close
Recherche
APPLIS IFIP
Étude des moments d’ovulation et d’insémination chez la truie et de leurs conséquences sur la taille de la portée en élevages

Étude des moments d’ovulation et d’insémination chez la truie et de leurs conséquences sur la taille de la portée en élevages

Connectez-vous pour ajouter à votre liste

Auteurs : Martinat-Botté F, Forgerit Y, Maurel MC, Corbé H, Bernelas D, Mercat MJ, Guillouet P, Terqui M

L’expérience avait pour but de dater le moment d’ovulation dans des élevages et de préciser les conséquences des moments d’ovulation et d’insémination sur la taille de la portée. L’étude a porté sur 222 truies croisées dans 5 élevages conduits en bandes toutes les 3 semaines. De une à trois bandes par élevage sont suivies. Une bande est constituée de truies taries, de cochettes et de truies détectées vides à l’échographie. La détection des chaleurs est réalisée à l’aide d’un verrat, trois fois par jour; les femelles sont inséminées de 2 à 5 fois au cours de l’œstrus . Les doses sont issues de 2 centres d’insémination. Des prélèvements de sang sont réalisés deux fois par jour à partir du 3ième jour après le tarissement et ceci jusqu’au lendemain de la fin de l’œstrus . Les concentrations plasmatiques de progestérone et de LH sont mesurées. Le moment d’ovulation, déterminé par la progestérone, est défini comme le 1er point «haut» correspondant à la moyenne des valeurs basales ± 1 sd. La définition est la même pour le début du pic de LH. Pour chaque truie, le résultat de fertilité (mise-bas ou non) ainsi que la taille de la portée sont notés. L’échantillon suivi se caractérise par de bons résultats zootechniques : 92% de femelles en œstrus sur 7 jours, 88,7 % de fertilité et 12,4 porcelets nés en moyenne. La durée d’œstrus , le début du pic de LH, le moment d’ovulation et le rapport ovulation/œstrus sont variables dans les 5 élevages. Le moment d’ovulation varie de 6 à 88 heures après le début de l’œstrus et le début du pic de LH de 23 heures avant à 32 heures après le début de l’œstrus . La durée de l’œstrus et le moment d’ovulation varient selon l’état physiologique de la truie. Le moment d’apparition de l’œstrus après tarissement n’a pas d’influence sur la durée d’œstrus et le moment d’ovulation (p=0,09 et p=0,28 respectivement). La taille de la portée augmente en moyenne lorsque l’I.A. est réalisée proche du moment d’ovulation (p= 0,10).

Fiche technique

Titre :

Étude des moments d’ovulation et d’insémination chez la truie et de leurs conséquences sur la taille de la portée en élevages

Date sortie / parution :

1997

Quelques mots clés

Truie
Ce site utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de réaliser des statistiques d’audience.
J'accepteJe refuseEn savoir plus