La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 161 à 180 de 259 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Gestion des effluents, épandre ou traiter

Consulter le resumé

Les bonnes pratiques agricoles et les réglementations, européennes et françaises, limitent l’épandage des déjections animales. En Bretagne, des seuils d’obligation de traitement et des plafonds de surface d’épandage ont été définis pour chaque canton classé en zone d’excédents structurels (ZES). Un même élevage sera donc soumis à des contraintes différentes selon le système d’exploitation dans lequel il s’insère (SAU, cultures…) et sa région d’implantation. Les solutions qu’il mettra en œuvre le seront également (épandage, exportation, traitement, engraissement à façon…).
PDF icon Gestion des effluents, épandre ou traiter
2006

Production et filière porcine, le Brésil parmi les grands

Consulter le resumé

Le Brésil s’est imposé comme un des principaux exportateurs mondiaux de volailles et de bovins. Il est aussi le 4ème exportateur mondial de viande porcine.

Fort de son potentiel agricole, le Brésil compte profiter de la baisse des protections à l’importation dans l’UE, en discussion à l’OMC.

Ses faibles coûts de production et l'expérience des entreprises leader lui donnent des avantages sérieux pour surmonter ses handicaps (état sanitaire, logistique...).
PDF icon Production et filière porcine, le Brésil parmi les grands
2006

Abaissement des protections à l'importation à l'OMC : quels risques pour le marché du porc ?

Consulter le resumé

A HongKong, dans le cadre des négociations commerciales de l’OMC, l’Union européenne a accepté de renoncer aux restitutions à l’exportation. Les négociations se poursuivront en 2006. La question de la protection à l’importation sera au centre des débats. L’Union européenne propose des baisses sensibles des droits d’entrée pour les produits agricoles. L’ITP a analysé la compétitivité des fournisseurs potentiels de l’UE, l’impact d’une moindre protection et ses enjeux pour le marché du porc.
PDF icon Abaissement des protections à l'importation à l'OMC : quels risques pour le marché du porc ?
2006

Elevages dans l'UE plus spécialisés

Consulter le resumé

En 2003, l’UE à 15 comptait 644 000 exploitations avec des porcs. Ce nombre se réduit par la disparition des petits élevages et le développement des plus grands.

Avec les 10 Nouveaux États Membres, arrivés en 2004, 1,5 million d’élevages se sont ajoutés. Ils détiennent 70% des élevages de l’UE à 25, mais seulement 20% du cheptel. De

nombreuses exploitations porcines y ont une activité très réduite.
PDF icon Elevages dans l'UE plus spécialisés
2005

Etats-Unis, la filière porc en ordre de bataille

Consulter le resumé

Après une forte restructuration dans les années 1990, la production porcine américaine est aussi portée par la dynamique de l’ALENA. La filière entière se renforce.

Les exportations des États-Unis s’accroissent sur les grands marchés mondiaux. Ils pourraient vendre prochainement à l’UE, s’ils bénéficient de la baisse des protections à l’importation,

en cas d’accord à l’OMC.
PDF icon Etats-Unis, la filière porc en ordre de bataille
2005

Gestion des risques, l'assurance revenu au Canada

Consulter le resumé

Au Canada, les gouvernements fédéraux et provinciaux accordent une importance historique à la gestion des risques de l’entreprise agricole. De nombreux programmes associant les agriculteurs et l'État ont été conçus, en l’absence d’une politique de soutien telle que la PAC dans l’Union européenne.

L’ASRA au Québec, et le PCSRA pour tout le pays, sont accessibles aux éleveurs de porcs. Pour stabiliser ou soutenir le revenu des agriculteurs, ces dispositifs bénéficient de financements publics. Ils ont des objectifs et des modalités différents.
PDF icon Gestion des risques, l'assurance revenu au Canada
2005

Canada organisé pour exporter

Consulter le resumé

Avec une production porcine comparable à celle de la France, le Canada vise explicitement l'exportation : 6 porcs sur 10 sont vendus à l’extérieur. Producteur de céréales, de pois et de colza, son bas coût alimentaire le situe en bonne place dans la compétition internationale.

A l'aval, l’organisation de la commercialisation permet à ses entreprises d'aller chercher la valeur ajoutée. Un exemple, qu'une étude récente de l’ITP analyse en détail.
PDF icon Canada organisé pour exporter
2005

Exportations de porc dans l'UE entre carcasses et pièces

Consulter le resumé

L'intégration des nouveaux membres a peu modifié les échanges de porcs de l'Union européenne qui ont atteint en 2004 un niveau record. Un tiers de la viande de porc produite n'est pas consommée dans son pays d'origine. Les échanges sont élevés et contribuent à l'unification du marché. Par contre, les circuits sont devenus plus complexes : plus spécialisés du fait d'une élaboration croissante, ils traduisent aussi la délocalisation de la découpe pratiquée par des entreprises transnationales.
PDF icon Exportations de porc dans l'UE entre carcasses et pièces
2005

Exploitations porcines, conditionnalité des aides

Consulter le resumé

Face à l'élargissement de l'UE et aux négociations de l'OMC, la PAC a été réformée en profondeur en juin 2003 (accord du Luxembourg). Les aides directes attribuées aux agriculteurs sont désormais découplées de l'action de production.

Elles sont de plus liées au respect de directives européennes et au maintien des terres en bon état agronomique. Cette

"conditionnalité" des aides couvrant l'ensemble de l'exploitation, la production porcine est donc concernée.
PDF icon Exploitations porcines, conditionnalité des aides
2005

Résultats 2004 des élevages : timide amélioration

Consulter le resumé

L'année 2004 se solde par une timide amélioration des résultats des élevages de porcs. La technicité est toujours au rendez vous de produire davantage de kilos. Néanmoins la situation économique reste mitigée, entre l'amélioration modeste du prix de porc et la hausse des charges alimentaires.
PDF icon Résultats 2004 des élevages : timide amélioration
2005

La production porcine française face à ses défis

Consulter le resumé

La production porcine française fait face à des enjeux importants : la compétition internationale s’accroît, les effets de la réforme de la PAC sont difficiles à cerner, l’élargissement de l’Union européenne a ouvert des marchés mais peut faire surgir de nouvelles concurrences...

