Brèves économiques internationales

Cette veille économique est structurée par pays et par date, elle traite des actualités des entreprises, échanges, réglementation... et toute information influant la compétitivité des filières porcines.

Face à la concurrence, les opérateurs français ont besoin de connaître les évolutions qui touchent les pays producteurs de porc et d'en mesurer les conséquences.

Rechercher une brève internationale

Canada : Stomp doit arrêter le naissage (17 Juin 2009)

Des difficultés financières contraignent l’entreprise canadienne Stomp Pork Farm (SPF), basée dans la province du Saskatchewan, à fermer prochainement ses maternités. En 2008, Stomp détenait encore 15 000 truies. Les porcelets étaient essentiellement transportés vers les États-Unis. Les bâtiments de naissage seront vidés dans les semaines à venir.
Source : IFIP d’après ECHO-porc

États-Unis : Smithfield, dans le rouge, réduit sa production (17 Juin 2009)

Au quatrième trimestre de son année fiscale, Smithfield Foods a subi une perte de 79 millions de dollars. Sur l’année fiscale 2008/09, la perte totale était de 190 millions de dollar. La restructuration en cours va se poursuivre. Ces derniers mois, Smithfield a déjà réduit ses effectifs de truies de 10 %. Dans les mois à venir, l’entreprise va encore les diminuer de 3 %
Source : IFIP, d’après Reuters

Pays-Bas : Vion obtient l’exclusivité chez le distributeur SPAR (17 Juin 2009)

À partir de juin 2009, Vion devient l’unique fournisseur de viande de bœuf et de porc de la chaîne de distribution néerlandaise SPAR. Interchicken fournira la volaille. Les activités de logistique de volaille, viandes et poisson seront regroupées dans l’entreprise DistriFresh. SPAR souhaite ainsi augmenter fortement la part des produits frais dans son chiffre d’affaire. L’assortiment deviendra plus large et devrait conduire à plus d’efficacité
Source : IFIP d’après Meat&Meal

Allemagne : Le marché à terme de Hanovre déménage à Francfort (17 Juin 2009)

En Allemagne, Eucomex AG a trouvé un successeur pour sa filiale Risk Management Exchange (RMX) à Hanovre, insolvable depuis longtemps. Le RMX exploite le marché à terme des porcs, des porcelets et des pommes de terre. A partir du 20 juillet 2009, Eurex, la bourse à terme internationale basée à Francfort, élargit son offre avec ces produits agricoles. Cette démarche s’inscrit dans sa stratégie de couvrir tous les secteurs de l’économie. Eurex a préparé son entrée dans ce segment, en menant des entretiens avec des acteurs du marché, surtout allemands et néerlandais, qui, selon lui, expriment un grand intérêt. Une extension vers d’autres produits dérivés de l’agriculture est prévue pour 2010.
Source : IFIP d’après Eurex

Royaume-Uni : Vion ferme une usine de saucisses à Shape (17 Juin 2009)

Depuis la reprise de Grampian, Vion poursuit sa restructuration au Royaume-Uni. Cette fois, l’entreprise ferme l’usine de fabrication de saucisses à Shape, sur la côte nord-ouest de l’Angleterre. La production sera transférée à Hull, dans le nord-est du pays. Une centaine d’emplois est menacée.
Source : IFIP d’après Meat&Meal

Pologne : Pini Polonia investit dans un abattoir (17 Juin 2009)

L’entreprise Pini Polonia, au capital italien et présente également en Hongrie, projette de construire le plus grand abattoir de porcs de Pologne. L’abattoir sera dimensionné pour 2 millions de porcs par an. Il emploiera 800 personnes. La mise en service est programmée en 2010. L’annonce crée des tensions dans le secteur de la viande en Pologne : on estime que les capacités d’abattage représentent déjà le double de l’offre de porcs.
Source : IFIP d'après Portalspozywczy

États-Unis : le numéro un américain, Pilgrim’s Pride, en difficulté (15 Mai 2009)

Le premier producteur de volailles aux Etats-Unis, Pilgrim’s Pride, est au bord de la faillite. L’entreprise produit un quart des poulets du total américain. Les coûts des matières premières et la chute de la demande sont à l’origine des difficultés financières. Le cours des actions de Tyson Foods, numéro 2 américain et de Smithfield Foods sont en hausse.
Source : IFIP d’après USA Today

États-Unis : Smithfield réorganise et ferme six outils (15 Mai 2009)

Le groupe Smithfield regroupe et réorganise en trois entités ses sept entreprises de production qui jusqu’alors avaient un fonctionnement autonome. Ces trois restants sont The Smithfield Packing Company, John Morrell & Co. et Farmland Foods. Elles intègreront Patrick Cudahy, Inc., Carando Foods, North Side Foods Corp. et Cumberland Gap Provision Co. Courant 2009, six établissements de production seront fermés et les activités transférées vers d’autres sites. Environ 1 800 emplois seront supprimés. Les activités d’exportation se concentreront toutes dans la division Smithfield Foods International Group.
Source : IFIP d’après Smithfield Foods

