La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 411 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Prélèvement urinaire facilitant le monitoring des pathologies uro-génitales

Consulter le resumé

Sylvie Boulot, Bilan d'activité 2020, éditions Ifip, mai 2021, p. 102

Les pathologies urogénitales ont longtemps été un des motifs de traitement antibiotique des truies le plus fréquent. Selon les études, elles concernent 10 à 40% des truies et peuvent impacter la reproduction et la longévité. Or après des années de monitoring régulier, les contrôles semblent moins fréquents. Est-ce lié à une meilleure prévention ou à des prélèvements plus chronophages depuis la mise en groupe des truies gestantes ? L’objectif de cette étude réalisée à la station expérimentale de l’IFIP, est de proposer une méthode permettant une collecte d’urine plus rapide et plus systématique en élevages à l’aide d’un tampon vaginal. Cette technique doit rester compatible avec les analyses biochimiques et bactériologiques habituelles.

PDF icon Sylvie Boulot, Bilan d'activité 2020, éditions Ifip, mai 2021, p. 102
2021

Nouveaux critères de sélection des aptitudes maternelles des truies

Consulter le resumé

Pauline Brenaut et Alban Bouquet, Bilan d'activité 2020, éditions Ifip, mai 2021, p. 92

La survie des porcelets en allaitement est un caractère complexe à sélectionner car il est influencé en grande partie par des facteurs
environnementaux. Il existe toutefois des facteurs génétiques liés à la truie et au porcelet qui peuvent être sélectionnés. En effet, le comportement de la mère dans les premières heures de vie influence grandement les chances de survie du porcelet. Depuis 2017, des données ont été collectées dans les élevages de sélection des races Large White (LW) et Landrace (LR) pour évaluer le comportement maternel des truies dans les premiers jours après la mise-bas.
Deux caractères ont été évalués :
● Un score d’écrasement comportant quatre classes : comportement normal sans écrasement, truie agitée mais pas de porcelets écrasés, 1 porcelet écrasé, et enfin ≥2 porcelets écrasés.
● Une note d’agressivité avec 2 modalités (agressive ou normale).

Ces caractères ont été analysés à l’aide de modèles linéaires pour évaluer leur héritabilité et les corrélations génétiques avec les autres caractères usuellement évalués : la taille de portée à la naissance et au sevrage, le taux de mortalité des porcelets et les caractéristiques pondérales des porcelets.

PDF icon Pauline Brenaut et Alban Bouquet, Bilan d'activité 2020, éditions Ifip, mai 2021, p. 92
2021

Analyse des pertes en maternité à partir de la GTTT

Consulter le resumé

Brigitte Badouard, Bilan d'activité 2020, éditions Ifip, mai 2021, p. 100

La maitrise des pertes en maternité est une priorité, à la fois pour des raisons économiques et éthiques. Leur évolution récente renforce la nécessité de travailler sur cette thématique.
Les travaux menés en 2020 ont été conduits selon deux grands axes. Tout d’abord la promotion de l’outil Web PertMat a été renforcée auprès des Organisations de Producteurs (OP) et des vétérinaires. De nombreux comptes ‘Techniciens’ ont été ouverts, leur permettant ainsi d’accéder à l’analyse fine des pertes en maternité permise par l’outil, pour les élevages dont ils réalisent le suivi.
En parallèle, une étude a été menée sur plus d’un million de portées, correspondant aux carrières des truies ayant sevré au moins une portée en 2019, afin d’identifier les facteurs explicatifs des pertes en maternité à partir des critères disponibles en GTTT.

PDF icon Brigitte Badouard, Bilan d'activité 2020, éditions Ifip, mai 2021, p. 100
2021

Can we face heat waves with adapted feeding strategies?

Consulter le resumé

Nathalie Quiniou (Ifip) et David Renaudeau (Inrae), Heat Stress, 2021, mai, p. 20-22

In the context of global warming, heat waves have been observed repeatedly. Adaptations of the feeding strategy have been investigated to mitigate the impact of acute heat stress events on the short and long-term performance of lactating sows and finishing pigs.

source : https://www.poultryworld.net/Specials/Articles/2021/5/Can-we-face-heat-waves-with-adapted-feeding-strategies-742328E/

2021

Steroidome and metabolome analysis in gilt saliva to identify potential biomarkers of boar effect receptivity

