Brèves économiques internationales

Cette veille économique est structurée par pays et par date, elle traite des actualités des entreprises, échanges, réglementation... et toute information influant la compétitivité des filières porcines.

Face à la concurrence, les opérateurs français ont besoin de connaître les évolutions qui touchent les pays producteurs de porc et d'en mesurer les conséquences.

Rechercher une brève internationale

Chine : subventions pour les grands producteurs de porcs (10 Septembre 2021)

L'industrie porcine chinoise est fortement subventionnée, en particulier les grandes entreprises. Depuis l'épidémie de FPA, le gouvernement chinois s’efforce de contrôler le niveau de production grâce à un nombre limité d’entreprises intégrées très dominantes. Plus les entreprises sont grandes, plus elles reçoivent de subventions ! Cela a clairement stimulé la reconstruction de la production porcine ces 2 dernières années. Pourtant, il reste difficile de brosser un tableau clair de la réalité du niveau de production.

La principale entreprise de production porcine de Chine, Muyuan Foods, a reçu plus de 130 millions de yuans (17 millions d'euros) au premier semestre 2021, malgré les énormes gains obtenus, grâce à un prix du porc élevé. L'entreprise de Wen’s a reçu 120 millions de yuans (15,6 millions d'euros) et New Hope 109 millions de yuans (14 millions d'euros). Dix autres sociétés de production porcine ont reçu conjointement un total de 500 millions de yuans (65 millions d'euros).

En raison de la forte baisse du prix de porc ces derniers mois et de l'augmentation des prix des matières premières, la rentabilité de l'élevage porcin est (dans de nombreux cas) devenue déficitaire. Les réserves pour résister ne peuvent être mesurées… d’autant plus qu’une grande partie des bénéfices a été convertie en investissements dans de nouveaux sites de production. Ainsi, la conjoncture actuelle de la filière porcine chinoise souligne un besoin accru en subventions…

Source : Ifip d’après Soozhu