La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 341 à 360 de 481 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

LAURE ou la loi sur l'air

Consulter le resumé

Cinq ans après l’adoption de la Loi sur l’Air, des outils régionaux permettent d’agir pour limiter l’exposition des populations à certains polluants atmosphériques, surtout ceux liés au trafic automobile. Cependant, certaines régions comme la Bretagne, ont inséré dans leur plan d’intervention des actions spécifiques visant à réduire les émissions d’ammoniac, l’utilisation des produits phytosanitaires et les nuisances olfactives.
PDF icon LAURE ou la loi sur l'air
2001

Bien-être des porcs lors des opérations de pré-abattage et d'anesthésie

Consulter le resumé

La prise en compte du bien-être de la case

d’engraissement à l’abattage se résume aujourd’hui par la mise en place au niveau de chaque acteur de la filière (éleveur, transporteur, abatteur) de mesures visant à limiter les stress des animaux.

Les mesures à mettre en oeuvre sont d’ordre :

- matériel,

- logistique,

- humain (formation des acteurs qu’ils soient éleveurs, chauffeurs-transporteurs ou

porchers d’abattoir).

PDF icon tp2001n6chevillon.pdf
2001

Quels rejets pour des truies gestantes alimentées avec un régime enrichi en fibres ?

Consulter le resumé

La dilution énergétique d’un régime par l’incorporation de fibres permet d’améliorer le bien-être des truies gestantes par une augmentation de la quantité d’aliment distribuée.

Cette étude montre cependant une augmentation concomitante des rejets dans le lisier bien supérieure aux différences de quantités ingérées. Par rapport à un régime standard, la quantité de matière sèche retrouvée dans le lisier de truies alimentées

avec le régime enrichi en fibres est supérieure de 83 % alors que la quantité ingérée est accrue de seulement 22 %.
PDF icon Quels rejets pour des truies gestantes alimentées avec un régime enrichi en fibres ?
2001

La consommation de viande de porc des français : situation en 2000 et évolutions récentes

Consulter le resumé

La consommation de viandes a durement subi l’influence des crises alimentaires

ces dernières années.

Quel a été le comportement de la viande porcine ? Comment le porc est-il consommé en France ?
PDF icon La consommation de viande de porc des français : situation en 2000 et évolutions récentes
2001

Information de dernière minute sur la Directive bien-être

Consulter le resumé

La Directive concernant les conditions d'élevage des porcs a été adoptée lors du Conseil des Ministères de l'Agriculture de Juin 2001. Les annexes n'ont pas encore été discutées.
2001

Evolution des tétines d'apparence douteuse chez la cochette au cours de sa carrière

Consulter le resumé

L’objectif de cette étude est d’estimer le risque lié à la commercialisation de cochettes présentant des tétines douteuses.

La notation des tétines a été réalisée sur 252 cochettes à 25 kg, 70 kg, 100 kg et à la

saillie. Parmi celles-ci, 166 primipares ont été suivies au cours de leur première lactation avec notation des tétines à la mise-bas, 7 jours après, 14 jours après et le jour du sevrage. Le stade 25 kg apparaît

beaucoup trop précoce pour juger convenablement les tétines fonctionnelles. En
PDF icon Evolution des tétines d'apparence douteuse chez la cochette au cours de sa carrière
2001

Incidence économique, en production porcine, de l'évolution des contraintes réglementaires relatives au bien-être animal

Consulter le resumé

Les réglementations futures concernant le bien-être des porcs devraient découler des

recommandations formulées dans le rapport du Comité Scientifique Vétérinaire (1997) et des discussions y faisant suite au sein du Conseil de l’Europe. L’application de ces

propositions pourrait avoir une incidence lourde sur la conception et la conduite des systèmes de logement porcins avec des conséquences sur le coût de production du porc charcutier.

Différentes chaînes de bâtiments ont été imaginées, respectant les règles proposées
PDF icon Incidence économique, en production porcine, de l'évolution des contraintes réglementaires relatives au bien-être animal
2001

Les échanges de porc des pays de l'UE

Consulter le resumé

Les exportations de porc des pays de l'UE sont devenues de plus en plus importantes ces

dernières années. En forte croissance, les exportations vers les pays tiers sont d'abord

tournées vers la Russie et le Japon. Elles restent dominées par le Danemark. Plus récemment, les entreprises françaises ont eu la volonté de conquérir des marchés hors-UE.

