Brèves économiques internationales

Cette veille économique est structurée par pays et par date, elle traite des actualités des entreprises, échanges, réglementation... et toute information influant la compétitivité des filières porcines.

Face à la concurrence, les opérateurs français ont besoin de connaître les évolutions qui touchent les pays producteurs de porc et d'en mesurer les conséquences.

Rechercher une brève internationale

Chine : protection de l’environnement (30 Avril 2009)

Depuis la mi-mars, sous la pression du gouvernement chinois, plus de 12 000 éleveurs de porcs produisant à proximité de la rivière Jiulongjiang doivent abandonner leur activité afin de protéger l'environnement. La production porcine est tenue responsable de la pollution de la rivière. Certains producteurs peuvent espérer une petite indemnisation : un budget de 12 millions d’euros serait réservé. Les nouvelles constructions d’élevages doivent dorénavant respecter une distance minimale de 5 kilomètres par rapport à cette rivière.
Source : www.news.cn

Russie : Tönnies projette d’autres investissements (30 Avril 2009)

Le principal abatteur de porc allemand, Tönnies Fleisch, envisage d’étendre ses activités en Russie, cette fois-ci dans la région de Voronej, 500 kilomètres au sud de Moscou. Les discussions avec les autorités régionales sont en cours. Toennies souhaite un complexe intégrant production et abattage. Dans la région de Belgorod, à 700 kilomètres au sud de Moscou, le groupe investit dans un abattoir avec des partenaires russes.
Source : IFIP d’après Meat&Meal

États-Unis : chaises musicales des abattoirs autorisés en Russie (30 Avril 2009)

L’autorisation d’exporter vers la Russie de cinq usines américaine, imposée le 10 février dernier en raison de « sérieuses violations de la réglementation russe », a été rendue le 15 avril (Smithfield Packing Company et Carolina Cold Storage à Tar Heel en Caroline du Nord, Millard Refrigerated Services à Edwardsville au Kansas et Berkshire Refrigerated à Chicago dans l’État de l’Illinois). Mais, une semaine plus tard, à partir du 20 avril, trois autres ont perdu cette autorisation : l’abattoir John Morrell à Sioux Falls dans l’État du Dakota du Sud et deux entrepôts frigorifiques de Cloverleaf Cold Storage à Sioux City dans l’Iowa. Depuis le 24 avril, l’abattoir de JBS-Swift & Co. à Louisville dans le Kentucky l’a aussi perdue.
Source : IFIP d’après Reuters et meatingplace.com

Brésil : 10 milliards de réaux pour les abatteurs (30 Avril 2009)

Le gouvernement brésilien a réservé un budget de 10 milliards de réaux (environ 3,5 milliards d’euros) pour soutenir le secteur de la viande, fortement touché par la crise financière. L’opération vise surtout à aider les entreprises d’abattage et de conditionnement, mais les producteurs de porcs, de bovins et de volaille peuvent aussi en profiter. Les crédits sont distribués contre un taux d’intérêt de 11,25 %.
Source : IFIP d’après Meat&Meal

Royaume-Uni : Danish Crown souhaite développer la production (30 Avril 2009)

Tulip UK, filiale de Danish Crown, projette de développer la production porcine au Royaume-Uni, afin d’augmenter son activité d’abattage dans ce pays. Actuellement, les abattages du groupe y totalisent 35 000 porcs par semaine. Dans les trois années à venir, cette activité devrait augmenter de 10 000 têtes par semaine. L’objectif est de travailler avec des producteurs britanniques en proposant des contrats d’une durée de trois à cinq ans, ou d’investir directement en élevage. Au cours de ces dernières années, la production nationale a fortement diminué : le taux d’auto-approvisionnement couvre aujourd’hui environ 35 % des besoins.
Source : IFIP d’après Fwi

Australie : concentration dans l’aval de la filière (07 Avril 2009)

Fin 2008, Hans Continental Small-Goods, première entreprise australienne de découpe et de transformation de viande avec 17 % de parts de marché, a déposé le bilan. Primo Small-Goods, le second avec également 17 % de parts de marché, s’est proposé pour le racheter. Les autorités de la concurrence ne s’opposent pas à cette reprise, qui ne changerait pas beaucoup l’état actuel de concurrence et éviterait la fermeture de plusieurs sites. À l’issue de cette opération, Primo obtiendrait environ 34 % de parts de marché.
Source : IFIP d’après PEAustralia

États-Unis : achats publics (07 Avril 2009)

