La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 261 à 280 de 481 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

La production de porcs lourds en Italie

Consulter le resumé

La production de porcs lourds traditionnelle, représente environ 7,5 millions de porcs produits par an. La valorisation des jambons représente à elle seule 50 % de la valeur totale de la carcasse, le reste étant valorisé en charcuterie. Le prix de base de la rémunération des éleveurs est fixé chaque semaine et correspond à un prix de base classe R, pour un poids vif de 160 kg. A ce prix de base, s’ajoutent des plus-values fixées pour l’année par un contrat signé entre l’éleveur et l’abattoir.
PDF icon La production de porcs lourds en Italie
2004

Y a-t-il un intérêt économique à alourdir les carcasses ?

Consulter le resumé

Alourdir davantage les porcs en production conventionnelle ne présente pas aujourd’hui d’intérêt économique majeur, d’autant plus que les cours sont bas et que le prix de l’aliment est en hausse.

Seule l'utilisation de grilles de rémunération adaptées et de primes spécifiques peut permettre de compenser

les surcoûts de l'alourdissement et de dégager une marge notable pour l'éleveur.
PDF icon Y a-t-il un intérêt économique à alourdir les carcasses ?
2004

Porcs lourds, qualité de viande et aptitude à la transformation en jambon cuit

Consulter le resumé

2 essais ont été conduits dans 2 stations pour quantifier les performances de croissance de mâles castrés et de femelles élevés en groupe avec 2 durées d’engraissement : production de porcs standards, (14 semaines) ou lourds (20 semaines). Les caractéristiques des carcasses sont évaluées par les composantes de la Teneur en Viande Maigre (épaisseurs de gras et de muscle), la qualité de viande par la mesure du pH1 et du pHu.
PDF icon Porcs lourds, qualité de viande et aptitude à la transformation en jambon cuit
2004

Fabrication du jambon de Parme ou de San Daniele - Cahier des charges pour la production de porcs lourds

Consulter le resumé

Afin d’obtenir des produits de qualité supérieure, la production du porc lourd italien est soumise à des règles fixées par un consortium. Ainsi, les porcs sont abattus au poids vif de 160 kg pour un âge minimum de 9 mois. Ils sont issus essentiellement des races Large White et Landrace italiens, utilisées en pures ou en croisements, sélectionnées sur la base de critères spécifiques.

PDF icon Fabrication du jambon de Parme ou de San Daniele - Cahier des charges pour la production de porcs lourds
2004

Nouveaux critères standardisés des performances en GTE : actualisation à partir de la modélisation de la croissance et de la consommation des porcs

Consulter le resumé

Les courbes de croissance et de consommation d’aliment modélisées dans cette étude sont en adéquation avec le niveau de performances actuel des élevages.

Les critères standardisés qui en découlent offrent la possibilité de comparer les élevages quels que soient leurs poids moyens d’entrée et de sortie des stades post-sevrage et engraissement. Ils peuvent être appliqués aux élevages abattant une partie ou la totalité de leurs porcs à des poids plus élevés que la moyenne.
PDF icon Nouveaux critères standardisés des performances en GTE : actualisation à partir de la modélisation de la croissance et de la consommation des porcs
2004

Effet du nombre de repas sur les réserves et le comportement des truies gestantes selon le logement

Consulter le resumé

L’effet du fractionnement de la ration allouée en 1, 2 ou 3 repas/j entre les 11ème et 107ème jours de gestation sur la reconstitution des réserves et le comportement est étudié chez des truies logées individuellement (deux bandes de 24 ou 21) ou en groupe de 6 (quatre bandes de 18). Les trois lots sont étudiés dans la même salle. L’état des truies (poids, épaisseur de lard) est déterminé régulièrement ainsi que la durée de la station debout et le comportement (activités orales non alimentaires, AONA). La fréquence des repas n’influence pas significativement la reconstitution des réserves.
PDF icon Effet du nombre de repas sur les réserves et le comportement des truies gestantes selon le logement
2003

Température élevée et hygrométrie : incidence sur le post-sevrage

Consulter le resumé

Cet essai a pour but de déterminer l’effet d’un stress thermique sur les performances des animaux (prise alimentaire et croissance). 360 porcelets sevrés à 26 jours d’âge moyen ont été placés dans deux salles. Dans l’une, la température ambiante passe de 26 °C au début à 24 °C à la fin, pour l’autre salle la température est maintenue à plus de 30 °C. Sur les quatorze premiers jours, il n’y a pas d’incidence du traitement thermique sur les performances des animaux. Par la suite, la prise alimentaire est réduite pour les porcelets placés à 31 °C.
PDF icon Température élevée et hygrométrie : incidence sur le post-sevrage
2003