Consulter le resumé

Ghylène Goudet (Inrae) et al., Animal, 2021, volume 15, n° 2, février, 10 pages

Optimal management of gilt reproduction requires oestrus synchronization. Hormonal treatments are used for this purpose, but there is a growing demand for non-hormonal alternatives, especially in organic farms. The boar effect is an important alternative opportunity to induce and synchronize oestrus without hormones. Before puberty, gilts exhibit a ‘waiting period’ during which boar exposure could induce and synchronize the first ovulation. We searched for salivary biomarkers of this period of boar effect receptivity to improve detection of the gilts to stimulate with the perspective of enhancing the efficacy of the boar effect. Saliva samples were collected from 30 Large-White×Landrace crossbred gilts between 140 and 175 days of age. Gilts were exposed twice a day to a boar and subjected to oestrus detection from 150 to 175 days of age. Among the 30 gilts, 10 were detected in oestrus 4 to 7 days after the first introduction of the boar and were considered receptive to the boar effect, 14 were detected in oestrus more than 8 days after first boar contact, and six did not show oestrus and were considered non-receptive. Saliva samples from six receptive and six non-receptive gilts were analyzed for steroidome and for metabolome using gas chromatography coupled to tandem mass spectrometry and 1 H nuclear magnetic resonance spectroscopy, respectively. Four saliva samples per gilt were analyzed: 25 days and 11 days before boar introduction, the day of boar introduction, 3 days later for receptive gilts or 7 days later for non-receptive gilts. Twenty-nine steroids and 31 metabolites were detected in gilt saliva. Salivary concentrations of six steroids and three metabolites were significantly different between receptive and non-receptive gilts: progesterone and glycolate 25 days before boar introduction, 3α5β20α- and 3β5α20β-hexahydroprogesterone, dehydroepiandrosterone, androstenediol, succinate, and butyrate 11 days before boar introduction, and 3β5αtetrahydroprogesterone on the day of boar introduction. Thus, nine potential salivary biomarkers of boar effect receptivity were identified in our experimental conditions. Further studies with higher numbers of gilts and salivary sampling points are necessary to ascertain their reliability.

source : https://reader.elsevier.com/reader/sd/pii/S1751731120300975?token=5E271F6FA56966AC3506CE667F532D4B6F75A568615574534CB7E99715E49A3716D8671C03D44E4E76B3F89EFB600176

https://www.inrae.fr/actualites/biomarqueurs-periode-receptivite-leffet-male-salive-jeunes-truies

2021

No Cast : un projet de sélection sur les odeurs en lignée femelle

Consulter le resumé

Bruno Ligonesche (Nucléus) et Marie-José Mercat (Ifip), Porc Mag (FRA), 2021, n° 560, mars, p.17

Les investigations en matière de lutte contre les odeurs de mâles entiers de carcasses se poursuivent du côté des lignées femelles. Trois organisations de sélection porcine travaillent aujourd'hui en collaboration avec l'Ifip et l'Inrae. Leur collaboration vise à réduire le risque de carcasses olfactives sans détériorer les performances de reproduction des femelles.

2021

Base de données disponible pour d'autres applications

Consulter le resumé

Johan Thomas, réussir Porc / Tech Porc (FRA), 2021, n° 286, février-mars, p. 39

La localisation des porcelets dans les cases...

PDF icon Johan Thomas, réussir Porc / Tech Porc (FRA), 2021, n° 286, février-mars, p. 39
2021

Une nouvelle méthode de prélèvement urinaire sur tampon pourrait faciliter le monitoring des pathologies uro-génitales

Consulter le resumé

Sylviane Boulot et al., 53es Journée de la Recherche Porcine (FRA), 2021, 1er, 2, 3 et 4 février 2021, p.117-118, poster

Poster.

Les pathologies urogénitales peuvent avoir un impact important sur la reproduction et la longévité (Sialleli et al., 2008) et elles représentent un des motifs de traitement antibiotique des truies le plus fréquent (Hémonic et al., 2014). La prévalence des infections urinaires varie selon les études et les élevages entre 10 et plus de 40% des truies (Sialleli et al., 2008, Bellino et al., 2013, Piassa et al., 2015, Tolstrup, 2017). Or après des années de monitoring régulier, les examens urinaires sont moins prescrits (Le Guennec, comm. pers). Faut-il y voir les bénéfices de la prévention, ou au contraire un moindre suivi en élevages ? En effet, les prélèvements urinaires sont devenus plus chronophages depuis la mise en groupe des truies gestantes. L’objectif de cette étude est de proposer une méthode permettant une collecte d’urine plus rapide et de façon plus systématique en élevages à l’aide d’un tampon vaginal. Cette technique doit cependant être compatible avec les analyses biochimiques et bactériologiques habituelles.

