La base documentaire de l'IFIP

La base documentaire de l'IFIP : des centaines de documents à télécharger ou bien à commander.

Résultats 1 à 1 de 1 résultats
Rechercher une documentation
Publication Annéetrier par ordre croissant

Cinquante années d’amélioration génétique du porc en France : bilan et perspectives

Consulter le resumé

Jean-Pierre Bidanel (Inrae) et al., Inra Productions Animales (FRA), 2020, volume 33, n° 1, janvier, p. 1-16

Cette synthèse fait le point sur les principales évolutions de l’amélioration génétique du porc en France depuis la loi sur l’élevage de 1966.
Elle évoque rapidement les 20 premières années, qui ont fait l’objet d’une synthèse en 1986, puis décrit plus en détail les évolutions ultérieures. Les objectifs de sélection, initialement limités aux caractères de production, se sont complexifiés avec la prise en compte de la qualité de la viande, puis de la prolificité et enfin des aptitudes maternelles des truies. La mise en place d’une évaluation génétique utilisant la méthodologie du « BLUP – modèle animal » au milieu des années 1990 et le développement de l’insémination artificielle ont profondément changé le travail des sélectionneurs. Une nouvelle évolution majeure, la sélection génomique, a récemment été mise en place. La sélection a conduit à des améliorations importantes des performances pour les principaux caractères de l’objectif de sélection depuis 1970 : plus de 200 g de gain moyen quotidien, plus de 0,5 point d’indice de consommation, plus de 12 points de taux de viande maigre dans la carcasse, jusqu’à près de six porcelets nés vifs par portée supplémentaires. Ces évolutions favorables ont réduit l’empreinte environnementale de la production, mais ont également eu des effets défavorables : une augmentation la mortalité des porcelets avant sevrage et une plus grande hétérogénéité des performances. Les enjeux pour l’avenir en termes d’objectifs d’amélioration génétique (prise en compte de caractères liés au bien-être, à la robustesse et à l’adaptation…), de méthodes et d’outils sont ensuite discutés.

source : https://productions-animales.org/article/view/3092/11035

ENG

Fifty years of pig breeding in France: outcomes and perspectives

This synthesis reviews the main changes that have occurred in the pig breeding sector in France since the 1966 breeding act. It briefly discusses the first 20 years, which were the subject of a review in 1986. It describes in more detail the subsequent changes. Breeding goals, initially limited to production traits, have then integrated meat quality traits, sow prolificacy and maternal abilities. The implementation of a genetic evaluation using the BLUP animal model methodology in the mid-1990s and the development of artificial insemination, have profoundly changed the breeders’ work. A new major evolution, genomic selection, has recently been implemented. Large genetic gains have been obtained since 1970 for the main components of the breeding goal: they have exceeded 200 g/d for on-test average daily gain, -0.5 points for feed conversion ratio and 12 points of percentage for carcass lean content, and approached six piglets born alive per litter. These gains have allowed to reduce the environmental footprint of pig production, but also had some detrimental effects: an increase in piglet preweaning mortality and a larger heterogeneity of performances. Issues for future breeding goals (inclusion of traits related to welfare, robustness and adaptation…), methods and tools are then discussed.

https://productions-animales.org/article/view/3092/11035

2020