La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 141 à 160 de 187 résultats
Rechercher une documentation
Publicationtrier par ordre décroissant Année

Pig fecal and tonsils contamination of Yersinia enterocolita in one French slaughterhouse

Consulter le resumé

Poster.

Yersinia enterocolitica is the third most important cause of gastro-intestinal diseases transmitted by contaminated foodstuff s consumption in Europe (Efsa, 2011). Pig is considered to be the primary reservoir for the human pathogenic types of Y. enterocolitica; mainly for biotype 4 (serotype O:3). Biotype 2 (serotype O:9) has been isolated from other animal species, such as cattle, sheep and goats. The pigs develop no clinical signs, but carry Y. enterocolitica on the tongue, tonsils and in the lymph nodes and excrete the bacterium in their feces (Nesbakken et al., 2003). Moreover, seasonal trends in the carriage of Y. enterocolitica by pigs have been identifi ed, with winter identifi ed as a risk period in the UK (Milnes et al., 2009) and Germany (Weber & Knapp, 1981). In this study, we assessed the Y. enterocolitica prevalence on carcasses at the end of the slaughtering process, together with the determination of pathogenic and non-pathogenic biotypes, in order to better characterize the importance of the hazard for pork. To this end, parallel samples were made on tonsils, feces and carcass of the same pig in a winter period in order to evaluate the risk of cross-contamination. Unrelated feces and tonsils samples were also collected in summer, as this season is considered to be rather unfavorable to Y. enterocolitica. These data were compared to tonsils and feces results obtained during the cold period.

PDF icon Poster de Carole Feurer et al.
2011

Population genetic structure of Listeria monocytogenes strains isolated from the pig and pork meat production chain in France

Consulter le resumé

Benjamin Félix et al., Congrès international, IAFP, 25-27 avril 2018, Stockholm, Suède, poster

Listeria monocytogenes pathogenic bacterium, transmissible through contaminated food consumption. The pork meat sector has been hit hard by L. monocytogenes-related outbreaks in France. Numerous studies have been carried out to investigate the genetic diversity of L. monocytogenes pork strains from food or some food factories but never from the entire production chain.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2018

Population genetic structure of Listeria monocytogenes strains isolated from the pig and pork meat production chain in France

Consulter le resumé

Benjamin Félix (Anses) et al., Food Micro, 3-6 septembre 2018, Berlin, Allemagne

Listeria monocytogenes is an ubiquitous pathogenic bacterium, transmissible to humans through the consumption of contaminated food. The pork production sector has been hit hard by a series of L. monocytogenes-related food poisoning outbreaks in France. An overview of the diversity of strains circulating at all levels of the pork production chain, from pig farming to finished food products, is needed to identify the contamination routes and improve food safety. Until now, no typing data has been available on strains isolated across the entire pig and pork production chain. 
Here, we analyzed the population genetic structure of 687 L. monocytogenes strains isolated over the last 20 years in virtually all the French départements from three compartments of this production sector: pig farming (PF), the food processing environment (FPE) and finished food products (FFP). The genetic structure was described based on MLST clonal complexes (CCs). The CCs were obtained by mapping the PFGE profiles of the strains. The distribution of CCs was compared firstly between the three compartments and then with CCs obtained from 1106 strains isolated from other food production sectors in France. 
The predominant CCs of pig and pork strains were not equally distributed among the three compartments: the CC37, CC59 and CC77 strains, rarely found in FPE and FFP, were prevalent in PF. The two most prevalent CCs in the FPE and FFP compartments, CC9 and CC121, were rarely or never detected in PF. No CC was exclusively associated with the pork sector. Three CCs (CC5, CC6, CC2) were considered ubiquitous, because they were observed in comparable proportions in all food production sectors. The two most prevalent CCs in all sectors were CC9 and CC121, but their distribution was disparate. CC9 was associated with meat products and food products combining several food categories, whereas CC121 was not associated with any given sector. Based on these results, CC121 is likely able to colonize a larger diversity of food products than CC9. Both CCs being associated with the food production suggests, that certain processing steps, such as slaughtering or stabilization treatments, favor their settlement and the recontamination of the food produced.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2018