A new method for collecting urine with a vaginal tampon could facilitate monitoring of urogenital diseases in pig farms

Poster.

Urogenital pathologies have detrimental consequences on reproduction performances and longevity and are a major reason for antibiotic treatment among sows. However, since the generalization of group housing during gestation, monitoring loose animals has become more complicated, and sows are inspected less frequently. This study was designed to search for a new method for simple and systematic urine sampling on farms using standard vaginal tampons. Trials were performed on the IFIP experimental farm on pregnant sows three weeks before farrowing. Specific techniques were developed to prevent expulsion during urination or defecation and to facilitate rapid sow-side urine extraction. Different brands were compared to maximize practicality, urine volumes and quality. Some tampons were excluded because they collected small volumes or had bactericidal properties that prevented subsequent bacteriological analysis. Morning urine samples were collected from different batches of the same sows, using either a standard method (spontaneous urination in cups) or urine extracted from tampons. On-farm analysis included scoring of turbidity, color, sediments and cleanliness, as well as urinalysis strip testing (nitrite, density, pH, leucocytes, blood, proteins). Samples that were nitrite positive or turbid, as well as some negative samples, were sent to the laboratory for quantitative and qualitative bacteriological analysis. The collection method did not interfere with on-farm nitrite testing or bacteriologies. Tampons require less animal supervision and may improve sample collection rate. The practicality and benefits should be investigated further on different farms and housing systems. This new non-invasive sampling technique may also be useful for assessing urine biomarkers in reproduction or health monitoring and assessment.

2021

Analyse des pertes en maternité et des facteurs associés : modélisation à partir des portées disponibles en Gestion Technique

Consulter le resumé

Alexia Aubry et al., 53es Journées de la Recherche Porcine, 1, 2, 3 et 4 février 2021, Paris, p. 65-70

La survie des porcelets est une question essentielle en production porcine. Les variabilités observées entre élevages permettent d’envisager des marges de progrès dans bon nombre d’entre eux. L’objectif de cette étude est d’évaluer les effets des principaux facteurs associés aux pertes en maternité (taux de pertes sur nés vivants et taux de mort-nés). Les analyses réalisées portent sur près d’un million de portées extraites de la base de données de Gestion Technique des Troupeaux de Truies (GTTT) gérée par l’Ifip, correspondant aux carrières des truies ayant sevré au moins une portée en 2019. L’analyse préalable des performances moyennes des élevages a permis d’identifier leurs caractéristiques impactant les pertes en maternité, comme la taille de l’élevage, sa localisation géographique ou l’âge au sevrage des porcelets, et de préciser leurs liens. Les taux de pertes calculés par portée ont ensuite été modélisés en intégrant les différents effets identifiés, concernant la portée elle-même (taille et rang de portée, durées de gestation et d’allaitement, année et saison de la mise bas), la truie (type génétique, âge à la première mise bas), et l’élevage (taille, région). Les résultats obtenus confirment les facteurs majeurs à l’origine de pertes en maternité, notamment en lien avec la prolificité et le rang de portée, et soulignent l’importance des composantes liées à la truie et à l’élevage. Cette étude démontre également l’intérêt de mobiliser les données disponibles en GTTT pour réaliser des explorations approfondies en lien avec les problématiques de reproduction des truies.

Analysis of pre-weaning mortality and associated factors: insights from modelling using available litter records in technical management

Piglet survival is a key issue in pig production. The variability observed among farms allows us to envision room for improvement for many of them. The objective of this study was to assess effects of the main factors associated with maternity losses (stillborn and liveborn mortality rates). The analyses comprised nearly one million litters extracted from the Technical Management of Sow Herds database (GTTT) managed by IFIP, which corresponded to the careers of sows that had weaned at least one litter in 2019. In a first step, analysis of average performances of farms made it possible to identify characteristics that influenced losses in the maternity unit, such as the size of the farm, its geographical location and the age at weaning of piglets, and to specify their relations. The proportions of stillborn piglets and piglets dead during suckling calculated per litter were then modelled by integrating the effects identified for the litter itself (litter size and sow parity, gestation and lactation durations, year and season of farrowing), the sow (genetic type, age at first farrowing) and the farm (size, region). The results obtained confirm the major factors that influence piglet mortality, in particular prolificacy and sow parity, and highlight the importance of characteristics of the sow and the farm. This study also demonstrates the value of analysing data recorded in the GTTT database to perform in-depth investigations related to sow reproduction issues.

