APPLIS IFIP

Matières premières et aliment : Janvier, synonyme de baisse

Articles de conjoncture

07/02/2023 14:36 | Place des marchés Il y a 1 an et 11 jours

Ajouter à ma liste
Imprimer l'article
Meric Tuna Ce1ovmrzumq Unsplash

La détente des prix des matières premières est enclenchée. Le mois de janvier est aussi source de baisse pour les céréales et les tourteaux, même si les incertitudes liées à la guerre en Ukraine restent en toile de fond. Le Nouvel An chinois, évènement majeur dans le pays et impactant les marchés mondiaux, a entraîné une réduction des échanges durant le mois de janvier.

Céréales

Blé, hausse de l’euro et baisse des cotations

Durant le mois de janvier, l’euro n’a cessé d’augmenter face au dollar, rendant moins compétitives les céréales européennes à l’export et pesant sur les prix. Du côté des futures récoltes, 95 % des surfaces de blé russes affichent un bon état végétatif et les exportations pour la campagne en cours pourraient atteindre 60 Mt contre 50 Mt en moyenne pour les dernières années. La Russie renforce sa position d’acteur majoritaire sur le marché du blé. Les climatologues prévoient un passage du phénomène La Niña à El Niño au cours du prochain mois. Pour autant, les récentes pluies en Argentine arrivent trop tard pour la campagne actuelle.

Maïs : importations chinoises dynamiques

Malgré le Nouvel An chinois qui ralentit la demande mondiale, les importations de la

Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous! Sinon abonnez-vous pour voir le contenu.

Se connecter / S’abonner

Auteurs

Leboulch

Ingénieure d'étude - Experte sur l'économie des marchés et des matières premières

Le Clerc

Ingénieure d’étude - Experte sur l'économie des élevages, des coûts et de la performance des élevages

Quelques mots clés

Ce site utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de réaliser des statistiques d’audience.
J'accepteJe refuseEn savoir plus