La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 121 à 140 de 259 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Prix et marges dans la filière porcine : premiers résultats de l’Observatoire

Consulter le resumé

Face aux interrogations sur le partage des résultats à l’aval de la filière porcine, un Observatoire a été mis en place voilà quelques mois par le gouvernement. Il a identifié les sources de prix les plus représentatives et estimé la répartition des marges brutes pour le porc frais et le jambon. Il conclut toutefois qu’il faut améliorer l’information sur les prix pour se rapprocher de la réalité. De plus, l’évolution des marges brutes ne peut s’apprécier qu’en comparaison aux charges qu’elles doivent rémunérer. Là aussi, beaucoup reste à faire.
PDF icon Prix et marges dans la filière porcine : premiers résultats de l’Observatoire
2009

Marché mondial du porc : les échanges subissent la crise financière

Consulter le resumé

La crise financière a accentué la concurrence entre les exportateurs mondiaux de viandes et produits du porc vers des débouchés moins demandeurs. Les expéditions de viandes fraîches, réfrigérées et congelées ont fortement reculé au 1er semestre 2009, tandis que les groupes de produits de moindre valeur ont mieux résisté, amputant d’autant la valorisation globale de la carcasse.
PDF icon Marché mondial du porc : les échanges subissent la crise financière
2009

GMS : prix et marché national. Au coeur des préoccupations

Consulter le resumé

Face à la concurrence et aux incertitudes économiques pesant sur les achats des ménages, le prix des produits redevient un élément primordial de la stratégie des distributeurs afin de reconquérir des parts du marché français.

PDF icon GMS : prix et marché national. Au coeur des préoccupations
2009

Résultats 2008 des élevages : une crise profonde

Consulter le resumé

Comment qualifier les charges alimentaires, déjà "record" en 2007, alors qu'elles atteignent en 2008 des niveaux encore supérieurs ? Malgré un prix du porc plus élevé en 2008 et de nouvelles améliorations des performances, les coûts de revient subis par les éleveurs pèsent lourdement sur leur situation financière, qui devient critique.

PDF icon Résultats 2008 des élevages : une crise profonde
2009

Elevages porcins de demain : 3 grandes logiques

Consulter le resumé

La production porcine française est à un tournant décisif. Sa croissance est arrêtée sur tout le territoire, la restructuration des élevages est freinée par des difficultés réglementaires et financières. Définir des modèles d'élevage porcin pour demain, non pas comme un futur obligé, mais comme avenir vers lequel tendre, constitue à la fois un moyen d'identifier clairement les problèmes à résoudre, l'occasion de formuler des solutions cohérentes, un objet de débat avec la société et une ambition mobilisatrice.
PDF icon Elevages porcins de demain : 3 grandes logiques
2009

Bilan porcin français 2008

Consulter le resumé

L'indépendance alimentaire française en viande de porc varie peu, à 106% de couverture des besoins intérieurs par la production nationale. Depuis 10 ans, la production évolue sur un plateau, avec des écarts réduits d'une année à l'autre. 2008 n'échappe pas à ce constat, mais le solde en valeur du commerce extérieur se réduit.
PDF icon Bilan porcin français 2008
2009

Comportement du consommateur : de l'intention à l'achat

Consulter le resumé

Le comportement des consommateurs dépend de nombreux critères et varie selon les situations. Des études qualitatives menées fin 2008 permettent de faire un premier pas dans la connaissance des mécanismes en jeu. Elles mettent en œuvre des méthodes concrètes, qui placent le consommateur dans des situations proches de la réalité parmi les attributs du produit, l'origine de la viande est un élément déterminant du choix des consommateurs. Mais dans les points de vente, l'attractivité des rayons et les prix et promotions jouent aussi un rôle fondamental.

PDF icon Comportement du consommateur : de l'intention à l'achat
2009

Echanges de porcelets en France : entre marchés et contrats

Consulter le resumé

Sur 27 millions de porcelets produits en France, 9 millions changent d’élevage. Un tiers provient de naisseurs spécialisés, les deux autres de naisseurs-engraisseurs excédentaires qui recourent largement au façonnage.

Les groupements sont actifs dans différents types d’échanges (ventes entre adhérents, commerce avec d’autres partenaires). Paiement au prix de marché, contractualisation au coût de revient ou partage de marge, la rémunération des porcelets suit des logiques diverses, avec des implications sur l’avenir.

PDF icon Echanges de porcelets en France : entre marchés et contrats
2009

Biocarburants en France : des coproduits pour l'alimentation des porcs

Consulter le resumé

L'accélération de la production de biocarburants de "première génération", élaborés à partir de céréales, sucre ou oléagineux, est un enjeu majeur pour les marchés agricoles. L'impact environnemental, économique et social de leur développement soulève de nombreux débats. La production d'éthanol à base de maïs aux Etats-Unis va continuer de croître de manière phénoménale.
PDF icon Biocarburants en France : des coproduits pour l'alimentation des porcs
2009

Flux à l'aval de la filière : une diversité commerciale intéressante

Consulter le resumé

Entre l’abattage des animaux et la mise à la disposition des produits finis au consommateur final, la viande de porc

transite par différents opérateurs industriels et commerciaux. Certaines voies d’acheminement s’identifient facilement,

d’autres de moindre importance méritent d’être appréciées car elles représentent une diversité commerciale intéressante à exploiter.
PDF icon Flux à l'aval de la filière : une diversité commerciale intéressante
2008