2021

Une nouvelle méthode de prélèvement urinaire sur tampon pourrait faciliter le monitoring des pathologies uro-génitales

Consulter le resumé

Sylviane Boulot et al., 53es Journée de la Recherche Porcine (FRA), 2021, 1er, 2, 3 et 4 février 2021, poster

Poster.

Les pathologies urogénitales peuvent impacter la reproduction, et ont longtemps été un des motifs de traitement antibiotique des truies le plus fréquent. Or après des années de monitoring régulier, les contrôles urinaires semblent moins fréquents. Est-ce lié à une meilleure prévention ou à des contrôles plus chronophages depuis la mise en groupe des truies gestantes ?
L’objectif de cette étude est d’évaluer la faisabilité et l’intérêt d’une nouvelle méthode de prélèvement urinaire sur tampon vaginal. Cette technique doit rester compatible avec les analyses biochimiques et bactériologiques habituelles.

PDF icon Sylviane Boulot et al., 53es Journée de la Recherche Porcine (FRA), 2021, 1er, 2, 3 et 4 février 2021, poster
2021

Effets d’une supplémentation phytogénique sur les performances des truies et des porcelets en maternité

Consulter le resumé

Anne-Cécile Delahaye (BIODEVAS Laboratoires) et al., 53es Journée de la Recherche Porcine (FRA), 2021, 1er, 2, 3 et 4 février 2021, p. 215-216, poster

Poster.

La prolificité des truies, de plus en plus élevée, présente des risques accrus d’une part pour les porcelets pour lesquels il est nécessaire d’améliorer la survie et la croissance et d’autre part pour les truies (mises-bas longues, problèmes d’appétit, dysgalaxie…) (Boulot et al., 2008). Être capable de sevrer des portées nombreuses avec des porcelets de qualité est en effet primordial pour bénéficier sereinement des intérêts économiques de cette productivité. La mise-bas et la montée en lactation sont des périodes associées à un fort état inflammatoire et de stress oxydatif pour la truie, favorisant la déplétion du système immunitaire (Kim et al., 2013).
L’objectif de cet essai est donc d’évaluer les effets sur les truies et les porcelets d’une supplémentation distribuée aux truies visant à limiter le stress oxydatif ainsi que les états inflammatoires propres à cette période physiologique.

Poster.

Effects of a plant-based complementary feed on the performance of sows and suckling piglets during lactation

The purpose of this trial was to evaluate effects of dietary supplementation of organic phytogenic extracts on the performances of sows and their piglets during lactation (28 days). In total, 72 sows (three batches) were allocated to two treatments according to their parity, weight and body condition. From 7 days before farrowing until weaning, they were simultaneously fed a lactation diet, with (group E) or without phytogenic supplementation (group T). Average farrowing duration in group E tended to be 35 minutes shorter (P = 0.08), and the frequency of long farrowing (>5 hours) tended to be reduced (26% vs 37%, P = 0.06). Postures were similar in both treatments before and during farrowing. However, 12-24 hours after farrowing, the sows in group E tended to spend 25% less time in the ventral lying position (5% vs 7% P = 0.06), which suggests better welfare and possible lower inflammatory status. This improved udder access also benefited their piglets. In particular, survival rate was improved for small liveborn piglets (≤ 1 kg) in group E (46% vs 30%, P = 0.03). Colostrum IgG content was improved by 11% in group E (97 vs 87 mg/ml, P = 0.03). This study, conducted on prolific sows (16.4 total born/litter), suggests that peripartum phytogenic supplementation benefits sow farrowing and lactation, possibly by improving immunity and inflammatory status. Subsequent better survival of small piglets is of great welfare and economic interest in large litters.

2021

Importance d’un matériau de nidification pour la truie et les porcelets

Consulter le resumé

Valérie Courboulay et al., 53es Journées de la Recherche Porcine, 1, 2, 3 et 4 février 2021, Paris, p. 71-76

