La gestion des bâtiments … à la Danoise

Visites d'élevages danois et rencontres avec des équipementiers (Skov et Veng-System) et l'équivalent danois de l'Institut du porc, le Seges* permettent de mieux comprendre leurs préconisations pour la gestion d’ambiance des élevages de porcs. Le dimensionnement du système de ventilation a constitué l’essentiel des échanges puisque les deux pays ont des pratiques sensiblement différentes...

            

Tandis que l’Ifip préconise un débit autour de 75 m3/porc charcutier calculé sur la base du meilleur compromis entre la ventilation hivernale et estivale sous un climat tempéré, les équipementiers danois conseillent un débit supérieur, avoisinant, voire même dépassant les 100 m3/porc charcutier. Ce dimensionnement, associé à un système d’entrée d’air par volets régulés dans la salle, permet de créer une vitesse d’air au niveau des animaux pendant l’été, et ce, afin de réduire les effets d’éventuels coups de chaleur. Durant l’hiver, ce dispositif doit nécessairement être couplé à un système de freinage de l’extraction d’air automatisé pour une gestion optimisée des débits minimums. Dans ces conditions ce type de dimensionnement est pertinent et, est en parfaite adéquation avec les préconisations françaises.

Toutefois, l’augmentation du débit maximum, même lorsque la maîtrise des minimums est assurée, pose question sur les coûts du lavage d’air. Ces préconisations conduiraient à l’augmentation de la dimension des infrastructures de lavage, ce qui, dans le contexte actuel,  serait un frein supplémentaire à la démocratisation de ce dispositif. Les entreprises danoises ainsi que l’Ifip travaillent sur la conception de laveur d’air nouvelles générations capables de ne laver que la fraction d’air la plus chargée en ammoniac. Ce projet nommé Clean R3 se terminera durant l’été 2019.

Le SEGES* comme l'IFIP travaille sur le bien-être des truies en maternité, notamment leur mise en libertés. Ces dernières années, les Pouvoirs publics danois ont accéléré la dynamique autour de cet enjeu : ils ont fixé comme objectif  10 % de cases « liberté » au Danemark en 2021. Actuellement, un peu plus de 1% des places de maternité sont « bien-être ». Afin d’acquérir des connaissances sur ce mode de logement, le SEGES  teste 10 cases "liberté" dans un élevage sur la base de critères objectifs : déplacement de la truie, manipulation des barrières, accessibilité de la case, protection et manipulations des porcelets, organisation de la case… Parmi les équipementiers, principalement Danois et Allemands, deux sont présents sur le marché français (Big Dutchman et Aco Funki). Les conclusions  de cette étude comparative seront publiées courant 2018.

                   

*Le SEGES est le centre de recherche appliquée des productions animales danoises.Interface entre recherche publique et attentes des professionnels des filières animales, le SEGES est l'équivalent au Danemark des instituts techniques Ifip, Idele et Itavi .

Contacts : yvonnick.rousseliere@ifip.asso.fr ; michel.marcon@ifip.asso.fr