APPLIS IFIP

L’édito du mois de mai 2023

Articles de conjoncture

05/05/2023 15:09 | Place des marchés Il y a 2 mois et 12 jours

Ajouter à ma liste
Imprimer l'article
Dsc 0040 (1)

En avril, l’accalmie constatée sur les marchés à l’amont de la filière se confirme. Les prix des matières premières poursuivent leur détente et entraînent en même temps un léger recul des prix de l’aliment pour les porcs. Du côté du marché du porc, en dépit d’une offre toujours en recul, les prix au Marché du Porc Breton se sont affaiblis. Les abatteurs sont confrontés à une demande intérieure qui tarde à se redynamiser, mais surtout à une concurrence féroce entretenue par les voisins européens, l’Espagne en tête. L’évolution des marchés à l’aval de la filière est contrastée. A l’exception du jambon, le marché français des pièces de découpe assiste à une poursuite de la hausse des prix, tandis que les voisins allemands et espagnols sont plutôt orientés sur une stabilité. Les indicateurs macro-économiques demeurent instables. Des premiers signes de détente de l’inflation sont observés, en lien avec la baisse des cours de l’énergie annonçant potentiellement une amélioration du pouvoir d’achat avant la période estivale propice à la consommation de produits carnés. Néanmoins, si l’inflation reste, à ce jour, bien présente sur les prix alimentaires, les prévisions de l’OCDE permettent de relativiser avec des projections de croissance et d’inflation qui se sont améliorées pour 2023 et 2024. 

 

Auteur

Elisa Husson

Ingénieure d’études - Experte en charge de l’analyse des marchés du porc et du commerce international

Ce site utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de réaliser des statistiques d’audience.
J'accepteJe refuseEn savoir plus