Population Genetic Structure of Listeria monocytogenes Strains Isolated From the Pig and Pork Production Chain in France

Consulter le resumé

Benjamin Félix (Anses) et al., Frontiers in Microbiology, 2018, n° 9, 6 avril, 11 pages

Listeria monocytogenes is an ubiquitous pathogenic bacterium, transmissible to humans through the consumption of contaminated food. The pork production sector has been hit hard by a series of L. monocytogenes-related food poisoning outbreaks in France. An overview of the diversity of strains circulating at all levels of the pork production chain, from pig farming (PF) to finished food products (FFP), is needed to identify the contamination routes and improve food safety. Until now, no typing data has been available on strains isolated across the entire pig and pork production chain. Here, we analyzed the population genetic structure of 687 L. monocytogenes strains isolated over the last 20 years in virtually all the French départements from three compartments of this production sector: PF, the food processing environment (FPE), and FFP. The genetic structure was described based on Multilocus sequence typing (MLST) clonal complexes (CCs). The CCs were obtained by mapping the PFGE profiles of the strains. The distribution of CCs was compared firstly between the three compartments and then with CCs obtained from 1106 strains isolated from other food production sectors in France. The predominant CCs of pig and pork strains were not equally distributed among the three compartments: the CC37, CC59, and CC77 strains, rarely found in FPE and FFP, were prevalent in PF. The two most prevalent CCs in the FPE and FFP compartments, CC9 and CC121, were rarely or never detected in PF. No CC was exclusively associated with the pork sector. Three CCs (CC5, CC6, and CC2) were considered ubiquitous, because they were observed in comparable proportions in all food production sectors. The two most prevalent CCs in all sectors were CC9 and CC121, but their distribution was disparate. CC9 was associated with meat products and food products combining several food categories, whereas CC121 was not associated with any given sector. Based on these results, CC121 is likely able to colonize a larger diversity of food products than CC9. Both CCs being associated with the food production suggests, that certain processing steps, such as slaughtering or stabilization treatments, favor their settlement and the recontamination of the food produced. 

https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fmicb.2018.00684/pdf

2018

Prédiction à l’abattoir de la composition en acides gras des matières grasses

Consulter le resumé

Ce programme labellisé par le pôle de compétitivité VALORIAL est financé par la

Région Bretagne.

Le porteur du projet est l’entreprise VALOREX dont la collaboration avec l’INRA depuis 10 ans a mis en évidence une amélioration du profil nutritionnel de la matière grasse des produits animaux par l’incorporation de source d’oméga3 dans l’alimentation des animaux (filière lin).
PDF icon Prédiction à l’abattoir de la composition en acides gras des matières grasses
2010

Prédire la qualité des viandes : mythe ou réalité ?

Consulter le resumé

Cécile Berri et al., 16es Journées Sciences du Muscle et Technologies des Viandes, 21-22 novembre 2016, Paris, France, visuel d'intervention

Cette revue (voir Viandes & Produits carnés (FRA), novembre 2016,14 pages) a pour objectif de faire un point sur les avancées récentes obtenues dans le domaine de la prédiction de la qualité des viandes.

Elle aborde différentes démarches menées au sein des principales filières de production pour développer des équations puis des outils prédictifs basés sur différents types de marqueurs biologiques (génomiques ou phénotypiques) ou physiques (spectroscopiques). Au travers des différents exemples présentés, il apparaît que l’identification de marqueurs biologiques se confronte au déterminisme complexe des paramètres de qualité qui rend encore difficile la mise au point de tests moléculaires génériques utilisables sur le terrain. Toutefois, les avancées ont été notables ces dernières années bénéficiant des récents développements technologiques en génomique, protéomique et métabolomique. Les premières équations de prédiction de la qualité sensorielle et du potentiel technologique des viandes laissent entrevoir des possibilités d’applications dans les années à venir. Concernant la spectroscopie, les principaux résultats ont été obtenus dans le domaine de la Spectroscopie Proche Infrarouge (SPIR) avec des développements aboutis pour prédire la composition et la valeur nutritionnelle des viandes. La prédiction du potentiel technologique des viandes à l’aide de cette méthode et surtout de la qualité sensorielle est en revanche plus difficile. Enfin, l’exemple du modèle phénotypique MSA (« Meat Standards Australia ») de prévision de la qualité sensorielle de la viande bovine basée sur une combinaison de données d’amont et d’aval et dont la plus-value pour la filière a été démontrée en Australie, présente une généricité qui a déjà été éprouvée dans plusieurs pays.

