La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 20 de 187 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre décroissant

Evaluation des contributions respectives de l'androsténone et du scatol à la manifestation des odeurs sexuelles des viandes de porcs mâles entiers - Résultats préliminaires d'une étude menée dans 7 pays européens

Consulter le resumé

L'objet du présent travail était d'essayer d'arriver à un consensus Européen sur la contribution respective de l'androsténone et du scatol à la manifestation des odeurs sexuelles.

Un total de 4536 animaux ont été élevés dans 6 pays au cours de 2 répétitions. Des mesures rapides des teneurs en androsténone et en scatol ont été effectuées. Sur l'ensemble des pays, on observe que 26% et 11% des animaux présentent des teneurs en androsténone >1 ppm et en scatol >0,22 ppm, respectivement. Il n'y a pas de différences entre répétitions, mais il existe de fortes disparités entre pays.
PDF icon Evaluation des contributions respectives de l'androsténone et du scatol à la manifestation des odeurs sexuelles des viandes de porcs mâles entiers - Résultats préliminaires d'une étude menée dans 7 pays européens
1998

En attente de précisions réglementaires : la filière porcine française déjà bien avancée dans la traçabilité

Consulter le resumé

Depuis la loi sur l'élevage de 1966, la filière porcine est entrée dans l'ère de la traçabilité par l'identification des élevages et des animaux. Une circulaire d'avril 1997 précise certains éléments. En 1998, le Ministère de l'Agriculture devrait compléter le dispositif d'identification des animaux.
PDF icon En attente de précisions réglementaires : la filière porcine française déjà bien avancée dans la traçabilité
1998

Traçabilité de la viande de porc en France : identification des lieux d'élevage et des animaux

Consulter le resumé

En France, l’identification des élevages de porcs est gérée par un organisme départemental (EDE). Les reproducteurs ont un numéro individuel. Les porcelets et les porcs charcutiers sont marqués au numéro de l’élevage d’origine.

L’identification des élevages de porcs et des animaux a été définie dans le cadre de la

loi sur l’élevage (Loi 66-1005 du 28 décembre 1966) et de ses décrets d’application et par les textes concernant la TVA.
PDF icon Traçabilité de la viande de porc en France : identification des lieux d'élevage et des animaux
1998
Trier la viande de porc selon la qualité

Trier la viande de porc selon la qualité

Consulter le resumé

Pour trier efficacement les pièces selon leur qualité, des techniques simples et applicables en conditions industrielles. Repérer les principaux défauts de qualité de viande : le pH, la couleur.


Pour l’abatteur et le transformateur.



Édition 1998 - 12 pages 21 X 29.7

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
1998

Conservation de la viande de porc conditionnée en portions consommateurs

Consulter le resumé

Actuellement, la viande fraîche de porc, conditionnée en portion consommateur sous film étirable, ne se conserve pas plus de 5 jours.

Afin d’augmenter cette durée de conservation, quatre types de conditionnement, le Darfresh, le Groupage, l’Operculage et le Sous-vide, conjuguant la mise sous atmosphère modifiée et la mise sous-vide, ont été étudiés sur des côtes de porc avec os.

Sur le plan bactériologique, ces quatre types de conditionnement permettent
PDF icon Conservation de la viande de porc conditionnée en portions consommateurs
1998

Viande de porc en portion consommateur : augmenter la durée de conservation

Consulter le resumé

En portion consommateur sous film étirable, la viande de porc ne se conserve pas plus de 5 jours. Le recours à la mise sous-vide et à la mise sous atmosphère contrôlée permet de doubler ce temps sans entrave sur le plan bactériologique, mais avec des qualités sensorielles dégadées.
PDF icon Viande de porc en portion consommateur : augmenter la durée de conservation
1999

Résidus dans la viande de porc - Résultats des plans de surveillance

Consulter le resumé

Les résultats des plans de surveillance effectués par la Direction Générale de l’Alimentation de 1992 à 1997 pour la recherche des résidus dans la viande de porc sont présentés. Les seuls contaminants

régulièrement présents sont des substances anti-microbiennes et plus particulièrement des sulfamides. Les taux de contamination sont limités. Ce sont les derniers résultats obtenus à partir d’un échantillonnage

effectué de manière aléatoire. A partir de 1998, les plans de surveillance répondent à la mise en application d’une nouvelle
PDF icon Résidus dans la viande de porc - Résultats des plans de surveillance
1999

