Brèves économiques internationales

Cette veille économique est structurée par pays et par date, elle traite des actualités des entreprises, échanges, réglementation... et toute information influant la compétitivité des filières porcines.

Face à la concurrence, les opérateurs français ont besoin de connaître les évolutions qui touchent les pays producteurs de porc et d'en mesurer les conséquences.

Rechercher une brève internationale

ESPAGNE : Premier exportateur de porc de l’UE (23 Juillet 2019)

Depuis le 1er trimestre 2019, l’Espagne occupe la première place sur le podium des exportateurs de viande de porc de l’UE. En raison de l’augmentation de sa production, elle dispose de plus en plus de produits exportables. Ces dernières années, les entreprises espagnoles se sont pleinement engagées dans le commerce hors UE. Les exportations espagnoles ont augmenté de 21 % entre janvier et avril 2019/2018. Sur cette même période, elles ont progressé vers la Chine de 50 %, soit près de la moitié des exportations totales de l’Espagne. 37 % des volumes sont destinés aux autres pays asiatiques. Cette position devrait être renforcée dans les mois à venir. En effet, plusieurs abattoirs espagnols attendent des autorisations d’exportation vers la Chine, notamment l’outil d’abattage de l’italien Pini, qui souhaite démarrer son activité en juillet 2019. Jusqu’en 2008, le Danemark était l’exportateur historique de l’UE, détrôné par l’Allemagne, elle-même repoussée récemment par l’Espagne. Les 6 principaux exportateurs de l’UE exportent ensemble 84 % de l’ensemble des produits de porcs. Les Pays-Bas exportent des volumes croissants vers les pays tiers, ce qui signifie moins de disponibilités pour des flux intra-EU. La Pologne et la France occupent les 5e et 6e places. Malgré la présence de la FPA en Pologne, ce pays continue de maintenir ses exportations vers des pays tiers.

Source : Baromètre Porc de l'IFIP (Juillet-Août 2019)