La consommation des viandes dans l'Union Européenne - Situation et évolutions récentes

Consulter le resumé

Perturbée par les crises sanitaires en 2000 et 2001 (ESB, fièvre aphteuse) la consommation de viandes dans l’UE a retrouvé un rythme de croisière en 2002. Le porc reste la première espèce consommée mais la viande de volailles a confirmé son dynamisme ces dernières années. Les niveaux de consommation carnée et la répartition selon les viandes sont variables selon les pays de l’UE, comme dans les Etats qui vont rejoindre l’Union.
PDF icon La consommation des viandes dans l'Union Européenne - Situation et évolutions récentes
2003

Gaseous and odour emissions from animal production facilities, Horsens, Danemark, 1-4 juin 2003

Consulter le resumé

La C.I.G.R. (Commission Internationale du Génie Rural) en coopération avec EurAgEng (European Society of Agricultural Engineers) et NJF (Scandinavian Association of Agricultural Scientists) a réuni cette année à Horsens au Danemark près d'une centaine de personnes pendant 4 jours autour du thème "gaz et odeurs en bâtiments d'élevages". Quelques résultats autour du thème "gaz et odeurs en bâtiments d'élevages" concernant exclusivemenet la production porcine, sont brièvement rapportés dans cet article.

PDF icon Gaseous and odour emissions from animal production facilities, Horsens, Danemark, 1-4 juin 2003
2003

Incidence économique des nouvelles règles de production de porcs sous Label Rouge

Consulter le resumé

Cette étude a mis en évidence l’importance des surcoûts induits par le respect de la nouvelle notice sur les porcs sous label du 5 septembre 2002. Cinq types de sol en finition ont été testés dans une évaluation technico-économique car c’est surtout l’augmentation de surface à ce stade qui constitue le principal changement. Le surcoût alimentaire constitue le poste majoritaire quand les porcs sont élevés sur caillebotis (sauf en cas de croissance modérée) ou en plein-air.
PDF icon Incidence économique des nouvelles règles de production de porcs sous Label Rouge
2003

Perception de l'activité agricole sur un territoire : attentes locales et représentation des agriculteurs

Consulter le resumé

Cette action a pour objectif de déterminer, d'une part, les représentations de l'agriculture par les acteurs d'un territoire et les demandes locales et d'autre part, la perception que peuvent en avoir les agriculteurs, les freins et les motivations à les prendre en compte.

Cette approche repose sur un travail d’enquêtes. Les enjeux auxquels l’agriculture va devoir faire face ou auxquels elle doit contribuer, ont été recueillis : environnementaux, économiques et sociaux.

PDF icon Perception de l'activité agricole sur un territoire : attentes locales et représentation des agriculteurs
2003

Le tatouage des porcelets au sevrage par pistolet pneumatique à encrage automatique - Résultats d'enquête auprès d'éleveurs

Consulter le resumé

L’ITP a réalisé une enquête auprès d’éleveurs utilisateurs de pistolets pneumatiques afin de mesurer les performances des compresseurs utilisés, de connaître les conditions d’utilisation et le degré de satisfaction des utilisateurs.

Le pistolet pneumatique est une technique intéressante pour les éleveurs de porcs spécialisés naisseurs ou naisseurs-engraisseurs. Ces outils permettent l’apposition, en une seule opération, de l’indicatif de marquage du lieu et du numéro de la semaine de naissance.
PDF icon Le tatouage des porcelets au sevrage par pistolet pneumatique à encrage automatique - Résultats d'enquête auprès d'éleveurs
2003

Les Rencontres de l'ITP - Space 2003

Consulter le resumé

Le SPACE est le rendez-vous annuel des professionnels de la filière porcine. Cette année, l'ITP a profité de cette opportunité pour organiser des "Rencontres". Elles ont vocation à susciter un débat largement ouvert sur une question technique ou économique importante pour la filière porcine.
2003

Traitement thermique de l'aliment 2ème âge - Incidence sur les performances zootechniques en post-sevrage