Brésil : 10 milliards de réaux pour les abatteurs (30 Avril 2009)

Le gouvernement brésilien a réservé un budget de 10 milliards de réaux (environ 3,5 milliards d’euros) pour soutenir le secteur de la viande, fortement touché par la crise financière. L’opération vise surtout à aider les entreprises d’abattage et de conditionnement, mais les producteurs de porcs, de bovins et de volaille peuvent aussi en profiter. Les crédits sont distribués contre un taux d’intérêt de 11,25 %.
Source : IFIP d’après Meat&Meal

Royaume-Uni : Vion ferme encore une usine (30 Avril 2009)

Depuis sa reprise du groupe Grampian, au milieu de l’année dernière, Vion poursuit sa restructuration en fermant l’usine de fabrication de bacon à Ashton-under-Lyne. La fermeture conduit au licenciement de 380 employés. Précédemment, Vion a annoncé des réorganisations et des licenciements dans les sites de Cambuslang, Malton et Haverhill. La production de bacon de Ashton-under-Lyne déménage à Malton et la découpe sera délocalisée à Scunthorpe.
Source : IFIP d’après Meat&Meal

Allemagne : projet de recherche sur les verrats (30 Avril 2009)

Le ministère de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire allemand finance un projet visant à éliminer l’hormone responsable de l’odeur dans la viande des mâles entiers. Les travaux seront menés par la faculté d’agriculture de l’Université de Bonn. Le budget s’élève à 1,2 million d’euros. La recherche doit déterminer les responsables héréditaires de l’odeur des verrats et développer un « nez électronique » susceptible d’identifier l’odeur des verrats.
Source : IFIP d’après Top Agrar

Royaume-Uni : Danish Crown souhaite développer la production (30 Avril 2009)

Tulip UK, filiale de Danish Crown, projette de développer la production porcine au Royaume-Uni, afin d’augmenter son activité d’abattage dans ce pays. Actuellement, les abattages du groupe y totalisent 35 000 porcs par semaine. Dans les trois années à venir, cette activité devrait augmenter de 10 000 têtes par semaine. L’objectif est de travailler avec des producteurs britanniques en proposant des contrats d’une durée de trois à cinq ans, ou d’investir directement en élevage. Au cours de ces dernières années, la production nationale a fortement diminué : le taux d’auto-approvisionnement couvre aujourd’hui environ 35 % des besoins.
Source : IFIP d’après Fwi

Russie : Tönnies projette d’autres investissements (30 Avril 2009)

Le principal abatteur de porc allemand, Tönnies Fleisch, envisage d’étendre ses activités en Russie, cette fois-ci dans la région de Voronej, 500 kilomètres au sud de Moscou. Les discussions avec les autorités régionales sont en cours. Toennies souhaite un complexe intégrant production et abattage. Dans la région de Belgorod, à 700 kilomètres au sud de Moscou, le groupe investit dans un abattoir avec des partenaires russes.
Source : IFIP d’après Meat&Meal

Brésil : le secteur de la viande a déjà licencié 100 000 personnes (30 Avril 2009)

Suite à la crise financière et à la récession économique, les abattoirs brésiliens ont supprimé 100 000 emplois. Les vingt-et-une entreprises les plus importantes totalisent déjà plus de 50 000 licenciements. Sept d’entre elles se trouvent en grave difficulté financière. Le commerce reste difficile : malgré la petite reprise des exportations de bœuf au premier trimestre 2009 par rapport à la même période de 2008, les volumes restent inférieurs de 20 % à ceux de la même période de 2008.
Source : IFIP d’après ABIEC et Meat&Meal

Chine : protection de l’environnement (30 Avril 2009)

Depuis la mi-mars, sous la pression du gouvernement chinois, plus de 12 000 éleveurs de porcs produisant à proximité de la rivière Jiulongjiang doivent abandonner leur activité afin de protéger l'environnement. La production porcine est tenue responsable de la pollution de la rivière. Certains producteurs peuvent espérer une petite indemnisation : un budget de 12 millions d’euros serait réservé. Les nouvelles constructions d’élevages doivent dorénavant respecter une distance minimale de 5 kilomètres par rapport à cette rivière.
Source : www.news.cn

États-Unis : chaises musicales des abattoirs autorisés en Russie (30 Avril 2009)