Contaminants chimiques : pas d'inquiétude pour la viande de porc

Consulter le resumé

La contamination chimique des aliments fait l'objet d'une surveillance permanente, que la Direction Générale de l'Alimentation concrétise par la réalisation de plans de surveillance. Les résultats de ces plans, de 1992 à 1997, pour la recherche des résidus dans la viande de porc en France sont présentés dans cet article. Les seuls contaminants régulièrement présents sont des subsxtances anti-microbiennes et plus particulièrement des sulfamides. Les taux de contamination sont limités. Ce sont les derniers résultats obtenus à partir d'un échantillonnage effectué de manière aléatoire.
PDF icon Contaminants chimiques : pas d'inquiétude pour la viande de porc
1999

Etude internationale sur l'importance de l'androsténone et du skatole dans l'odeur de verrat : II. Evaluation sensorielle par des panels entraînés de sept pays européens.<br /><br />An international study on the importance of androstenone and skatole for boar taint: II. Sensory evaluation by trained panels in seven European countries.

Consulter le resumé

Les contributions relatives de l'androsténone et du skatole à l'odeur de verrat de la viande de porc mâle sont étudiées. Les propriétés sensorielles d'échantillons de viande avec des teneurs connues en androsténone et en skatole sont évaluées par des panels qualifiés de sept pays européens. Ces panels différencient à la fois les deux composés et les différentes teneurs. Des différences substantielles sont observées entre les panels des différents pays. L'androsténone est principalement liée à l'attribut urine, alors que le skatole est lié à l'engrais et, à un moindre degré, au naphtalène.
2000

Etude internationale sur l'importance de l'androsténone et du skatole dans l'odeur de verrat : III. Evaluation par des consommateurs de sept pays d'Europe.<br /><br /><br />An international study on the importance of androstenone and skatole for boar taint: III. Consumer survey in seven European countries.

Consulter le resumé

L'acceptabilité de la viande de porcs mâles entiers est affectée par l'androsténone et le skatole. La réaction du consommateur à la viande de porc à différentes teneurs en androsténone et en skatole est évaluée dans sept pays européens. Des échantillons d'échine provenant des porcs mâles entiers sont évalués. Des différences significatives entre les panels de consommateurs de chaque pays sont observées pour l'acceptation de l'odeur et de la flaveur.
2000

Etude internationale sur l'importance de l'androsténone et du skatole dans l'odeur de verrat. IV. Etudes simulatoires de l'insatisfaction du consommateur avec des porcs entiers mâles et effet du classement des carcasses sur la ligne d'abattage, principales conclusions et recommandations.<br /><br /><br />An international study on the importance of androstenone and skatole for boar taint: IV. Simulation studies on consumer dissatisfaction with entire male pork and the effect of sorting carcasses on the slaughter line, main conclusions and recommendations.

Consulter le resumé

Les contributions respectives de l'androsténone et du skatole, et leurs possibles variations, à l'odeur de verrat de la viande de porc sont étudiées. Les résultats d'enquêtes réalisées auprès des consommateurs et par des panels sensoriels sont présentés. Les principales conclusions de l'étude sont récapitulées et des recommandations expérimentales sont données. La réduction du skatole dans les populations de porcs mâles est une priorité pour réduire les odeurs et les flaveurs désagréables associées à la viande.
2000

Economic incidence of possible future regulations regarding the welfare of intensively kept pigs on pig meat cost in France

Consulter le resumé

2000

Conservation longue durée de la viande de porc

Consulter le resumé

L’objectif de l’étude était de tester la possibilité d’exporter des pièces de demi-gros en container à - 1,5°C. Deux procédés de conservation longue durée ont ainsi été comparés :

• le sous vide pendant quatre semaines et,

• le sous CO2 pur pendant huit semaines.

Chaque technique a ensuite été suivie d’un stockage sous film étirable classique pendant quatre jours à 4°C.

Des analyses sensorielles et bactériologiques

ainsi que des mesures de pertes de poids ont
PDF icon Conservation longue durée de la viande de porc
2000

Développement d'une méthode spectrométrique de mesure du taux de métmyoglobine de la viande de porc

Consulter le resumé

8es Journées des Sciences du Muscle et Technologies de la Viande, 21-22 novembre 2000, Paris, p. 263-266, session : mesure de la qualité : des capteurs aux référentiels, par Magali Lassarre et al.

PDF icon 8es JSMTV, 21-22 novembre 2000, Paris, p. 263-266, par Magali Lasserre et al.
2000

La consommation de viande de porc des français : situation en 2000 et évolutions récentes

Consulter le resumé

La consommation de viandes a durement subi l’influence des crises alimentaires

ces dernières années.

