Actualités

L’UMT Asiics fait partie des Unités Mixtes Technologiques agréées par la DGER le 12 janvier 2017 pour une durée de 5 ans. Elle est coordonnée par Actalia-Produits laitiers et comporte deux autres partenaires qui sont l’Ifip et l’Anses de Maisons-Alfort.

Dès janvier 2018, Tech Porc va poursuivre son chemin avec Réussir Porc, un éditeur majeur dans le domaine professionnel porcin.

En 2017, une équipe IFIP a participé à la 1ère édition du Pig Challenge.

L'IFIP propose un stage de Master 2 au sein du laboratoire de microbiologie du pôle viandes et charcuteries à Maisons-Alfort (91). 

L’Ifip est partenaire du réseau de 11 pays travaillant sur la quantification, l’analyse et la comparaison de l’usage des antibiotiques vétérinaires en élevage

Nous informons de la mise à jour de l’outil BRS (fichier excel pour calcul des excrétions des porcs selon le stade physiologique) ; vous pouvez aussi télécharger sa notice d’utilisation ainsi que le document des références moyennes de rejets des porcs, ex-références

Qualités sensorielle et nutritionnelle des viandes et charcuteries-salaisons... et facteurs d'élevage, à Agrocampus de Rennes et en visioconférences depuis IFIP à Maisons-Alfort (94) et Toulouse.

La directive NEC instaure des plafonds nationaux d'émission gazeuses par les élevages porcins ; elle va donc imposer, à l’horizon de 2020, la mise en place de solutions permettant de réduire les rejets atmosphériques.

PorciSanté est un outil d’autodiagnostic pour les éleveurs, les conseillers techniques et les apprenants, soulignant l’intérêt de la qualité des interventions sur les animaux pour préserver leur santé.

Depuis plus de 40 ans, l'Ifip forme les acteurs de la filière porcine pour leur permettre de maîtriser les fondamentaux techniques et parfaire leurs pratiques professionnelles.

Ces travaux du Pôle Viandes et Charcuteries de l’Ifip déjà concrétisés…

Réduire les odeurs de verrat dans les viandes transformées est un sujet d’actualité en Allemagne. Un article paru dans Fleischwirtschaft international fait une synthèse très complète de toutes les techniques existantes pour réduire les odeurs de mâle entier dans les produits de charcuterie.

Le Pôle viandes et charcuteries de l’IFIP participe au Réseau mixte technologique (RMT) Actia Transfobio. Animé par le Critt agroalimentaire Paca et l’ITAB, le RMT Transfobio regroupe seize partenaires qui constituent un réseau national unique en transformation des produits bio.

Le Pôle économie de l'IFIP a conduit une étude en 2017, à partir de bibliographie, d’analyse de données chiffrées, d’entretiens avec des distributeurs et d’observations en magasins, afin d’identifier les principales tendances d’évolution des circuits, leurs dynamiques et les opportunités offertes à la filière porcine pour mieux s’y positionner. 

L’Ifip a suivi les évolutions des exploitations porcines depuis la flambée du prix des matières premières en 2008, et évalué les choix d’investissement et leurs conséquences sur le potentiel de production.

Une réduction des performances de croissance des animaux dans la période de sevrage, due à un apport protéique restreint, peut être acceptable s’il permet un arrêt de l’usage des antibiotiques et se révèle sans incidence forte sur les performances ultérieures.  

L’IFIP organise le Mardi 5 Décembre 2017 de 10H à 16H30 à Paris sa 4ème Journée d’échanges ‘Le Porc dans tous ses états’  (gratuite sur inscription).

N'oubliez de vous inscrire : les 6 et 7 février 2018, Rendez-Vous aux 50èmes Journées de la Recherche Porcine coorganisées par l'IFIP et l'INRA.

L’Ifip (Carole Feurer), l’UMR Anses-Inra-Enva et l’Arepsa ont publié un article sur la charge virale de l'hépatite E dans les foies et muscles de porc dans l’International journal of food microbiology. Cette étude avait pour but de déterminer la prévalence du virus de l’hépatite E (VHE) dans les muscles du jambon au moment de l’abattage, de façon à évaluer s’il existe un risque pour la contamination humaine par la consommation de jambon sec.

Question aux experts de l’IFIP : comment valider un paramètre pour transformer un CCP en PAO dans le cas d’un temps d’attente fixé à 1h maximum entre le poussage d’un pâté et le début de cuisson ?

L’IFIP a réalisé des essais de validation de cette technique en coopération avec l’Université de Bayreuth. Les deux équipes ont travaillé sur plus de 200 jambons pour prédire le pH ultime, l’exsudat et la couleur. Avec l’aide d’un salaisonnier industriel, elles ont aussi étudié la prédiction du rendement technologique et de défauts sur des jambons cuits supérieurs. 

Depuis le 9 juin 2017, l'IFIP est référencé sur Datadock, répondant ainsi aux 21 critères de Qualité. Cela permet donc aux formations de l'IFIP d'être prises en charge par vos OPCA,  financeurs de la formation professionnelle. 

Nouveaux guides européens porcin, bovin, volaille, ovin, équin : tout ce qu’il faut savoir pour assurer le bien-être des animaux vivants pendant le transport, mais aussi au chargement et au déchargement !

​A partir du 20 octobre 2017, l'IFIP vous propose une formaton à distance sur la technologie du jambon sec ... depuis votre ordinateur ! Vous n'avez pas le temps de vous déplacer, quelle que soit votre implantation géographique et pour un budget raisonnable (pris en charge par votre OPCA), connectez vous depuis votre bureau pour suivre les Vendredis de l'IFIP. 

Retrouvez l'IFIP au Sommet de l'élevage le Jeudi 5 octobre sur le stand "Le Porc Français" (Hall 1Allée B/C) aux côtés de ses partenaires des filières porcines régionales, notamment les Interprofessions  Auvergne Limousin Rhône-Alpes...

Les fichiers des visuels présentés lors des Matinales de l'IFIP sont disponibles en ligne !

La Chine a réussi l’exploit, jusqu’au milieu des années 2000, de nourrir la population la plus nombreuse au monde sans peser sur les grands équilibres agricoles mondiaux.

Le Japon va ainsi octroyer aux viandes transformées européennes l’accès sans droits à son marché.

Il propose un moment d’échanges pour partager les expériences, les savoir-faire, les avancées scientifiques et les questions émergentes entre toutes les parties prenantes du bien-être animal (éleveurs, entreprises, scientifiques) et construire ensemble solutions et consensus.

En 2016, les exportations françaises et européennes ont été stimulées par la forte demande chinoise.

Pages