Consulter le resumé

L’essai a pour objectif de mesurer l’incidence du procédé sur les performances en post-sevrage. 725 porcelets répartis en 3 bandes sont mis en lots au sevrage afin de comparer 2 modes de présentation de l’aliment 2ème âge : le granulé ou la farine traitée thermiquement par une injection de vapeur. La formule identique est équilibrée sur le plan des acides aminés indispensables et présente un rapport de 1,2 g de lysine digestible par MJ EN. La farine traitée conduit dans tous les cas à une détérioration de l’indice de consommation, de 6,1 % en moyenne par rapport au granulé.
PDF icon Traitement thermique de l'aliment 2ème âge - Incidence sur les performances zootechniques en post-sevrage
2003

Verrats Piétrain ou Large-White*Piétrain : comparaison des performances de croissance, carcasse et qualité de viande de porcs charcutiers soumis à diverses durées de jeûne

Consulter le resumé

Cette étude a mis en évidence la grande proximité des deux types génétiques pour la croissance et l’efficacité alimentaire. Elle a confirmé l’avantage significatif des animaux issus de verrats Piétrain au niveau de la qualité de carcasse. Elle a permis de montrer que les deux types génétiques sont également très proches pour la qualité de viande. Les résultats obtenus au cours de la transformation des jambons devraient lever les doutes des opérateurs de l’aval de la filière, cars ils démontrent l’avantage des issus de verrats Piétrain sur le rendement final de fabrication.
PDF icon Verrats Piétrain ou Large-White*Piétrain : comparaison des performances de croissance, carcasse et qualité de viande de porcs charcutiers soumis à diverses durées de jeûne
2003

Transport de 36 heures en double équipage : incidence de la surface par porc et du système d'alimentation sur le bien-être, recommandations pratiques

Consulter le resumé

Recommandations pratiques

Au départ de l’exploitation, les porcs doivent être aptes au transport. La surface disponible par porc est fonction de leur poids et doit permettre leur alimentation et abreuvement, 0,42 m2/porc suffisent pour des porcs de 100 à 110 kg de poids vif (0,50 m2/porc 120-130kg).
PDF icon Transport de 36 heures en double équipage : incidence de la surface par porc et du système d'alimentation sur le bien-être, recommandations pratiques
2003

Les rejets d'azote, phosphore, potassium, cuivre et zinc des porcs engraissés sur caillebotis ou litière de bois

Consulter le resumé

Cette étude compare des rejets d’azote, phosphore et potassium de porcs engraissés selon deux modes de collecte des effluents (lisier ou fumier). En poids, les quantités de lisier produites sont deux à trois fois supérieures aux quantités de fumiers obtenues. Exprimés en volume, les rejets par porc varient du simple au double entre les fumiers et les lisiers (0,2 et 0,4 m3/porc respectivement). La comparaison des deux types de déjections, lisier ou fumier, montre que l’épandage d’une tonne de fumier apporte 60 à 70 % d’azote de plus qu’un mètre cube de lisier.
PDF icon Les rejets d'azote, phosphore, potassium, cuivre et zinc des porcs engraissés sur caillebotis ou litière de bois
2003

Elevages sous contraintes environnementales en France, Danemark, Pays-Bas et Espagne

Consulter le resumé

Les objectifs de l’étude étaient de faire le bilan des contraintes environnementales s’appliquant aux élevages de porcs dans l’UE, de décrire les conditions de développement des élevages en France, Pays-Bas, Danemark et Espagne, et estimer les conséquences économiques.

Des constats communs peuvent être mis en exergue :

- Il existe des effets de seuils liés à la réglementation.

- Les seuils sont différents.

Bas en France, ils qualifient les élevages de taille moyenne (50 à 250 truies NE).
PDF icon Elevages sous contraintes environnementales en France, Danemark, Pays-Bas et Espagne
2003

Etat des lieux du traitement des lisiers de porcs en France

Consulter le resumé

Cet état des lieux montre l’effort de la filière porcine pour la résorption des excédents azotés.

A l’avenir, il est probable que les élevages auront davantage recours au traitement (semi)collectif ou aux unités mobiles.
PDF icon Etat des lieux du traitement des lisiers de porcs en France
2003

Eleveurs transformant et commercialisant leurs porcs : synthèse d'enquêtes et de diagnostics techniques

Consulter le resumé

Cet état des lieux a été réalisé entre juillet 2000 et décembre 2001. Il révèle la diversité et la complexité des élevages transformant et commercialisant (totalement ou partiellement) les porcs produits sur l’exploitation. Des caractéristiques communes et plusieurs groupes se dessinent en fonction de l’orientation et la taille de l’atelier porc ou le nombre de porcs transformés et commercialisés.
PDF icon Eleveurs transformant et commercialisant leurs porcs : synthèse d'enquêtes et de diagnostics techniques
2003

Pages