APPLIS IFIP

Echanges internationaux : Une demande plutôt morose du Japon et de la Corée du Sud en 2023

Articles de conjoncture

08/12/2023 15:27 | Place des marchés Il y a 2 mois et 24 jours

Ajouter à ma liste
Imprimer l'article
Andy Li Cpstauposcw Unsplash

La concurrence féroce entre Européens, Brésiliens et Américains ne s’est pas jouée qu’en Chine. Les exportateurs européens ont aussi été pénalisés sur les marchés japonais et coréen.

Outre une demande chinoise en berne cette année pour les exportateurs européens, ces derniers sont aussi confrontés à un affaiblissement des ventes vers d’autres marchés en Asie, demandeurs de produits du porc plus élaborés et à plus forte valeur ajoutée.

En 2023, le Japon et la Corée du Sud ont été sévèrement touchés par l’inflation. En alimentaire, sur le troisième trimestre, les prix à la consommation ont flambé de 9,4 % au Japon par rapport à 2022 et de 4,5 % pour la Corée du Sud. Ce climat économique incertain a grevé la demande des consommateurs, notamment sur le segment de la restauration hors domicile, secteur demandeur de produits importés. Dans ce contexte, les importations de produits du porc au cours des huit premiers mois de l’année (1) ont chuté de 12,5 % par rapport à l’an dernier pour le Japon et de 14,1 % pour la Corée du Sud. Sur

Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous.

Se connecter

Auteur

Elisa Husson

Ingénieure d’études - Experte en charge de l’analyse des marchés du porc et du commerce international

Quelques mots clés

Ce site utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de réaliser des statistiques d’audience.
J'accepteJe refuseEn savoir plus