L’autorisation d’exporter vers la Russie de cinq usines américaine, imposée le 10 février dernier en raison de « sérieuses violations de la réglementation russe », a été rendue le 15 avril (Smithfield Packing Company et Carolina Cold Storage à Tar Heel en Caroline du Nord, Millard Refrigerated Services à Edwardsville au Kansas et Berkshire Refrigerated à Chicago dans l’État de l’Illinois). Mais, une semaine plus tard, à partir du 20 avril, trois autres ont perdu cette autorisation : l’abattoir John Morrell à Sioux Falls dans l’État du Dakota du Sud et deux entrepôts frigorifiques de Cloverleaf Cold Storage à Sioux City dans l’Iowa. Depuis le 24 avril, l’abattoir de JBS-Swift & Co. à Louisville dans le Kentucky l’a aussi perdue.
Source : IFIP d’après Reuters et meatingplace.com

Russie : De Heus acquiert Neokorm en Russie (30 Avril 2009)

De Heus, un fabricant néerlandais d’aliment pour le bétail, a engagé une joint venture avec MKorma en Russie pour exploiter l’entreprise Neokorm à Laginsk, dans la région de Vladimir, à environ 150 kilomètres à l’est de Moscou. La joint venture comprend les activités de fabrication d’aliment, des concentrés et des prémixes. De Heus développe une stratégie internationale, basée sur la production dans les pays cibles. Les produits seront commercialisés sous la marque Koudijs Mkorma. En février, De Heus a réalisé deux acquisitions au Vietnam, Indochine Feeds and PG Richfarm. En mars, il a acheté Zemědělské služby Běstovice a.s. (ZSB) à Chocen en République tchèque.
Source : IFIP d’après Pig Progress

Hongrie : la dévaluation soutient des producteurs de porcs (07 Avril 2009)

Ces dernières années, la mauvaise rentabilité des élevages de porcs hongrois a entraîné de fortes diminutions de la production. Mais l’évolution des monnaies est venue corriger la situation des producteurs. En 2008, le prix moyen du porc a été de 1,16 euro par kg de poids vif. Actuellement, il est de 1,13 euro/kg. Depuis la dévaluation du forint (moyenne 2008 : 1 euro = 252 forints ; mars 2009 : 1 euro = 311 forints), le prix perçu est passé de 292 forints à 351 forints par kilog de poids vif (+ 20 %). De plus, l’euro fort augmente le coût des importations de viande.
Source : IFIP

Danemark : l’abattoir de Blans modernisé (07 Avril 2009)

Depuis l’incendie qui l’a affecté en 2007, l’abattoir de Danish Crown à Blans a été reconstruit. Il a repris son activité à plein régime : 56 000 porcs par semaine, soit environ 2,8 millions de porcs par an. L’outil est doté des équipements les plus modernes. La salle de découpe est modulable et peut s’adapter à toutes les coupes. L’emballage des produits est automatisé. Là où il occupait seize personnes désormais seulement deux suffisent, chargées de la surveillance du processus. Le nombre d’employés du site s’élève à 836.
Source : IFIP d’après Danish Crown

États-Unis : achats publics (07 Avril 2009)

Le ministère de l’Agriculture américain a l’intention d’acheter des produits de dinde, de porc, d’agneau et des noix pour aider les « programmes fédéraux d’assistance de nutrition ». Ces programmes concernent le National School Lunch Program, le School Breakfast Program, le Summer Food Service Program, le Food Distribution Program on Indian Reservations, le Commodity Supplemental Food Program et le Emergency Food Assistance Program. Ces achats publics visent aussi à soutenir des secteurs de production qui traversent actuellement une conjoncture difficile. Selon l’USDA, ces achats (produits d’origine américaine) portent sur 60 millions de dollars pour la dinde, 25 millions pour la viande de porc, 2 millions pour l’agneau et 29 millions pour les noix.
Source : IFIP d’après USDA

Allemagne : Moksel dans le rouge en 2008 (07 Avril 2009)

Le Groupe Moksel en Allemagne qui fait partie du groupe néerlandais Vion, a perdu 10,1 millions d’euros en 2008. L’entreprise était encore bénéficiaire en 2007. Le mauvais résultat s’explique par des prix d’achat trop élevés par rapport à la vente des produits. Cependant, le chiffre d’affaires a augmenté de 50 millions d’euros entre 2007 et 2008, à 1,87 milliard d’euros en 2008. Les abattages de porcs ont reculé de 500 000 têtes pour tomber à 2 millions de porcs en 2008. Une des conséquences a été la fermeture de l’abattoir de Lausitz, situé à l’est de l’Allemagne. En revanche, les abattages de bovins ont progressé de 3 % pour atteindre 463 000 têtes en 2008.
Source : IFIP d’après ISN

Russie : prévision d’une chute de 20 % de la consommation de viande (07 Avril 2009)