Le ministère de l’Agriculture américain a l’intention d’acheter des produits de dinde, de porc, d’agneau et des noix pour aider les « programmes fédéraux d’assistance de nutrition ». Ces programmes concernent le National School Lunch Program, le School Breakfast Program, le Summer Food Service Program, le Food Distribution Program on Indian Reservations, le Commodity Supplemental Food Program et le Emergency Food Assistance Program. Ces achats publics visent aussi à soutenir des secteurs de production qui traversent actuellement une conjoncture difficile. Selon l’USDA, ces achats (produits d’origine américaine) portent sur 60 millions de dollars pour la dinde, 25 millions pour la viande de porc, 2 millions pour l’agneau et 29 millions pour les noix.
Source : IFIP d’après USDA

États-Unis : Tyson prospecte dans le monde (07 Avril 2009)

Tyson, premier producteur de volaille américain et parmi les premiers producteurs de porc aux Etats-Unis, souhaite étendre ses activités à l’étranger par la reprise d’entreprises en Chine, en Inde et en Amérique latine. L’entreprise motive sa démarche par la baisse actuelle de la demande aux États-Unis, la nécessité de réduire ses coûts et la diversification des zones de production pour réduire les risques sanitaires et monétaires. En Chine, Tyson détient 60 % des parts du Shandong Xinchang Group (volaille). En Inde, Tyson a un joint-venture avec Godrej Agrovet. En septembre 2008, Tyson a repris les entreprises brésiliennes Macedo Agroindustrial et Avícola Itaiópolis (Avita) et détient 70% de Frangobras. En Argentine, Tyson a un joint-venture avec Cresud.
Source : IFIP d’après PigProgress

Corée du Sud : davantage d’exportations en perspective pour l’UE (07 Avril 2009)

Les exportateurs européens pourraient prochainement exporter davantage de viande de porc congelée vers la Corée du Sud. Celle-ci serait prête à réduire ses taxes à l’importation ce qui améliorerait la compétitivité européenne face aux concurrents américains, canadiens et chiliens surtout, qui disposent déjà d’accords d’échanges avec la Corée. Les négociations avec l’UE sont en cours et un accord pourrait prochainement être signé.
Source : IFIP d’après Meat & Meal

Allemagne : construction d’un élevage de 22 500 truies (07 Avril 2009)

Après des années de discussions, les pouvoirs publics ont autorisé la construction d’un élevage de naissage de 22 500 truies dans la région d’Erfurt, dans le land de Thuringe, à l’est de l’Allemagne. L’élevage remplacera un ancien site de production laitière désaffecté depuis de nombreuses années. Il respectera toutes les règles en vigueur dans l’Union européenne et sera doté de techniques modernes.
Source : IFIP d’après Agrarheute.com

Russie : prévision d’une chute de 20 % de la consommation de viande (07 Avril 2009)

Selon le Syndicat russe des viandes, les consommations des viandes porcines et bovines pourraient chuter de 20 % en 2009. Les difficultés financières des consommateurs pourraient réduire les importations de viandes de porc et de bœuf, mais aussi à davantage d’achats de viandes de volailles, moins chères.
Source : IFIP d’après TopAgrar

Royaume-Uni : inflation alimentaire (07 Avril 2009)

Au Royaume-Uni, la faiblesse de la livre sterling entraîne les prix des produits alimentaires vers le haut. Selon TNS Worldpanel, ils ont augmenté de 9,3 % entre janvier et mars 2009.
Source : IFIP d’après just-Food

Hongrie : la dévaluation soutient des producteurs de porcs (07 Avril 2009)

Ces dernières années, la mauvaise rentabilité des élevages de porcs hongrois a entraîné de fortes diminutions de la production. Mais l’évolution des monnaies est venue corriger la situation des producteurs. En 2008, le prix moyen du porc a été de 1,16 euro par kg de poids vif. Actuellement, il est de 1,13 euro/kg. Depuis la dévaluation du forint (moyenne 2008 : 1 euro = 252 forints ; mars 2009 : 1 euro = 311 forints), le prix perçu est passé de 292 forints à 351 forints par kilog de poids vif (+ 20 %). De plus, l’euro fort augmente le coût des importations de viande.
Source : IFIP

Danemark : l’abattoir de Blans modernisé (07 Avril 2009)

Depuis l’incendie qui l’a affecté en 2007, l’abattoir de Danish Crown à Blans a été reconstruit. Il a repris son activité à plein régime : 56 000 porcs par semaine, soit environ 2,8 millions de porcs par an. L’outil est doté des équipements les plus modernes. La salle de découpe est modulable et peut s’adapter à toutes les coupes. L’emballage des produits est automatisé. Là où il occupait seize personnes désormais seulement deux suffisent, chargées de la surveillance du processus. Le nombre d’employés du site s’élève à 836.
Source : IFIP d’après Danish Crown