Document réservé Espace Pro, veuillez vous identifier
2017

Production de mâles entiers et utilisation des viandes en frais et en salaison

Consulter le resumé

La pratique de la castration est régulièrement remise en cause par les associations de protection animale.

La Commission Européenne est à l’initiative sous la pression de WELFARISTES d’une déclaration Européenne sur les alternatives à la castration chirurgicale des porcs fin 2010.

Cette déclaration signée par les principaux pays producteurs dont la France début 2011 vise l’arrêt de la castration en 2018.
PDF icon Production de mâles entiers et utilisation des viandes en frais et en salaison
2010

Production porcine française, quel modèle de développement durable ?

Consulter le resumé

Lors de la mise en place du Marché commun agricole, une organisation de marché très modérément interventionniste a été choisie pour la production porcine. Celle-ci a protégé le secteur de la concurrence extérieure. Par contre, à l’intérieur de la Communauté économique européenne, puis de l’Union européenne, elle l’a laissé se structurer sous l’effet déterminant des forces du marché. Cette logique a conduit à concentrer la production dans des bassins géographiques et des exploitations agricoles de plus en plus spécialisées.
2007

Produits de porc : diversification des usages et des lieux de consommation

Consulter le resumé

Vincent Legendre, Tech Porc (FRA), 2016, n° 28, mars-avril, p. 5-8

Les tendances de consommation de la viande de porc évoluent fortement. En particulier, les usages se sont diversifiés, accentuant le glissement de la consommation des morceaux bruts vers les produits élaborés. L’essor de ces derniers s’accompagne de la multiplication des lieux de consommation.

PDF icon Tech Porc (FRA), 2016, n° 28, mars-avril, p. 5-8
2016

Promotions sur le porc frais : les prospectus à la loupe

Consulter le resumé

Tech Porc (FRA), 2017, n° 34, mars-avril, p. 11-12, par Vincent Legendre

L’analyse des prospectus permet de mieux comprendre les caractéristiques des pratiques promotionnelles : saisonnalité, circuits de distribution concernés, typologie des produits par tranche de prix, etc. En janvier 2015, plus de 50 % des promotions sur le porc frais ont été réalisées en dessous de 3 €/kg, contre seulement 3 % en juillet.

PDF icon Tech Porc (FRA), 2017, n° 34, mars-avril, p. 11-12, par Vincent Legendre
2017

Q Porkchains : developing tools to standardise the assessment of sustainability in pigmeat production systems - Economic sustainbility

Consulter le resumé

Within the EU Q-Porkchains project, the aim of this work was to identify the best adapted tool for assessing the economic sustainability of pig farms in various conventional and alternative production systems.

This tool belongs to a package of tools aiming at a standardized assessment of the various dimensions of sustainability of pork production systems. These tools will be used in benchmarking of different current and future pork production systems.
PDF icon Q Porkchains : developing tools to standardise the assessment of sustainability in pigmeat production systems - Economic sustainbility
2008

Q Porkchains : tools for assessing sustainability of pigmeat production systems

Consulter le resumé

PDF icon Q Porkchains : tools for assessing sustainability of pigmeat production systems
2008

Qualité de la viande de porc : comparaison de différentes méthodes de mesure du caractère exsudatif de la viande fraîche dans les populations porcines françaises et canadiennes.