Cette étude s’intéresse au comportement de nidification et à son importance pour la truie et les porcelets. L’essai a été réalisé en maternités conventionnelles (truies bloquées) sur quatre bandes de 24 truies réparties entre deux traitements intra-bande. Le traitement témoin (T) reproduit les conditions habituelles de l’élevage, sans apport de matériaux de nidification. Le second traitement (J) consiste en l’apport de toile de jute fixée le lundi de la semaine de mise-bas et retirée une fois la mise-bas terminée. Un suivi quotidien de l’état de dégradation de la toile a été réalisé et un sous-échantillon de 17 truies J et 18 truies T a été filmé pendant la mise-bas et les douze heures précédentes. Les performances des truies (tailles de portées, santé, variations d’état corporel) et des porcelets (croissance, dates et causes de mortalité) ont été documentées pour l’ensemble des portées. Avant la mise-bas, la durée d’expression des comportements de nidification ne diffère pas entre traitements, mais la toile augmente la fréquence de ces comportements (83 vs 65 séquences respectivement pour J et T, P < 0,05). La durée de mise-bas des truies J est plus longue (4h15 vs 3h15, P < 0,05). Pendant la mise-bas, elles réalisent moins de comportements de nidification, sont plus calmes, changent moins de postures et restent davantage couchées. Cette moindre activité semble favorable à la survie porcelets. Le taux de mortalité est significativement plus faible pour les portées J (17,1% vs 21,1%, P < 0,01), mais en partie explicable par la variabilité des poids de naissance. Les croissances ne diffèrent pas entre traitements. Cette étude fournit des données originales sur l’impact d’un matériau manipulable en maternité sur les truies et les porcelets. La mise à disposition de toile de jute permet une meilleure expression du comportement maternel et semble favoriser la survie des porcelets.

Importance of nesting material for sows and piglets

This study focuses on nesting behaviour and its importance for sows and piglets. The trial was carried out in conventional farrowing crates on four batches of 24 prolific crossbred sows of various parities. Two treatments were implemented simultaneously in each batch. In experimental treatment (J), a burlap cloth was provided on the Monday of farrowing week and removed after farrowing was completed. In the control group (T) no nesting material was provided. The integrity of the cloth was monitored daily, and sub-samples of 17 J and 18 T sows were filmed during farrowing and the previous 12 hours. The performances of the sows (litter size, change in body condition) and individual piglets (growth, time and cause of mortality) were documented for all litters. Before farrowing, the duration of expression of nesting behaviours did not differ between treatments, but the nesting material increased the frequency of these behaviours (83 vs. 65 sequences for J and T, respectively, P < 0.05). Farrowing lasted longer among J sows than T sows (4.25 vs. 3.25 h, respectively, P < 0.05). During farrowing, J sows were calmer. They performed less nesting behaviour, changed position less, and lay down more frequently. This lower activity rate tended to favour piglet survival, with lower mortality rate between birth and weaning in J litters. Some of the difference was related to variability in birth weights in large litters. Growth did not differ between treatments. This study provides original data on benefits of nesting behaviour for sows and piglets. Supplying a burlap cloth allows for better expression of maternal behaviour and tends to favour piglet survival.

2021

Effets d'une supplémentation phytogénique sur les performances des truies et porcelets en maternité

Consulter le resumé

Anne-Cécile Delahaye (Biodevas Laboratoires) et al., 53es Journée de la Recherche Porcine (FRA), 2021, 1er, 2, 3 et 4 février 2021, poster

Poster.

L'hyperprolificité présente des risques accrus pour les truies (mises-bas longues, problème d'appétit dysgalaxie,...) qui impactent la survie des porcelets et leur homogénéité au sevrage.

La mise-bas et la montée en lactation sont des périodes associées à un fort état inflammatoire et de stress oxdatif, favorisant la déplétion du système immunitaire de la truie et donc les performances.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2021

Sim'prej évalue les préjudices en élevage

Consulter le resumé

Alexia Aubry, Réussir Porc / Tech Porc (FRA), 2021, n° 285, janvier, p. 25

L’application Sim’prej de l’Ifip permet d’évaluer en quelques clics le coût de la perte d’un porc, d’une truie gestante ou d’un problème de reproduction.

PDF icon Alexia Aubry, Réussir Porc / Tech Porc (FRA), 2021, n° 285, janvier, p. 25
2021

Les secrets de la longevité des truies

Consulter le resumé

Sylviane Boulot et Brigitte Badouard, Réussir Porc / Tech Porc, 2020, n° 283, novembre, p. 28-29

L’Ifip a analysé les carrières de plus de 150 000 truies grâce à cinq nouveauxindicateurs. La longévité est très variable,parfois sous-optimale. Elle dépend des caractéristiques des truies et des pratiques d’élevage.

PDF icon Sylviane Boulot et Brigitte Badouard, Réussir Porc / Tech Porc, 2020, n° 283, novembre, p. 28-29
2020

PertMat analyse les pertes en maternité

Consulter le resumé

Brigitte Badouard, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2020, n° 282, octobre, p. 14-16

Dossier : gestion technique

L’outil web PertMat mis au point par l’Ifip explore les facteurs explicatifs des taux de pertes en maternité et propose des axes de progrès.