Commerce international du porc : les marchés d'asie convoités

Consulter le resumé

Le commerce international du porc gagne de l'importance. Les six pays d'Asie importateurs absorbent la moitié des tonnages destinés aux pays tiers. Facteur aggravant, ils concentrent un quart de la population mondiale pour 11% seulement des terres arables. Leurs besoins iront donc croissant, alors que leurs productions porcines stagnent ou auront du mal à suivre cette évolution.
PDF icon Commerce international du porc : les marchés d'asie convoités
2008

L'abattage se concentre

Consulter le resumé

L'aval de la filière porcine française est entré dans une importante phase de restructuration, suivant ainsi le mouvement de l'industrie européenne et mondiale de la viande. Quatre entreprises françaises figurent désormais parmi les 10 premiers abatteurs de l'UE (78 millions de porcs et 30% des abattages de l'UE à 27). La concentration est particulièrement forte au Danemark, en Allemagne et aux Pays-Bas. Une tendance à la multinationalisation se fait jour.
PDF icon L'abattage se concentre
2008

Prix du porc au détail : le hard discount à contre-image

Consulter le resumé

Les produits Premiers Prix de charcuterie ont été achetés plus chers en 2007 en hard discount qu'en hypermarchés et supermarchés. Le même constat est réalisé pour les côtes de porc. Contrairement à son image, le hard discount ne serait pas le meilleur marché !
PDF icon Prix du porc au détail : le hard discount à contre-image
2008

Ukraine, un potentiel à concrétiser

Consulter le resumé

Par sa surface, l’Ukraine est le plus grand pays d’Europe. Les changements politiques des années 90 ont provoqué l’effondrement de sa production agricole, conduisant à des besoins énormes.

Le développement de la production porcine est une priorité nationale. Des projets de grandes fermes se mettent en place dans tout le pays, avec la participation d’investisseurs étrangers pour l’accès au capital et le savoir-faire.
PDF icon Ukraine, un potentiel à concrétiser
2008

Résultats 2007 des élevages : les coûts ont explosé

Consulter le resumé

Marquée par l’envol du coût de l’aliment et le bas niveau du prix du porc, l’année 2007 a vu s’effondrer les résultats économiques des élevages. Leur situation financière s’est détériorée, alors qu’elle commençait tout juste à se redresser en 2006. L’amélioration des performances techniques s’est accentuée, incapable toutefois de compenser les effets de la conjoncture.
PDF icon Résultats 2007 des élevages : les coûts ont explosé
2008

Les exploitations avec porcs en France face au découplage des aides PAC

Consulter le resumé

Le découplage des soutiens (paiement unique) est au cœur de la réforme de la PAC de 2003. Comment peut-il influer sur les décisions des exploitants et l’évolution des systèmes de production ? L’IFIP a analysé les effets potentiels de cette réforme sur les systèmes d’exploitation ayant des porcs en France, afin d’en apprécier les marges de manœuvre et les conséquences possibles au plan de la production porcine nationale.
PDF icon Les exploitations avec porcs en France face au découplage des aides PAC
2008

Bilan porcin français 2007 : baisse du solde extérieur

Consulter le resumé

En 2007, la production porcine française a augmenté de 1%, à 2,3 millions de tonnes et la consommation de 2%. Le taux de couverture des besoins intérieurs a peu évolué, stabilisé depuis plusieurs années autour de 106%. Le poids des échanges est important. En valeur, le solde des viandes est devenu négatif, compensé par les exportations d’animaux vifs.
PDF icon Bilan porcin français 2007 : baisse du solde extérieur
2008

Consommation 2007 : bonne année pour le porc

Consulter le resumé

Avec une progression des quantités achetées de 1,4% pour le porc frais et 2,3% pour la charcuterie, l’année 2007 a été favorable à la consommation des produits du porc. Les hypermarchés et surtout le hard discount ont renforcé leurs parts de marché. L’agglomération parisienne conserve un niveau de consommation nettement plus faible que les autres régions.
PDF icon Consommation 2007 : bonne année pour le porc
2008

Production porcine mondiale : face à la crise

Consulter le resumé

Près de 95% de la production porcine mondiale sont réalisés dans 13 pays ou zones de libre-échange. Les volumes correspondant auraient diminué de 4% entre 2006 et 2007. Une petite reprise est attendue en 2008, mais la hausse du coût des matières premières pourrait avoir des effets dans tous les pays, encore invisibles pour le moment.
PDF icon Production porcine mondiale : face à la crise
2008

Les prix à l'amont de la filière porcine : 2007, année de rupture

Consulter le resumé

Malgré quelques signes avant-coureurs, la brutalité de la hausse des prix des matières premières a pris le monde de l’élevage au dépourvu. La filière porcine est particulièrement touchée puisque le prix du porc a baissé en 2007, ne montrant aucun signe d’ajustement à ce contexte chamboulé.

L’année 2007 se traduit donc par une rupture brutale relativement au passé.
PDF icon Les prix à l'amont de la filière porcine : 2007, année de rupture
2008

Pages