Actualités

L’Ifip vous proposera désormais dans sa newsletter Info Viandes et Charcuteries des propositions d’études chiffrées. Elles auront pour ambition de répondre à des questions importantes pour les différents métiers de la viande et des charcuteries/salaisons.

En Flandre, les pratiques vis-à-vis de la castration ont déjà beaucoup évolué et les professionnels envisagent l’horizon 2018 avec sérénité.

Dans un contexte de forte contestation médiatique des productions animales, l’Ifip a développé des moyens de maîtrise de la durabilité sur chaque maillon de la filière porcine.

L'IFIP a organisé le 30 mars 2017 une journée technique sur les contaminants chimiques dans la viande, en collaboration avec l’Institut de l’élevage, l’ITAVI, les organismes de recherche INRA, ONIRIS et ANSES, impliqués dans le projet ANR Someat

L’IFIP est agréé par le Ministère de la Recherche comme organisme dont les travaux ouvrent droit au Crédit Impôt Recherche (CIR).

Chaque année, l’Ifip propose aux responsables de l’abattage-découpe et de la charcuterie-salaison, deux rendez-vous « métier » : un nouveau programme sur toutes les actualités techniques et réglementaires ainsi que les dernières avancées des travaux intéressant directement votre secteur d’activité. Cette année, les rendez-vous « métier » ont lieu les 5-6 et 12-13 octobre.

Les salaisons sèches sont mises en cause dans des cas de contaminations à l’histamine. Les experts de l'IFIP ont été questionnés au sujet de l'efficacité des mesures prévues dans le Guide de bonnes pratiques d'hygiène des industries charcutières.

Question posée aux experts de l'IFIP : la densité indiquée dans le guide pour les porcheries d’attente dans les abattoirs, aussi bien pour les porcs que pour les coches, est-elle réglementaire ? 

L’Ifip propose de mutualiser les moyens pour faire connaître et implanter les charcuteries/salaisons françaises sur le marché chinois. Cette démarche est constituée de 2 étapes opérationnelles.

Le Pôle viandes et charcuteries de l’Ifip a mesuré l’impact de la teneur en nitrites et en sel sur le développement de Clostridium botulinum dans le jambon cuit. Les cinq formulations testées, contenant entre 0 et 120 ppm de nitrite et entre 1,35 et 1,80% de chlorure de sodium, n’ont présenté aucune croissance de Clostridium pendant la durée de conservation.

L'IFIP vous propose de visiter grâce à une vidéo 3D un bâtiment porcin qui intègre ces équipements connectés

Le bilan d'activité de l'IFIP est disponible en téléchargement : il propose les résultats des travaux récents de R&D conduits par l'institut au service de tous les métiers de la filière porcine, sous forme de fiche synthétique...

L'appli BatiSanté est un outil d’auto-diagnostic de la bonne gestion des bâtiments d'élevage (ambiance, ventilation, chauffage, biosécurité) pour optimiser la santé des porcs.

Adapter les systèmes d'élevage pour améliorer leur efficacité, réduire leur impact environnemental et améliorer la sécurité alimentaire tout en maintenant la qualité des viandes, par des ressources et procédés alimentaires nouveaux, des animaux mieux adaptés et des technologies d'alimentation qui optimisent les potentiels de l'aliment et de l'animal

La consommation de porc a de nouveau reculé en France en 2016, de 3 % en volume pour le porc frais et de 0,5 % pour la charcuterie, y compris les produits de volaille. Plus limité qu’en 2015, le recul du porc frais reste conséquent par rapport aux années précédentes. La charcuterie baisse pour la deuxième année consécutive.

Elevage de mâles entiers, immunocastration ... dans quelles situations ? Quel cahier des charges pour limiter les inconvénients ? Comment arrêter la castration ou réduire la douleur afin d’améliorer l’image de la production porcine ...

Du 12 au 15 septembre 2017, comme tous les ans, venez vous informer sur l’actualité technique et économique de la filière porcine 

L’éclairage par LED en élevage porcin : une solution intéressante et simple pour mieux piloter la consommation électrique de l’exploitation dans un objectif à la fois d’économie en lien avec la hausse du prix de l'électricité et pour réduire l’impact environnemental de l’élevage. 

Nouvelle illustration de la numérisation de l’élevage : ce projet développé par l’Ifip a pour objectif l’automatisation de la collecte des informations relatives aux traitements vétérinaires

Le projet PigletDetect vise à vérifier si une détection précoce des maladies est possible par le suivi individuel et en temps réel des consommations d’eau et d’aliment par les porcs

En élevage, l’eau d’abreuvement est fréquemment traitée par un biocide désinfectant afin d’en améliorer la qualité bactériologique. Cette eau peut également servir de vecteur d’antibiotiques.

Le Mardi 17 janvier 2017 à Rennes (AgroCampus Ouest) et en visioconférences avec les sites de l’IFIP à Paris et Toulouse, s'est déroulée la journée quizz « Comment améliorer la qualité technologique des viandes issues de la filière porcine française ? » organisée par l'Institu

La démarche GVET de Gestion des traitements Vétérinaires en élevage a été initiée par l’Ifip, l’Anses et Isagri dans le cadre du Plan Ecoantibio 2017 afin de répondre à 2 enjeux : la modernisation du registre des traitements et la mesure des usages d’antibiotiques en élevage

Projet Accept : quels regards de la société sur l'élevage, et des éleveurs sur les attentes sociétales ? Comprendre les controverses afin de mieux communiquer...

2 essais sur 160 mâles entiers chacun ont permis d'étudier l'effet d'un rationnement énergétique avec des aliments croissance-finition concentrés ou dilués, sur la croissance et le risque d'odeurs de verrat et leur comportement.

Les conséquences de la réduction de la teneur en protéines de l’aliment 1er âge sur les performances des porcs ont été étudiées par l'IFIP dans 2 essais : réduction de la teneur en lysine de l’aliment consécutive à celle de la teneur en protéines et associations de matières premières co

Ce guide est composé de 11 fiches décrivant des procédés de traitement  : épandage, transport, séchage, séparation de phases, compostage, filtration, traitement biologique, évaporation, stripping, ….

La nouvelle version de ce document a été publiée officiellement au Journal Officiel de l’Union Européenne le 21 Février dernier.

L'étude est réalisée à partir de 10 bandes de porcs croisés (Large White x Piétrain) x (Large White x Landrace), pesés à la naissance et au sevrage.

La réponse de Martine Carlier, ingénieur d’études à l’IFIP, spécialiste de la technologie des charcuteries et des ingrédients technologiques, en charge du Code des usages et de la réglementation : "Les températures de dénaturation thermique pour les principales protéines des muscles de porc sont les suivantes..."

Pages