A l'intérieur de l'UE, ces flux se multiplient. La France et l'Allemagne, importateurs traditionnels, ont développé
PDF icon Les échanges de porc des pays de l'UE
2001

Les statistiques de pesée-classement des carcasses en 2000

Consulter le resumé

Le recul de la production porcine a pesé sur l’activité d’abattage en 2000 en France, fortement dégradée par le choc de la crise bovine.

Le paysage sectoriel des abattoirs de porcins a peu évolué. Au coeur des enjeux

cruciaux de la segmentation des marchés, de la traçabilité, de la sécurité sanitaire

et alimentaire, l’abattage fait face aux contraintes du développement de la production

porcine. Il devra aussi défendre ses positions commerciales au sein d’une

industrie européenne en pleine évolution.
PDF icon Les statistiques de pesée-classement des carcasses en 2000
2001

Les litières biomaîtrisées en porcherie

Consulter le resumé

Les porcheries sur litière accumulée

sont souvent des bâtiments aménagés. Les éleveurs utilisent de 40 à 80 kg de paille par porc ou 0,1 à 0,2 m3 de sciure. Les

quantités mesurées par porc engraissé sont de 331 kg et 0,74 m3 pour les litières

paillées correspondant à 3,1 kg N, 2,5 kg P2O5 et 3,8 kg K2O.

Le compostage des fumiers a montré que 3 retournements suffisent. Les meilleurs résultats correspondent à une réduction

des volumes de 50 %, à une augmentation des teneurs en matière sèche de 10 points,
PDF icon Les litières biomaîtrisées en porcherie
2001

Résultats du 24ème test de contrôle des produits terminaux issus de différentes combinaisons de types génétiques de truies et de verrats parentaux agréés par le Ministère de l'Agriculture

Consulter le resumé

Le contrôle des produits terminaux a pour but de fournir des références officielles sur

les performances de croissance, de carcasse et de qualité de la viande des produits terminaux issus de différentes combinaisons

de types génétiques de truies et de verrats parentaux, produits par les Organisations de Sélection Porcine agréées.

Ce vingt quatrième test, qui évaluait quatre types génétiques de produits terminaux, ne met en évidence que des différences très
PDF icon Résultats du 24ème test de contrôle des produits terminaux issus de différentes combinaisons de types génétiques de truies et de verrats parentaux agréés par le Ministère de l'Agriculture
2001

L'abattage des porcs en France en 2000, activité en baisse, importations en hausse

Consulter le resumé

Le recul de la production porcine a pesé sur l’activité d’abattage en 2000 en France, fortement dégradée par le choc de la crise bovine.

Le paysage sectoriel des abattoirs de porcins a peu évolué. Au coeur des enjeux cruciaux de la segmentation des marchés, de la traçabilité, de la sécurité sanitaire et alimentaire, l’abattage fait face aux contraintes du développement de la production porcine. Il devra aussi défendre ses positions commerciales au sein d’une industrie européenne en pleine évolution.
PDF icon L'abattage des porcs en France en 2000, activité en baisse, importations en hausse
2001

Viandes destructurées, facteurs de risque, caractérisation colorimétrique, biochimique et histologique

Consulter le resumé

Les observations effectuées dans 5 abattoirs industriels de l’Ouest de la France sur 3740 jambons provenant de 44 lots d’abattage différents, ont permis d’estimer la fréquence

d’apparition des viandes déstructurées

à 17 %. Le pH ultime du jambon bas, l'épaisseur de maigre importante et de gras dorsal faible, ainsi que le poids de carcasse élevé, sont des facteurs de risque d'apparition du défaut. Un modèle de régression a permis de confirmer l'importance décroissante de ces facteurs dans la déstructuration.
PDF icon Viandes destructurées, facteurs de risque, caractérisation colorimétrique, biochimique et histologique
2001

Le Label rouge en production porcine : état des lieux et perspectives

Consulter le resumé

En France, le label rouge porcin représente un peu plus de 1 % de la production nationale.

