Brèves économiques internationales

Cette veille économique est structurée par pays et par date, elle traite des actualités des entreprises, échanges, réglementation... et toute information influant la compétitivité des filières porcines.

Face à la concurrence, les opérateurs français ont besoin de connaître les évolutions qui touchent les pays producteurs de porc et d'en mesurer les conséquences.

Rechercher une brève internationale

Union européenne : progression de l’offre en 2019 (21 Novembre 2018)

D’après Eurostat, la Production Indigène Brute (PIB) de l’UE devrait progresser de l’ordre de 2 % au cours du 1er semestre de l’année 2019 par rapport au 1er semestre 2018. La croissance de la production en Allemagne et aux Pays-Bas devrait se poursuivre de manière assez modérée tandis qu’une progression intense se profilerait en Espagne et au Danemark. Côté consommation, la tendance est à la stabilité. Face à la croissance probable de la production mondiale, les exportations de l’UE devraient se maintenir début 2019. Ces éléments provoqueraient une certaine pression sur le prix du porc durant le 1er semestre 2019. En France, la Production Indigène Brute sur l’année 2018 devrait atteindre près de 23,8 millions de têtes (+ 0,8 % en 1 an). L’activité d’abattage sur les 7 premiers mois de l’année témoigne de cette évolution avec une progression de 1 % du nombre de porcs abattus en 1 an. D’après l’enquête cheptel de mai, le nombre de porcs est en diminution de 1,6 % en 1 an. La production française devrait se maintenir début 2019. Les perspectives européennes ont un impact sur le prix du porc en France. Les cotations françaises pourraient se dégrader de 5 à 6 % jusqu’au 1er trimestre de 2019 inclus, par rapport aux mêmes périodes de 2018. Au 2e trimestre de 2019, les prix se maintiendraient à des niveaux équivalents à 2018. Ces perspectives ont été réalisées dans l’hypothèse où la Fièvre Porcine Africaine resterait contenue en Belgique. L’évolution de l’épidémie en Europe et en Chine pourrait impacter le commerce mondial.

Source : Baromètre Porc Nov 2018