APPLIS IFIP

Inquiétudes sur le marché des engrais

Brèves internationales

24/10/2022 15:09 | Articles Il y a 1 mois et 7 jours

Ajouter à ma liste
Imprimer l'article
Mirko Fabian 4vh06uuqcog Unsplash

Le gaz représente 90% des coûts de production de l’ammoniac, première étape de fabrication d’engrais azotés. Or, les prix du gaz naturel ont flambé depuis le début de la guerre en Ukraine : +341% entre 2021 et 2022. En effet, la Russie est un grand exportateur et limite ses échanges avec l’Europe depuis la mise en place de sanctions économiques. Pour autant, d’autres contrats avec la Suède ou la Norvège sont réalisés, ces deux pays profitent de la pénurie pour vendre leur gaz à l’Europe. En conséquence, 52% de la capacité européenne de production d’ammoniac est à l’arrêt en septembre 2022.

Prix des engrais azotés €/t
 

Ifip d’après la Dépêche

Yarra, fabricant norvégien, leader sur le marché français des engrais a annoncé une diminution de 35% de ses capacités de production en France, soit une baisse de production de 3 Mt d’ammoniac, l’équivalent de 4 Mt d’engrais azotés. Actuellement, 60% des engrais azotés consommés en France sont importés.  Les problèmes de disponibilités sont réels pour la campagne 2022/2023 : cette situation pourrait affecter le rendement des blés et avoir un impact haussier sur les prix des céréales françaises.

Source : L’Usine Nouvelle


Auteur

Leboulch

Ingénieure d'étude - Experte sur l'économie des marchés et des matières premières

Ce site utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de réaliser des statistiques d’audience.
J'accepteJe refuseEn savoir plus