APPLIS IFIP

Maxime Banville, nouveau Directeur du Pôle Génétique de l’IFIP

Actualités

30/05/2024 18:11 | Articles Il y a 12 jours

Ajouter à ma liste
Imprimer l'article
Banville

A partir du 1er Juin, Maxime Banville prendra ses nouvelles fonctions de Directeur du Pôle Génétique de l’IFIP, succédant à Joël Bidanel.

Après un Doctorat en génétique porcine, Maxime Banville a occupé des fonctions de généticien R&D en sélection avicole et de biostatisticien en sélection bovine pour le compte d’entreprises privées. En tant qu’Ingénieur d’étude au sein du Pôle Génétique de l’IFIP, il a contribué aux évaluations génétiques pour les entreprises de sélection porcine françaises, à la mise en place de chaînes d’évaluation génomique, au développement d’indicateurs de variabilité génétique, et a participé à différents projets de recherche en collaboration avec l’INRAE et les entreprises de sélection porcine.

A partir de sa prise de fonction en qualité de directeur, outre le management de l’équipe génétique, il aura en particulier pour mission de développer et entretenir les relations de l’IFIP avec les partenaires institutionnels et privés de sélection porcine afin de coconstruire des programmes de Recherche et d’Innovation.


Rappelons que le Pôle Génétique de l’IFIP contribue à la durabilité de la filière porcine par l’élaboration de nouveaux outils de phénotypage et de suivi des populations, la coordination d’actions communes entre organismes de sélection en lignées commerciales ou en races locales, et par la gestion des bases de données nationales, tout en assurant une veille méthodologique et technique.

En savoir + sur le Pôle Génétique de l’IFIP :

  • Une dizaine de généticiens.
  • Accompagnement des entreprises de sélection porcine dans le suivi et l’optimisation des programmes de sélection, et réalisation des évaluations génétiques et génomiques pour leur compte.
  • Animation du programme de conservation des races locales porcines.
  • En relation avec les équipes de recherche Inrae et les entreprises de sélection, contribution à de nombreux programmes de recherche partenariaux français et européens.
  • Appui sur une station de phénotypage de porcs en croissance où sont conduites de nombreuses études.
  • Implication dans le développement et la gestion de bases de données génétiques porcines nationales…

Parmi les principaux objectifs de la génétique porcine pour les années à venir …

  • des porcs plus autonomes adaptés aux évolutions de contraintes en élevage
  • des porcs plus efficaces pour répondre aux enjeux de transitions économiques, sociétales et climatiques
  • des porcs plus résistants aux maladies dans un contexte sanitaire incertain
  • une génétique porcine, levier de la performance des exploitations et de la filière porcine française

Auteur

Banville

Ingénieur d’étude, spécialiste en génétique quantitative, expert en évaluation génétique et suivi de populations en sélection

Ce site utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de réaliser des statistiques d’audience.
J'accepteJe refuseEn savoir plus