APPLIS IFIP

Allemagne : l’offre de porcs bien-être augmente

Actualités

08/02/2024 14:24 | Place des marchés Il y a 5 mois et 4 jours

Ajouter à ma liste
Imprimer l'article
Bea

Malgré la pandémie de coronavirus et l’inflation, l’offre de porcs provenant de niveaux d’élevage plus élevés (en termes de bien-être animal) a augmenté dans le secteur de la vente au détail alimentaire. C’est ce que rapporte la Société pour la promotion du bien-être animal dans l’élevage en tant que porteur des démarches Haltungsform (voir photo) et Initiative Tierwohl (ITW), d’après une évaluation pour 2022 basée sur les volumes de ventes réels, en particulier pour les marques propres des détaillants alimentaires.

Pour les produits en libre-service, le niveau d’élevage 2 prédomine désormais largement. La part de porcs de niveau 2 y est en effet passée de 68 % en 2021 à 85 % en 2022. Le niveau 2, qui correspond principalement à l’Initiative Tierwohl, est un standard amélioré qui offre 10 % de surface en plus par porc et des jouets ou du fourrage grossier.

Haltungsform 716x522

Source : Haltungsform.de

La viande en niveaux d’élevage 3 et 4 est principalement vendue au comptoir de service. D’après l’évaluation de 2022, environ un cinquième de la viande fraîche et des préparations à base de viande de porc y ont été proposées dans les niveaux d’élevage 3 et 4, contre moins de 6 % au rayon libre-service. Les modes d’élevage en niveau 3 et 4 offrent respectivement 40 % et 100 % de surface en plus par porc et un accès à l’air libre (front ouvert a minima en niveau 3 et courette en niveau 4).

Source : Ifip d’après ISN

Auteur

Roguet

Chef de projet, PhD - Experte sur les problématiques d'acceptabilité sociétale et sur l'économie des exploitations d'élevage

Quelques mots clés

Ce site utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de réaliser des statistiques d’audience.
J'accepteJe refuseEn savoir plus