Ce signe de qualité bénéficie d’une bonne notoriété, notamment grâce au secteur de la

volaille où le Label rouge représente 30 % des parts de marché.

Les conditions d’élevage d’un porc label rouge diffèrent peu de celles d’un porc

conventionnel en terme de logement, de génétique, de pratiques d’élevage et d’environnement.
PDF icon Le Label rouge en production porcine : état des lieux et perspectives
2001

France : marché ouvert

Consulter le resumé

Après 15 années de croissance, la crise a imposé en 2000 une réduction de la production porcine française. La consommation a baissé au même rythme, stabilisant le taux d’auto approvisionnement au niveau de 1999. Les volumes d’importations

et exportations n’ont pas changé en 2000 : les principales variations portent sur les destinations et les fournisseurs.
PDF icon France : marché ouvert
2001

Raisonner l'utilisation des déjections porcines de la valorisation agronomique aux traitements

Consulter le resumé

Avec l’application des nouvelles réglementations européennes et nationales, les producteurs de porcs se trouvent dans l’obligation d’accroître les capacités de stockage des lisiers et des fumiers sur leurs

exploitations. Mais cette plus grande autonomie améliore les pratiques d’épandage permettant une utilisation optimale des fertilisants organiques par les plantes.

Tous les éleveurs cependant ne peuvent pas recycler sur leurs propres cultures la totalité des lisiers produits par leurs élevages.
PDF icon Raisonner l'utilisation des déjections porcines de la valorisation agronomique aux traitements
2001

15 ans d'IA en sélection, quels résultats ?

Consulter le resumé

Le contrôle des produits terminaux a pour but de fournir des références officielles sur

les performances de croissance, de carcasse et de qualité de la viande des produits terminaux issus de différentes combinaisons

de types génétiques de truies et de verrats parentaux, produits par les Organisations de Sélection Porcine agréées.
PDF icon 15 ans d'IA en sélection, quels résultats ?
2001

Evolution du nombre de porcelets morts nés selon la taille et le rang de la portée : analyse d'un échantillon de truies nées en 1994 et 1995

Consulter le resumé

Le taux de mortinatalité de cet échantillon (6,9 % des nés totaux) est légèrement plus faible que celui observé sur l’ensemble des

élevages suivis en GTTT en 1999 (7,2 % ITP, 2000). Dans cette étude, 54 % des portées n’ont pas de porcelets morts nés. Entre les

rangs 2 et 10 et plus, le taux de mortinatalité augmente de 4,6 % à 10,6 %. Dans les portées de 20 porcelets et plus, la fréquence de 5 porcelets morts nés et plus
PDF icon Evolution du nombre de porcelets morts nés selon la taille et le rang de la portée : analyse d'un échantillon de truies nées en 1994 et 1995
2001

Influence du douchage des porcs en abattoir sur le bien-être, la qualité de la viande, la propreté des animaux et les conditions de travail des porchers

Consulter le resumé

Le douchage des porcs en abattoir à des températures supérieures à 15°C est bénéfique en terme de bien-être. Le risque

de mortalité par hyperthermie est réduit du fait de l’abaissement rapide de la température corporelle de surface de 10 %

(3 à 4°C). Le douchage améliore la propreté des porcs introduits sur la chaîne d’abattage
PDF icon Influence du douchage des porcs en abattoir sur le bien-être, la qualité de la viande, la propreté des animaux et les conditions de travail des porchers
2001

Exportations de viande porcine vers les pays tiers en 2000 - L'UE bien présente sur les marchés mondiaux

Consulter le resumé

L’épizootie actuelle de fièvre aphteuse comporte des risques importants pour le commerce de l’Union européenne avec le pays tiers, si elle perd son statut « indemne de la fièvre aphteuse » par des foyers ou la vaccination ou si certains pays ferment leurs frontières unilatéralement. A la mi-mars, la Russie, le Japon et les Etats-Unis ont suspendu leurs achats. Cette actualité brûlante nous conduit à faire le point sur résultats de l’UE à l’exportation en 2000.
PDF icon Exportations de viande porcine vers les pays tiers en 2000 - L'UE bien présente sur les marchés mondiaux
2001

Pages