APPLIS IFIP

Un début d’année baissier pour les matières premières

Articles de conjoncture, Vidéos

08/02/2024 14:47 | Place des marchés Il y a 4 mois et 12 jours

Ajouter à ma liste
Imprimer l'article
Meric Tuna Ce1ovmrzumq Unsplash

Après un mois de décembre faible en activité, l’année 2024 débute dans un contexte baissier pour les matières premières. La demande est relativement calme face à une offre importante, dernièrement révisée à la hausse par l’USDA.

Céréales

Les cours des céréales ont poursuivi leur baisse en ce début d’année aussi bien sur le marché européen qu’américain. Les dynamiques observées sur les marchés évoluent peu, avec une concurrence russe et ukrainienne toujours pénalisante pour les blés européens. L’Ukraine parvient en effet à maintenir un bon niveau d’exportation et la récente intensification des frappes russes n’a pas suscité de fortes réactions chez les opérateurs. Un bref regain d’intérêt pour les origines européennes a pu être observé grâce à une parité euro/dollar favorable et au retour à l’achat d’importateurs comme l’Algérie et l’Egypte. Bien que le blé français ait pu profiter de cette opportunité, France AgriMer a dû réduire ses estimations d’exportations vers les pays tiers, passant de 10,2 Mt à 10,1 Mt, au regard du retard accumulé ces derniers mois.

Sur le marché américain, les cours du blé et du maïs ont rencontré peu de soutien dans un contexte de demande plutôt faible et de ventes à l’export décevantes, alors que la production argentine s’annonce excellente. Le rapport mensuel de l’USDA est, lui aussi, venu peser sur les cours. Le stock mondial de blé de fin de campagne a été revu à la hausse de 1,8 %. En maïs, la production mondiale a, elle aussi, augmenté de 13,7 Mt pour s’établir à 1 253,7 Mt, principalement grâce à une révision de la production en Chine (+11,8 Mt) et aux Etats-Unis (+2,7 Mt).

En France, les conditions météorologiques affectent le potentiel de production pour 2024 et l’écart de prix

Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous.

Se connecter

Auteur

Dsc 8680

Ingénieure d'études - Experte en charge de l’analyse de la conjoncture alimentation animale et matières premières

Quelques mots clés

Ce site utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de réaliser des statistiques d’audience.
J'accepteJe refuseEn savoir plus