Selon le Syndicat russe des viandes, les consommations des viandes porcines et bovines pourraient chuter de 20 % en 2009. Les difficultés financières des consommateurs pourraient réduire les importations de viandes de porc et de bœuf, mais aussi à davantage d’achats de viandes de volailles, moins chères.
Source : IFIP d’après TopAgrar

Royaume-Uni : inflation alimentaire (07 Avril 2009)

Au Royaume-Uni, la faiblesse de la livre sterling entraîne les prix des produits alimentaires vers le haut. Selon TNS Worldpanel, ils ont augmenté de 9,3 % entre janvier et mars 2009.
Source : IFIP d’après just-Food

Australie : concentration dans l’aval de la filière (07 Avril 2009)

Fin 2008, Hans Continental Small-Goods, première entreprise australienne de découpe et de transformation de viande avec 17 % de parts de marché, a déposé le bilan. Primo Small-Goods, le second avec également 17 % de parts de marché, s’est proposé pour le racheter. Les autorités de la concurrence ne s’opposent pas à cette reprise, qui ne changerait pas beaucoup l’état actuel de concurrence et éviterait la fermeture de plusieurs sites. À l’issue de cette opération, Primo obtiendrait environ 34 % de parts de marché.
Source : IFIP d’après PEAustralia

Corée du Sud : davantage d’exportations en perspective pour l’UE (07 Avril 2009)

Les exportateurs européens pourraient prochainement exporter davantage de viande de porc congelée vers la Corée du Sud. Celle-ci serait prête à réduire ses taxes à l’importation ce qui améliorerait la compétitivité européenne face aux concurrents américains, canadiens et chiliens surtout, qui disposent déjà d’accords d’échanges avec la Corée. Les négociations avec l’UE sont en cours et un accord pourrait prochainement être signé.
Source : IFIP d’après Meat & Meal

États-Unis : Tyson prospecte dans le monde (07 Avril 2009)

Tyson, premier producteur de volaille américain et parmi les premiers producteurs de porc aux Etats-Unis, souhaite étendre ses activités à l’étranger par la reprise d’entreprises en Chine, en Inde et en Amérique latine. L’entreprise motive sa démarche par la baisse actuelle de la demande aux États-Unis, la nécessité de réduire ses coûts et la diversification des zones de production pour réduire les risques sanitaires et monétaires. En Chine, Tyson détient 60 % des parts du Shandong Xinchang Group (volaille). En Inde, Tyson a un joint-venture avec Godrej Agrovet. En septembre 2008, Tyson a repris les entreprises brésiliennes Macedo Agroindustrial et Avícola Itaiópolis (Avita) et détient 70% de Frangobras. En Argentine, Tyson a un joint-venture avec Cresud.
Source : IFIP d’après PigProgress

Allemagne : construction d’un élevage de 22 500 truies (07 Avril 2009)

Après des années de discussions, les pouvoirs publics ont autorisé la construction d’un élevage de naissage de 22 500 truies dans la région d’Erfurt, dans le land de Thuringe, à l’est de l’Allemagne. L’élevage remplacera un ancien site de production laitière désaffecté depuis de nombreuses années. Il respectera toutes les règles en vigueur dans l’Union européenne et sera doté de techniques modernes.
Source : IFIP d’après Agrarheute.com

Brésil : fusion en perspective ? (24 Mars 2009)

Selon les médias brésiliens, les entreprises Sadia en Perdigão étudient la possibilité de fusionner. Perdigão n’a pas confirmé ces informations. Sadia a enregistré de fortes pertes ces derniers mois dus, entre autres, aux évolutions des devises.
Source : IFIP d’après Meat&Meal

Allemagne : la concentration de l’abattage se poursuit (24 Mars 2009)

En Allemagne, les abattages 2008 ont atteint 54,8 millions de porcs soit une augmentation de 2,9 % en un an, due à la croissance de la production nationale et des importations de porcelets et de porcs vivants. Les neuf principales entreprises d’abattage ont toutes augmenté leur activité annuelle. Toennies Fleisch reste le plus important avec 12 millions de porcs abattus, suivi par Vion Allemagne avec 10 millions de porcs. Westfleisch, au troisième rang, dépasse les 6 millions de têtes. Ces trois abatteurs regroupent 51,3 % de l’activité du secteur.
Source : IFIP d’après ISN

Canada : premier abattoir canadien agréé pour exporter vers l’UE (24 Mars 2009)

L’abatteur/découpeur québécois Lucyporc Yamachiche vient d’obtenir son agrément sanitaire pour exporter de la viande de porc vers l’UE. Depuis la mise en place d'un accord d'équivalence entre le Canada et l'Union européenne en 2005, le processus d'approbation est devenu moins onéreux. Les établissements qui souhaitent exporter vers l’UE doivent respecter les normes canadiennes, ainsi que les conditions supplémentaires à l'exportation vers l’UE.
Source : IFIP d’après PigProgress

Pages