APPLIS IFIP

Analyse économique et financière des entreprises de l’aval

Actualités

10/05/2023 15:20 | Place des marchés Il y a 3 mois et 17 jours

Ajouter à ma liste
Imprimer l'article
Img 20200917 092809

L’observatoire financier des entreprises agroalimentaires du Crédit Agricole analyse les finances des entreprises de l’aval de la filière viande pour 2021. Le chiffre d’affaires des entreprises de la filière porcine a reculé de 1,9 % en 2021 par rapport à 2020. L’EBITDA1/CA de ces entreprises est inférieure à 5 % en 2021, alors que ce ratio était de 6 % en 2020. Les abattoirs semblent avoir été plus impactés par cette baisse que les entreprises du secteur de la charcuterie-Salaison. En 2021, l’industrie porcine a davantage été impactée par une baisse de rentabilité des abattoirs. La taille de l’entreprise compte également, le positionnement des entreprises de tailles intermédiaires est plus difficile tant du point de vue de la capacité de négociation que de la performance des outils d’abattages.

Les entreprises de charcuterie-salaison possédaient en 2021 une EBITDA/CA de 6,5 % contre 7 % en 2020. Leur part de chiffre d’affaires à l’international a été de 9 %, alors que ce chiffre s’élève à 34 % en moyenne chez les IAA françaises et 16 % chez celles des filières de la viande en générale. Par ailleurs, la santé financière des entreprises de la charcuterie-salaison en 2021 a été satisfaisante avec un ratio dette net/ EBITDA de 0,8 et des besoins de fonds de roulement évalués à 5,6 jours. Les perspectives économiques et financières de 2022 et 2023 des entreprises de la charcuterie-salaison pourraient être néanmoins plus difficiles. Les prix de la matière première (pièces achetées) atteignent des records tandis que les prix de ventes des produits transformés ont été contenus. Les consommateurs ont réalisé des arbitrages vers des produits moins chers. A cela s’ajoute en 2022 et 2023, la hausse des coûts de l’énergie et du stockage.

1EBITDA = bénéfices avant intérêts, impôts et dotations aux amortissements et aux provisions sur immobilisations

Source : Crédit Agricole

Auteur

Rouault

Ingénieur agroéconomiste - Expert en charge de la veille internationale sur l’aval de la filière porcine

Quelques mots clés

Ce site utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de réaliser des statistiques d’audience.
J'accepteJe refuseEn savoir plus