close
Recherche
APPLIS IFIP
Utilisation de régimes isophosphorés à activité phytasique variable par le porc charcutier. Répercussion sur la digestibilité du phosphore, les performances, la résistance osseuse et les rejets de phosphore

Utilisation de régimes isophosphorés à activité phytasique variable par le porc charcutier. Répercussion sur la digestibilité du phosphore, les performances, la résistance osseuse et les rejets de phosphore

Connectez-vous pour ajouter à votre liste

Auteurs : Chauvel J, Granier R, Jondreville C, Williatte I

L’effet du niveau de phosphore digestible dans l’aliment a été étudié à l’aide de 4 régimes. Tous contenaient 0,47 % de phosphore total en croissance et 0,40 % en finition. Les teneurs en phosphore digestible variaient en fonction de la teneur en phytase des aliments. En moyenne elle était de 700, moins de 100, 450 et 500 UP respectivement pour les régimes 1, 2, 3 et 4. Le régime 1 est à base de blé et issues de blé. Les autres régimes sont à base de maïs, avec issues de blé pour le régime 3, le régime 4 correspond au régime 2 avec une supplémentation de 500 unités de phytase microbienne par kilo (Natuphos). L’essai a porté sur 320 animaux (160 mâles castrés et 160 femelles) de 25 à 105 kg, en distinguant la période «croissance» (25-65 kg) de la période «finition» (65-105 kg). La digestibilité du phosphore est de 52,3 %, 29,5 %, 42 % et 49,8 % respectivement pour les régimes 1, 2, 3 et 4. Cela entraîne des teneurs en phosphore digestible de 0,25 - 0,14 - 0,20 et 0,24 % en croissance et 0,23 - 0,12 - 0,17 et 0,21 % en finition. L’apport de 500 U de phytase microbienne améliore la digestibilité du phosphore du régime 2 de 70 %. Pendant l’ensemble de la période, le régime 1 permet les meilleures performances de croissance. Le régime 4 est très proche. Les performances du régime 2 sont très détériorées (- 8 % sur le GMQ et + 8 % sur l’IC par rapport au régime 4). La résistance à la rupture des os est équivalente dans les régimes 1 et 4, elle est légèrement plus faible dans le régime 3. Elle est inférieure à celle des trois autres régimes dans le régime 2. L’apport de 500 U d’activité phytasique permet une diminution des rejets en phosphore de 15 %.

Fiche technique

Titre :

Utilisation de régimes isophosphorés à activité phytasique variable par le porc charcutier. Répercussion sur la digestibilité du phosphore, les performances, la résistance osseuse et les rejets de phosphore

Date sortie / parution :

1997

Ce site utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de réaliser des statistiques d’audience.
J'accepteJe refuseEn savoir plus