APPLIS IFIP

Clostridium perfringens et Clostridioides difficile … des dangers potentiels en abattoirs et ateliers de découpe ? (séminaire ClostAbat)

Évènements

02/04/2024 14:04 | Articles Il y a 2 jours

Ajouter à ma liste
Imprimer l'article
Clostabat

L’IFIP vous invite à participer au séminaire de mi-parcours du projet ANR ClostAbat (2021-CE21-0007) : Caractérisation des dangers Clostridium perfringens et Clostridioides difficile dans les filières porcine, bovine et volailles en abattoirs, qui se déroulera à Rennes le Mardi 4 juin 2024 de 9h15 à 16h30 au Centre Culinaire (inscription et programme sur le flyer à télécharger).

Les partenaires du projet et le pôle de compétitivité Vitagora, organisent cette journée à destination des professionnels de la filière agro-alimentaire (qualité, recherche-développement, production, laboratoires …), des fédérations et interprofessions, des centres techniques, des autorités publiques et des établissements de recherche et d’enseignement.

Basé sur des campagnes de prélèvements réalisées en abattoirs, le projet ANR ClostAbat a pour objectif de :

  • Déterminer leur fréquence de contamination à différents maillons de la chaîne d’abattage (fèces, carcasses, produits de découpe, environnement, air…)
  • Évaluer la diversité et le potentiel de virulence des souches de C. perfringens et C. difficile isolées pour l‘Homme
  • Déterminer l’importance relative des différentes voies de transmission (animale ou environnementale)
  • Mettre en place des recommandations et proposer des mesures de maîtrise

Ainsi, les opérateurs de la filière viande seront mieux à même de justifier l’adéquation et la pertinence des mesures de contrôle mises en œuvre vis-à-vis des dangers C. perfringens et C. difficile, et, si nécessaire, de les réexaminer et de diffuser les pratiques de prévention plus efficaces.

Rappel : Le genre Clostridium comprend de nombreuses espèces productrices de toxines potentiellement hautement pathogènes pour l’homme. Les animaux sont des porteurs sains de C. perfringens et de C. difficile dans leur tube digestif. La viande peut être contaminée par ces pathogènes pendant le traitement à l’abattoir et ainsi provoquer des intoxications ou infections après consommation.

Auteur

Feurer

Chargée de projets en microbiologie et experte pour la surveillance épidémiologique des contaminants dans la filière porcine - Partenaire du RMT ACTIA Florepro

Ce site utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de réaliser des statistiques d’audience.
J'accepteJe refuseEn savoir plus