APPLIS IFIP

Le commerce mondial des produits du porc : ralentissement des échanges internationaux en 2023

Articles de conjoncture

06/04/2024 16:03 | Place des marchés Il y a 2 jours

Ajouter à ma liste
Imprimer l'article
16 Photos Ajoutées

En 2023, la contraction de la demande internationale s’est poursuivie à un rythme soutenu. La hausse de l’offre sur le marché chinois et la baisse des disponibilités européennes en sont les principales raisons.

Environ 18,6 Mt de viandes et coproduits (graisses, abats, produits transformés) ont été échangés à travers le monde, soit une baisse de 3,1 % par rapport à 2022. En valeur, les exportations de porc poursuivent à l’inverse une dynamique de forte progression. Près de 53,5 Mds € ont été échangés à travers le monde (+ 5,2 %).

Exportations mondiales des produits du porc
toutes destinations, hors animaux vivants
Commerce2

Source : Ifip d’après douanes (TDM, Eurostat)

Dynamiques diverses entre les exportateurs

Les contrastes de marchés entre les grands pays producteurs (UE, Brésil, Etats-Unis, Chine) génèrent une concurrence accrue dans le domaine des exportations. Outre le décrochage de la production européenne en 2023 et les moindres disponibilités pour l’export, les prix du porc extrêmement bas sur le bassin américain ont rendu les viandes américaines et brésiliennes plus compétitives sur la scène internationale. A cette compétitivité-prix s’est ajouté aussi un avantage monétaire. Un euro plus fort que le dollar et le real brésilien a pénalisé les viandes européennes.

Au cours de l’année 2023, les

Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous! Sinon abonnez-vous pour voir le contenu.

Se connecter / S’abonner

Auteur

Elisa Husson

Ingénieure d’études - Experte en charge de l’analyse des marchés du porc et du commerce international

Quelques mots clés

Ce site utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de réaliser des statistiques d’audience.
J'accepteJe refuseEn savoir plus