Brèves économiques internationales

Cette veille économique est structurée par pays et par date, elle traite des actualités des entreprises, échanges, réglementation... et toute information influant la compétitivité des filières porcines.

Face à la concurrence, les opérateurs français ont besoin de connaître les évolutions qui touchent les pays producteurs de porc et d'en mesurer les conséquences.

Rechercher une brève internationale

Etats-Unis : la réduction de la vitesse de chaîne d’abattage risque de perturber le marché ponctuellement (30 Juillet 2021)

Depuis le 29 juin 2021, une nouvelle Directive impose le retour à un maximum de 1 106 porcs abattus/heure dans les abattoirs aux Etats-Unis, alors que l'Administration Trump avait aboli cette contrainte. Le Syndicat « Union des travailleurs unis de l'alimentation et du commerce » a gagné sa contestation, arguant que la vitesse plus rapide de la chaîne d'abattage compromettait la sécurité des travailleurs. Les analystes du marché de l'Iowa State University et des National Hog Farmers estiment que la réintroduction de cette limite de cadence réduira la capacité d'abattage nationale de 2,5% à 3% par semaine. Dans six grands abattoirs, la capacité pourrait diminuer jusqu'à 25% pour retrouver la vitesse de chaîne réglementaire. Intervient alors une difficulté sur les équilibres de marché et sur l’évolution des cours du porc. En effet, si les capacités d’abattages deviennent, pendant quelques semaines par an, insuffisantes, elles conduisent à des retards d’enlèvements des porcs, puis à une volatilité accrue du prix de porc. Au quatrième trimestre 2021, l’offre attendue sera proche de la capacité théorique des abattoirs et la dépassera probablement en décembre.

L'USDA, conscient du problème, a réservé un budget de 500 millions d’euros, avec pour but principal d’améliorer la compétitivité de petites unités d’abattage locales, toutes espèces. La création de capacités d’abattage supplémentaires permettrait d’absorber le surplus ponctuel de l’offre de porcs.
Source : Ifip d’après National Hog Farmers, USDA