Dans ce contexte d'incertitude, les élevages français resteront-ils compétitifs par rapport à leurs principaux concurrents européens ? L’analyse des structures de production constitue un préalable indispensable pour répondre à cette question, sous l'éclairage récent des dernières données de 2003.
PDF icon La production porcine française face à ses défis
2005

France : bilan 2004, l'exportation en soutien

Consulter le resumé

Le bilan porcin français poursuit en 2004 les tendances des dernières années : le ressort de la production paraît durablement cassé tandis que la consommation a baissé de façon significative. Par contre, le dynamisme des exportations a permis d'absorber l'excédent de l'offre.
PDF icon France : bilan 2004, l'exportation en soutien
2005

Prix des pièces et prix du porc : effets croisés

Consulter le resumé

Le marché des pièces comprend de nombreuses références, qui se multiplient avec la croissance de l'élaboration.

Les prix sont fixés chaque semaine en s’efforçant de coller au marché du porc et réciproquement, la négociation au Cadran, qui détermine le paiement aux producteurs, s’appuie sur la valorisation des pièces. Des propositions visent à lier plus directement le prix du porc aux pièces. Pas si simple. L’enquête que l’ITP vient de réaliser auprès des abatteurs et découpeurs permet d’éclairer le débat.
PDF icon Prix des pièces et prix du porc : effets croisés
2005

Marché des pièces, diversité des circuits

Consulter le resumé

Les circuits de commercialisation des carcasses et des pièces de porcs sont nombreux et mal connus.

L'ITP vient de réaliser une enquête auprès d'une quarantaine d'opérateurs de la filière pour mieux connaître le fonctionnement du marché des pièces et les pratiques commerciales. Les résultats permettent de dresser une carte des opérateurs et des principaux flux.
PDF icon Marché des pièces, diversité des circuits
2005

Aliments industriels 1994-2004 : de nombreux défis

Consulter le resumé

Depuis plusieurs années, l'industrie de l'alimentation animale fait face à une stagnation des débouchés, accompagnée d'une concentration accrue des volumes dans les entreprises et les régions. L'aliment porc n'est pas épargné.

Le secteur doit relever de nombreux défis : moindre soutien des productions animales, problèmes d'environnement limitant le développement, concurrence accrue, européenne et internationale. Les contraintes réglementaires sur l'approvisionnement en matières premières et l'activité de production s'accroissent.
PDF icon Aliments industriels 1994-2004 : de nombreux défis
2005

Consommation des viandes : diversité des canaux

Consulter le resumé

Un vent de pessimisme souffle sur la consommation des viandes, attisé par la baisse régulière des données issues du panel Sécodip. Selon ce dernier, les achats de viande des ménages ont baissé de plus de 10% entre 1996 et 2003, alors que dans le même temps, la consommation carnée évaluée par bilan a augmenté de 4% pour l’ensemble des espèces, dont + 7 à + 8 % respectivement pour les porcs et les bovins. En fait, les deux sources ne mesurent pas la même chose.

Explications sur les canaux de la consommation des viandes en France et sur les outils qui permettent de l’appréhender.

PDF icon Consommation des viandes : diversité des canaux
2004

L'élevage porcin dans son environnement - Un outil d'évaluation

Consulter le resumé

L’élevage porcin est le plus souvent inséré dans une exploitation agricole. Traditionnellement, les effluents animaux étaient utilisés par les surfaces végétales de cette exploitation. Mais la spécialisation des élevages a modifié les équilibres et renforcé la nécessité de trouver à l’extérieur des surfaces d’épandage complémentaires. La réglementation impose des contraintes, comme le traitement des effluents en ZES lorsque la quantité d’azote produite sur l’exploitation dépasse un seuil, fixé par canton.
PDF icon L'élevage porcin dans son environnement - Un outil d'évaluation
2004

Abattage dans l'UE - Course à la taille

Consulter le resumé

L'abattage des porcs a connu ces dernières années de fortes restructurations dans le nord de l'Europe. La concentration se poursuit, avec l'annonce fin septembre du rattachement de Hendrix Meat (filiale de Nutreco) à Bestmeat Company.

Après ce regroupement, les deux principaux acteurs européens répresenteront presque 16% de l'activité de l'UE à 25.
PDF icon Abattage dans l'UE - Course à la taille
2004

Russie : les aléas d'un marché d'importation

Consulter le resumé

Après trois mois de négociations, l’Union européenne et la Russie se sont mis d’accord début septembre sur de nouvelles modalités d’importation des viandes. A compter du 1er octobre et jusqu’à la fin 2004, un certificat sanitaire unique va progressivement remplacer ceux en vigueur, tandis que s’appliquera le principe de la régionalisation en cas de problème sanitaire.
PDF icon Russie : les aléas d'un marché d'importation
2004

Union Européenne, une nouvelle configuration

Consulter le resumé

Le 1er mai, l’Union européenne est passée à 25 membres.

Au-delà des problèmes d’organisation politique que le changement d’échelle impose, c’est l’élargissement le plus important de l’Histoire de l’UE, par l’importance des nouveaux entrants, leur vécu, leurs cultures, les fondements et la nature même de leurs économies.

Une nouvelle configuration pour le marché euorpéen du porc.
PDF icon Union Européenne, une nouvelle configuration
2004

Pages