Consulter le resumé

La viande de porc est la viande la plus consommée par les Français et la troisième par les Canadiens – respectivement 37 et 20 kg par an et par habitant. Le pouvoir de rétention d’eau fait partie, avec le pH et la couleur, des indicateurs de la qualité de la viande. Le caractère exsudatif intéresse l’aval de la filière porcine mais également l’amont par la prise en compte de critères de qualité de viande en tant qu’objectifs de sélection génétique.
PDF icon Qualité de la viande de porc : comparaison de différentes méthodes de mesure du caractère exsudatif de la viande fraîche dans les populations porcines françaises et canadiennes.
2007

Qualité sensorielle de la viande de porc : incidence de l'âge à l'abattage et de l'utilisation de Duroc pour la production Label Rouge ou porcs lourds. Intérêt d'une maturation de la longe

Consulter le resumé

Cette étude évalue l'influence combinée d'une augmentation de l'âge à l'abattage et d'une modification du type génétique, sur la qualité technologique et sensorielle, sur la composition chimique et la tendreté de la viande fraîche ainsi que sur l'aptitude à la transformation en jambons cuits Label Rouge et secs de qualité. Une approche des coûts de production selon l'âge à l'abattage complète cette étude.
PDF icon Qualité sensorielle de la viande de porc : incidence de l'âge à l'abattage et de l'utilisation de Duroc pour la production Label Rouge ou porcs lourds. Intérêt d'une maturation de la longe
2010

Recherche de solutions de substitution à l’utilisation de certains ingrédients allergènes

Consulter le resumé

Cette étude a pour but de déterminer la fonctionnalité de composés pouvant être mis en œuvre dans différents produits de charcuterie (jambon cuit, pâté de campagne, saucisses à pâte fine, saucisson sec) en remplacement des composés allergènes les plus souvent utilisés dans ces types de produits.

Elle doit donner aux fabricants des pistes à suivre pour, soit remplacer leurs ingrédients habituels, soit choisir d’indiquer leur présence sur les étiquettes de leurs produits, suivant la réglementation en vigueur.
PDF icon Recherche de solutions de substitution à l’utilisation de certains ingrédients allergènes
2010

Réduire les défauts d’odeur sexuelle par l’alimentation

Consulter le resumé

Le scatol est l’un des deux composés principaux à l’origine des défauts d’odeur sexuelle des viandes de porc mâle entier. Il est issu des fermentations bactériennes dans le gros intestin du porc. La conduite d’élevage, et notamment la conduite alimentaire, sont susceptibles de modifier la production et le dépôt tissulaire de ce composé.
PDF icon Réduire les défauts d’odeur sexuelle par l’alimentation
2011

Références pour l’affichage environnemental

Consulter le resumé

Dans le cadre des groupes de travail en cours issus des lois Grenelle 1 et Grenelle 2, la filière dans son ensemble travaille à la mise en œuvre de l’affichage environnemental des produits issu du porc. Certains produits de charcuteries feront l’objet dès juillet 2011 d’une expérimentation concernant l’affichage de leur impact environnemental à partir de trois indicateurs. Cet affichage positionnera nos produits face aux autres familles de produits alimentaires et il est important pour la filière de construire une méthodologie de mesure qui réponde aux critères suivants :

PDF icon Références pour l’affichage environnemental
2010

Relationship between the hepatic SULT2A1 protein expression and backfat androstenone level in pigs of three breeds

Consulter le resumé

PDF icon Relationship between the hepatic SULT2A1 protein expression and backfat androstenone level in pigs of three breeds
2010

Résidus d'antibiotiques dans la viande de porc et de volaille en France : situation actuelle et évaluation d'un nouveau test de détection

Consulter le resumé

2004

Résidus dans la viande de porc - Résultats des plans de surveillance

Consulter le resumé

Les résultats des plans de surveillance effectués par la Direction Générale de l’Alimentation de 1992 à 1997 pour la recherche des résidus dans la viande de porc sont présentés. Les seuls contaminants

régulièrement présents sont des substances anti-microbiennes et plus particulièrement des sulfamides. Les taux de contamination sont limités. Ce sont les derniers résultats obtenus à partir d’un échantillonnage

effectué de manière aléatoire. A partir de 1998, les plans de surveillance répondent à la mise en application d’une nouvelle
PDF icon Résidus dans la viande de porc - Résultats des plans de surveillance
1999

Pages