APPLIS IFIP

Matières premières : Les cours retrouvent des éléments de soutien

Articles de conjoncture

10/04/2024 08:00 | Place des marchés Il y a 2 mois et 8 jours

Ajouter à ma liste
Imprimer l'article
Meric Tuna Ce1ovmrzumq Unsplash

Après plusieurs semaines de recul, les cours des céréales retrouvent un peu de soutien en ce mois de mars. Les éléments baissiers, en particulier la concurrence des origines mer Noire, sont toujours présents, mais à l’approche de la nouvelle récolte, les incertitudes des opérateurs redynamisent les marchés.

Céréales

Après être resté près de trois semaines en dessous de 200 €/t, le blé Euronext a de nouveau franchi ce seuil pour terminer le mois à 203,5 €/t. En toile de fond, la concurrence des origines mer Noire est persistante. Elle contraint les exportateurs européens et américains à tirer leurs prix à la baisse. Toutefois, le retour de facteurs haussiers a entraîné un ralentissement des diminutions de prix, voire des hausses à plusieurs reprises ces dernières semaines. Parmi ces facteurs, le positionnement à l’achat d’importateurs qui souhaitent profiter des cours actuels comme l’Algérie ou l’Egypte. Le blé Euronext a également été soutenu par la recrudescence des combats entre la Russie et l’Ukraine ainsi que les incertitudes météorologiques qui planent sur la prochaine récolte. En France, les inquiétudes sont justifiées. D’après FranceAgriMer, la part des blés jugés en état « bon à excellent » est au plus bas depuis 4 ans (66 % contre 95 % il y a un an). La volonté de la Commission européenne d’imposer une taxe sur certains produits russes et biélorusses, dont le blé, afin de limiter leur entrée en UE constitue aussi un facteur de hausse.

Sur le marché américain, le maïs a évolué dans une étroite fourchette entre 155 €/t et 165 €/t. Les prix ont été soutenus par un regain de dynamisme des ventes à l’export, alors que

Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous! Sinon abonnez-vous pour voir le contenu.

Se connecter / S’abonner

Auteur

Dsc 8680

Ingénieure d'études - Experte en charge de l’analyse de la conjoncture alimentation animale et matières premières

Quelques mots clés

Ce site utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de réaliser des statistiques d’audience.
J'accepteJe refuseEn savoir plus