.
PDF icon I et R : le système d'identification des porcs aux Pays-Bas
2003

Identification des porcs belges : le Sanitel couvre tous les élevages

Consulter le resumé

Dans un contexte socio-économique peu favorable et avec une organisation professionnelle peu structurée, la Belgique a réussi à mettre en place un système de traçabilité porcine performant.

Aujourd'hui, Sanitel Porc couvre tout le pays, tous les élevages et permet une bonne traçabilité des mouvements d'animaux et la surveillance sanitaire des troupeaux.
PDF icon Identification des porcs belges : le Sanitel couvre tous les élevages
2004

Porcs néerlandais : la traçabilité s'affine

Consulter le resumé

Suite à l'épizootie de peste porcine classique en 1997 et pour répondre aux directives européennes, les Pays-Bas ont amélioré le système I et R (Identification and Registration) qui enregistre et contrôle les mouvements de porcs dans le pays. Tous les porcelets sont identifiés dans la semaine qui suit le sevrage à l'aide de boucles d'oreilles portant le numéro de l'exploitation (N°UBN) et un numéro d'ordre.
PDF icon Porcs néerlandais : la traçabilité s'affine
2004
Guide de l’éleveur pour l’identification des porcins - Rôle de l’éleveur

Guide de l’éleveur pour l’identification des porcins - Rôle de l’éleveur

Consulter le resumé

• Guide de l’éleveur pour l’identification des porcins - Rôle de l’éleveur
Les modalités de l’identification des porcins évoluent...
Qu’est-ce qui évolue ?
Qui est concerné ?
Pourquoi ces évolutions ?

• Fiche synthétique - rôle de l'éleveur

• Recommandations sur le numéro individuel des reproducteurs

 

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2005

Pages