PDF icon Brigitte Badouard, Réussir Porc/ Tech Porc (FRA), 2020, n° 282, octobre, p. 14-16
2020

Une case maternité liberté aux enjeux multiples

Consulter le resumé

Yvonnick Rousselière, Réussir Porc/ Tech Porc, 2020, n° 281, septembre, p. 28-29

Dossier : stations expérimentales

La transformation des maternités bloquées en maternités liberté est une évolution d’ampleur pour la station de Romillé, dont la principale motivation est de répondre aux questions de la filière.

PDF icon Yvonnick Rousselière, Réussir Porc/ Tech Porc, 2020, n° 281, septembre, p. 28-29
2020

Modélisation du besoin en calcium et en phosphore de la truie

Consulter le resumé

Nathalie Quiniou, Bilan 2019, éditions IFIP, mai 2020, p. 96

Le coût élevé des sources de phosphore et l’impact sur l’environnement d’un apport en excès de cet élément conduisent à restreindre les apports en P aux besoins chez la truie reproductrice. Au contraire, les sources de calcium sont peu onéreuses et, en l’absence de contrainte de teneur maximale sur cet élément, sa teneur peut être assez élevée dans les aliments. Les deux minéraux doivent pourtant être apportés de façon équilibrée. Un modèle est proposé pour estimer les besoins en Calcium de la truie reproductrice sur la base des connaissances disponibles, beaucoup plus limitées pour cet élément que pour Phosphore (Fig.).

PDF icon Nathalie Quiniou, Bilan 2019, éditions IFIP, mai 2020, p. 96
2020

Accéléromètre pour enregistrer les postures des truies en maternité

Consulter le resumé

Pauline Brenaut, Bilan 2019, éditions IFIP, mai 2020, p. 113

La mortalité néonatale des porcelets reste un challenge considérable pour la production porcine tant sur le plan du bien-être animal que sur le plan économique. Ces pertes surviennent principalement dans les 48 premières heures après la mise-bas. Ce serait le résultat d’un ensemble d’interactions complexes entre la truie, le porcelet et l’environnement. Parmi les causes de mortalité identifiées, l’écrasement des porcelets par la truie ressort comme une des raisons principales. Le comportement de la truie au cours de ses changements de position peut avoir un impact non négligeable sur les chances de survie du porcelet. L’enregistrement de ces comportements au cours du temps permettrait d’identifier les truies dites plus maternelles. Cependant, ce suivi du comportement se base principalement sur des analyses vidéo qui limitent le nombre d’animaux observés et nécessitent du temps de traitement. Automatiser la classification des postures et des changements de postures chez la truie offrirait de nouvelles potentialités. Le capteur de type accéléromètre semble être un outil adapté pour répondre à cette problématique. Avec le soutien financier des entreprises de sélection Nucléus et Choice et en relation avec la société RF-Track, l’IFIP travaille sur la mise au point d’une solution pour enregistrer les postures de la truie avant, pendant et après la mise-bas à l’aide d’un accéléromètre.

PDF icon Pauline Brenaut, Bilan 2019, éditions IFIP, mai 2020, p. 113
2020

Un nouvel outil pour analyser les pertes en maternité sur la plateforme web GT-Direct

Consulter le resumé

Brigitte Badouard, Bilan 2019, éditions IFIP, mai 2020, p. 94

Avec en moyenne plus de 20% de mortalité, la maîtrise de la survie des porcelets en maternité est une priorité, pour des raisons à la fois économiques et éthiques. C’est pourquoi l’IFIP propose aux éleveurs un outil Web, PertMat, pour analyser, avec l’aide de leur technicien, le taux de pertes dans leur élevage. L’incidence d’une quinzaine de facteurs explicatifs est analysée relativement à l’ensemble des portées connues dans la base nationale. PertMat est connecté aux bases de données nationales et ne nécessite donc aucune saisie supplémentaire à la GTTT. Un test statistique permet de valider les écarts observés visuellement, en les comparant aux données des autres élevages (plus de 500 000 portées chaque année). En 2019, une étude a été conduite pour évaluer l’intérêt de ce nouvel outil expert et la pertinence des facteurs analysés.

PDF icon Brigitte Badouard, Bilan 2019, éditions IFIP, mai 2020, p. 94
2020

Pages