Allemagne : Moksel dans le rouge en 2008 (07 Avril 2009)

Le Groupe Moksel en Allemagne qui fait partie du groupe néerlandais Vion, a perdu 10,1 millions d’euros en 2008. L’entreprise était encore bénéficiaire en 2007. Le mauvais résultat s’explique par des prix d’achat trop élevés par rapport à la vente des produits. Cependant, le chiffre d’affaires a augmenté de 50 millions d’euros entre 2007 et 2008, à 1,87 milliard d’euros en 2008. Les abattages de porcs ont reculé de 500 000 têtes pour tomber à 2 millions de porcs en 2008. Une des conséquences a été la fermeture de l’abattoir de Lausitz, situé à l’est de l’Allemagne. En revanche, les abattages de bovins ont progressé de 3 % pour atteindre 463 000 têtes en 2008.
Source : IFIP d’après ISN

Canada : premier abattoir canadien agréé pour exporter vers l’UE (24 Mars 2009)

L’abatteur/découpeur québécois Lucyporc Yamachiche vient d’obtenir son agrément sanitaire pour exporter de la viande de porc vers l’UE. Depuis la mise en place d'un accord d'équivalence entre le Canada et l'Union européenne en 2005, le processus d'approbation est devenu moins onéreux. Les établissements qui souhaitent exporter vers l’UE doivent respecter les normes canadiennes, ainsi que les conditions supplémentaires à l'exportation vers l’UE.
Source : IFIP d’après PigProgress

Vietnam : augmentation des taxes à l’importation des viandes (24 Mars 2009)

À partir du 20 mars 2009, le ministère des Finances vietnamien accroit sa taxe à l’importation sur les viandes fraîches de porc de 24 % à 28 %. Celle de la viande congelée de porc sera de 24 %. Les droits sur les coproduits varient de 10 % à 15 % selon les produits. Déjà en octobre 2008, le pays avait augmenté ses taxes afin de protéger sa production. En 2007 et 2008, les importations annuelles vietnamiennes avoisinaient 50 000 tonnes et provenaient principalement des États-Unis et de Hong Kong.
Source : IFIP d’après VNA

Irlande : Dunbia licencie 80 employés (24 Mars 2009)

Le transformateur de viande irlandais Dunbia supprime quatre-vingts postes à Kilbeggan. D’autres restructurations seraient à venir. Le groupe, à capital familial, est actif dans les secteurs du bœuf, du porc et du mouton. Il emploie au total 2 000 personnes sur plusieurs sites.
Source : IFIP d’après Meat&Meal

Le Mexique indemne de peste porcine classique (24 Mars 2009)

Les autorités mexicaines ont annoncé que de nouveaux états du pays étaient désormais indemnes de peste porcine classique. L’ensemble du pays est ainsi désormais indemne de cette maladie. Ceci pourrait ouvrir de nouveaux débouchés à l’exportation, notamment vers les États-Unis.
Source : IFIP d’après Agrodigital

Brésil : fusion en perspective ? (24 Mars 2009)

Selon les médias brésiliens, les entreprises Sadia en Perdigão étudient la possibilité de fusionner. Perdigão n’a pas confirmé ces informations. Sadia a enregistré de fortes pertes ces derniers mois dus, entre autres, aux évolutions des devises.
Source : IFIP d’après Meat&Meal

Allemagne : la concentration de l’abattage se poursuit (24 Mars 2009)

En Allemagne, les abattages 2008 ont atteint 54,8 millions de porcs soit une augmentation de 2,9 % en un an, due à la croissance de la production nationale et des importations de porcelets et de porcs vivants. Les neuf principales entreprises d’abattage ont toutes augmenté leur activité annuelle. Toennies Fleisch reste le plus important avec 12 millions de porcs abattus, suivi par Vion Allemagne avec 10 millions de porcs. Westfleisch, au troisième rang, dépasse les 6 millions de têtes. Ces trois abatteurs regroupent 51,3 % de l’activité du secteur.
Source : IFIP d’après ISN

Carrefour envisage d’investir le marché russe (20 Mars 2009)

Carrefour, le groupe français de distribution, s'apprêterait à débourser 440 millions d'euros pour racheter près de 75 % des parts de Sedmoi Kontinent. Le huitième distributeur russe, propriétaire de dix hypermarchés et de 131 supermarchés a réalisé 950 millions d’euros de chiffre d'affaires en 2007. Après plusieurs tentatives, Carrefour pourrait ainsi poursuivre son développement à l'est en investissant pour la première fois le marché russe.
Source : IFIP d’après Le Figaro

