APPLIS IFIP

Articles

30/10/2013 16:47 | Actualisé Il y a 5 mois et 7 jours

Connectez-vous pour ajouter à votre liste

64ème congrès international de la Fédération Européenne de Zootechnie

Dsc 0001b.jpg

Parmi les nombreuses communications, certaines concernaient plus particulièrement la production porcine : composition de la carcasse et qualité de viande, alimentation, comportement, reproduction, production de mâles entiers, odeurs sexuelles, efficacité alimentaire, qualités maternelles, microbiote et immunité… Nous retiendrons notamment une session entière dédiée à l’efficacité alimentaire. En effet, dans un contexte d’augmentation du prix des matières premières, l’amélioration génétique de l’efficacité alimentaire est un sujet de recherche prioritaire. 

Une part importante de cette session a été consacrée aux travaux réalisés sur la Consommation Moyenne Journalière Résiduelle (CMJR) en production porcine. Cette nouvelle mesure de l’efficacité alimentaire est définie comme la différence entre la CMJ (Consommation Moyenne Journalière) mesurée et la CMJ prédite pour couvrir les besoins d’entretien et de production de l’animal.
Deux expériences de sélection divergente pour la CMJR ont été menées, l’une en race Large White à l’INRA en France et l’autre en race Yorkshire à l’Université de l’Iowa aux Etats-Unis, afin de produire deux lignées, l’une avec des animaux qui consomment moins (CMJR-, meilleure efficacité alimentaire) et l’autre avec des animaux qui consomment plus (CMJR+, moins bonne efficacité alimentaire) que leurs besoins théoriques. 

Les conclusions de ces études montrent que la CMJR est un caractère moyennement héritable qui peut être sélectionné. Comparée à une sélection basée sur l’indice de consommation, la sélection d’animaux avec une faible CMJR (CMJR) permettrait de réduire la consommation journalière d’aliment et d’améliorer l’efficacité alimentaire sans impacter les performances de croissance, de composition des tissus adipeux ou de reproduction et, pour ces dernières, même en climat tropical. Les aptitudes des animaux CMJR- s’expriment également lorsque l’aliment est riche en fibres. Une surexpression des gènes associés à la synthèse des protéines a été observée dans les muscles des animaux CMJR-, alors que les gènes et les protéines liés au métabolisme oxydatif sont sous-exprimés chez ces animaux par rapports à ceux qui sont CMJR+. Ces différences d’utilisation de l’énergie alimentaire pourraient expliquer les différences d’efficacité alimentaire entre les deux lignées. 
Toutefois, la CMJR est une mesure coûteuse à réaliser car elle nécessite des équipements performants (distributeurs d’aliments capables de peser avec précision la quantité d’aliment consommée par chaque animal identifié électroniquement). C’est pourquoi il est nécessaire de poursuivre les travaux afin de proposer de nouveaux outils (marqueurs moléculaires ou physiologiques) permettant d’alléger le dispositif de caractérisation des animaux.
La sélection génomique pourrait permettre de progresser plus vite sur ce caractère en évaluant avec une plus grande précision les candidats en ferme à partir de valeurs génomiques estimées à l’aide de la population de référence contrôlée en station. Parallèlement, l’étude de nouvelles pratiques (conduite d’élevage, alimentation) doit se poursuivre pour continuer à améliorer l’efficacité alimentaire.

Le congrès annuel de la Fédération Européenne de Zootechnie (EAAP) s’est déroulé à Nantes du 26 au 30 août 2013, l’Ifip était partenaire de cette édition organisée en France, et a notamment sponsorisé les sacoches remises à chaque congessiste, aux côtés de l’Idèle. Plus de 1 400 participants de 62 nationalités différentes étaient réunis. Au total, 466 posters et 604 articles scientifiques ont été présentés lors de 70 sessions thématiques. La prochaine édition de ce congrès se tiendra à Copenhague (Danemark), du 25 au 28 août 2014. A noter également le 10ème Congrès Mondial de Génétique Appliquée aux Animaux d’Elevage (WCGALP), prévu du 17 au 22 août 2014 à Vancouver (Canada).

Contact : sandrine.schwob@ifip.asso.fr

Schwob

Ingénieure d’étude - Experte des évaluations génétiques porcines

0 commentaire

Your comment will be revised by the site if needed.

Ce site utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de réaliser des statistiques d’audience.
J'accepteJe refuseEn savoir plus