Quel a été le comportement de la viande porcine ? Comment le porc est-il consommé en France ?
PDF icon La consommation de viande de porc des français : situation en 2000 et évolutions récentes
2001

E. coli verotoxiques : E. coli 0157:H7 et autres : pas de risque majeur en abattage-découpe de porc

Consulter le resumé

Les Escherichia coli verotoxiques (VTEC), et plus particulièrement le sérotype O157:H7, sont des agents pathogènes d'origine alimentaire considérés comme importants en santé publique. La viande de porc n'est qu'exceptionnellement impliquée dans les accidents alimentaires dus aux VTEC. Cependant, la prévalence des VTEC dont E. coli O157:H7 n'était pas connue sur la viande de porc en France. Il était donc urgent de disposer de données sur l'épidémiologie de ces germes, en abattoir et découpe de porc, afin d'évaluer l'importance du risque et de le maîtriser efficacement.
PDF icon E. coli verotoxiques : E. coli 0157:H7 et autres : pas de risque majeur en abattage-découpe de porc
2001

Effects of halothane genotype and pre-slaughter treatment on pig meat quality. Part 2. Physico-chemical traits of cured-cooked ham and sensory traits of cured-cooked and dry-cured hams

Consulter le resumé

Meat science (GBR), 2002, V 62, n° 4, décembre, p.439-446, 8 p., en anglais, par Fernandez X et al.

Effets du génotype halothane et de traitement pré-abattage sur la qualité de la viande de porc. Partie 2 : caractéristiques physico-chimiques du jambon cuit et caractéristiques sensorielles des jambons cuit et sec

ABSTRACT

Forty-eight castrated F2 offspring of Piétrain and Large White pigs were allocated to a 3×2 factorial design in order to study the interactive effect of halothane genotype (NN, Nn and nn) and pre-slaughter treatment (referred to as ’Experimental’ (EXP) and ’Commercial-like’ (COL) conditions; the latter involving short transportation, mixing unfamiliar pigs and slaughtering shortly after transport) on the qualities of cured-cooked and dry-cured hams. At 24 h post mortem, the hams were collected and assigned to cured-cooked (right ham) and dry-cured (left ham) ham processing. A sample of M. semimembranosus (SM) was collected before cooked ham processing, was used for chemical composition analysis, cured and then cooked at various temperatures. Cooking losses and compression tests were carried out after cooking on these SM samples. The water and collagen content of SM muscle was significantly higher in nn pigs compared with the two other genotypes. At all cooking temperatures (60, 65 and 70 °C), SM muscles from nn pigs showed higher cooking losses and instrumentally assessed toughness than the other genotypes, the heterozygous pigs being intermediate. The technological yield of cured-cooked ham processing was lower in nn, compared with NN and Nn animals. Cooked hams from nn pigs were drier, tougher, stringier and less smooth than NN and Nn pigs. The heterozygous pigs were similar to normal pigs for all texture characteristics with the exception of toughness for which they got a significantly higher score than NN pigs. The pigs slaughtered under the COL conditions had a better slice cohesiveness and a significantly lower dryness, than pigs slaughtered under the EXP conditions. The effect of HAL genotype on slice cohesiveness was significant only when pigs were slaughtered under the EXP conditions. Dry-cured hams from nn pigs showed significantly more visual defects, but were less tough, smoother and more fondant (softer) than NN and Nn pigs. The dry-cured hams from pigs slaughtered under the COL conditions had a better cohesiveness between muscles and a more intense yellow colour of fat than those from pigs slaughtered under the EXP conditions. COL pigs were also judged significantly less tough, smoother and more fondant than EXP ones. Overall, the effects of pre-slaughter treatment were small compared with those of the HAL genotype. The effects of HAL genotype on the sensory traits of cured-cooked ham were similar to those reported for fresh meat. However, the good textural characteristics of dry-cured ham processed from HAL positive pigs are somewhat surprising and need to be confirmed.

2002

Japon, déficit record

Consulter le resumé

Largement tourné vers l'extérieur pour la vente de ses produits industriels et technologiques, le Japon est aussi très dépendant du reste du monde pour son alimentation, notamment en viandes. C'est le plus important acheteur, au plan mondial, pour la viande de porc.

Les tendances de fond des bilans des viandes n'ont pas changé durant les dernières années. Les déficits se sont accrus. Sur un marché très convoité, les principales modifications concernent les fournisseurs, dont certains, touchés par les problèmes sanitaires, ont du céder la place.

PDF icon bp2003n320.pdf
2003

Vision method tested to predict the lean meat percentage of a pig carcass in relation to the reference dissection method

Consulter le resumé

PDF icon Vision method tested to predict the lean meat percentage of a pig carcass in relation to the reference dissection method
2003

Résidus d'antibiotiques dans la viande de porc et de volaille en France : situation actuelle et évaluation d'un nouveau test de détection

Consulter le resumé

2004

Pages