Hongrie : Cehave-Landbouwbelang poursuit son développement (11 Mars 2009)

Le fabricant néerlandais d’aliment de bétail reprend l’entreprise Pannonmill-Takarmány KFT en Hongrie. L’usine a une capacité de production de 70 000 tonnes par an. Cehave-Landbouwbelang dispose déjà dans le pays de l’entreprise Kabai Táp. Ainsi, sa production peut théoriquement atteindre 200 000 tonnes d’aliment par an et devrait permettre de subvenir aux besoins de l’élevage de toute la Hongrie. Les autorités hongroises de la concurrence doivent encore se prononcer. Depuis 2005, Cehave-Landbouwbelang a repris des entreprises en Belgique, en Pologne, aux Pays-Bas, en Allemagne et en Chine. Sa production totale d’aliment du bétail est estimée à 2,7 millions de tonnes.
Source : IFIP d’après AgriHolland

États-Unis : Smithfield dans le rouge (11 Mars 2009)

Sur la période de novembre 2008 à janvier 2009, Smithfield Foods, le premier producteur/abatteur de viande de porcs dans le monde, a enregistré une perte de 80 millions d’euros : le prix du porc est insuffisant par rapport au coût de l’aliment.
Source : IFIP d’après Boerderij

L’Argentine autorise de nouveaux exportateurs espagnols (11 Mars 2009)

Les autorités argentines viennent de valider l’extension de la liste des établissements espagnols autorisés à exporter des produits transformés à base de porc ou de poisson destinés à l’alimentation humaine. Cette autorisation a pris effet les 4 et 20 février dernier.
Source : IFIP d’après Agrodigital

Allemagne : croissance de la production d’aliments composés (11 Mars 2009)

La production d’aliments composés a progressé de 2,4 % en 2008 par rapport à 2007, à 21,82 Mt, tirée par la production d’aliments pour les porcs (9,14 Mt ; + 4,2 %) et les aliments pour volailles de chair (3,33 Mt ; + 7,8 %). Dans les régions du Nord de forte densité porcine (Basse-Saxe, Rhénanie du nord Westphalie et Schleswig Holstein), les fabrications « porcs » ont augmenté de 5,6 % à 7,63 Mt, contre + 2,3 % dans les régions du sud, tandis que les « Länder » de l’est de la république fédérale enregistraient un recul de 4,1 %.
Source : IFIP d’après Deutcher Verband Tierernährung

Russie : la peste porcine africaine refait son apparition (11 Mars 2009)

Depuis l’été dernier, le sud de la Russie (Région de Stavropol) reste sous l’emprise de la peste porcine africaine. Pour la deuxième fois cette année, le virus est à l’origine de la mort de plusieurs animaux. Une nouvelle zone de surveillance a été mise en place. La maladie a déjà causé la destruction de plusieurs milliers d’animaux.
Source : IFIP d’après Ria Novosti

Danemark : Danish Crown réduit ses coûts (11 Mars 2009)

Face à la crise, Danish Crown a décidé de geler les salaires de ses employés, dans le cadre de son « DC Future » (Plan d’action pour assurer le maintien sa compétitivité). Dans un deuxième temps, les responsables n’écartent pas l’idée de réduire le nombre de salariés si celui-ci s’avérait trop élevé.
Source : IFIP d’après Danish Crown

Nouvelle norme européenne sur l’introduction de produits animaux dans l’UE (11 Mars 2009)

La Commission européenne est en passe d’adopter une nouvelle réglementation visant à clarifier les nouvelles normes en vigueur quant à l’introduction de produits animaux par les voyageurs dans l’Union européenne. Il est globalement interdit d’introduire de la viande, du lait ou des produits qui en sont dérivés. Des exceptions seront faites pour les aliments infantiles ou issus de prescriptions médicales.
Source : IFIP d’après Agrodigital

Chili : Wal-Mart majoritaire chez D&S (11 Mars 2009)

En février dernier, le distributeur américain Wal-Mart a acquis 58,2 % des parts du principal distributeur D&S chilien, pour un montant estimé de 1,5 milliard d’euros. La famille Ibañez Scott reste actionnaire à 40,1 % du groupe. D&S est le principal opérateur au Chili et représente environ le tiers du marché avec près de 200 points de vente, sous l’enseigne Lider Stores.
Source : IFIP d’après usinenouvelle.com

Pages