APPLIS IFIP

El Niño : un phénomène complexe aux conséquences variables

Articles de conjoncture

17/11/2023 11:36 | Place des marchés Il y a 6 mois et 27 jours

Ajouter à ma liste
Imprimer l'article
Oleksandr Sushko Ddy07wmz0 U Unsplash

La campagne de récolte 2023-2024 pourrait souffrir d’une forte variabilité et hétérogénéité sur les marchés en raison d’un phénomène El Nino en force. Cette manifestation climatique périodique, caractérisée par un réchauffement anormal des eaux de surface de l’océan Pacifique, a des répercussions sur l’ensemble du globe. Même si son impact est très variable selon les zones de production sans être nécessairement négatif, il crée lorsqu’il se produit, des fluctuations fortes et hétérogènes sur les marchés.

Actuellement, il plonge l’Australie dans une sévère sécheresse qui pénalise les cultures de blé dont la récolte est prévue en fin d’année. Les conséquences devraient être lourdes avec un recul de 37 % de la production. Le constat est le même pour le colza, avec des rendements en forte baisse. En Argentine, les effets sont tout autres. El Nino s’accompagne de précipitations qui sont bénéfiques aux cultures, notamment au blé, dont la production est attendue en net progrès par rapport à la campagne 2022-2023 (+24 %). Ces pluies devraient également profiter au soja et permettre à l’Argentine de renouer avec des productions supérieures à 40 Mt (21,8 Mt en 2022-2023). Les effets d’El Nino dans les zones productrices de l’hémisphère Nord sont plus variables mais généralement moins lourdement impactants. Il se caractérise par un temps pluvieux qui peut s’avérer défavorable selon la période du cycle cultural à laquelle les pluies surviennent.

A l’échelle globale, les impacts d’El Nino sur la production de céréales et d’oléagineux est à modérer. En effet, la production de blé de l’Argentine et de l’Australie représente moins de 5 % de la production mondiale et pour ce qui concerne le soja argentin, il ne pèse que 10 % de celle-ci. Néanmoins, les opérateurs réagissent fortement aux annonces sur les prévisions de récolte. La survenue d’un évènement climatique comme El Nino catalyse la volatilité sur les marchés.

Sources : IGC, USDA, Stratégie grains

Auteur

Dsc 8680

Ingénieure d'études - Experte en charge de l’analyse de la conjoncture alimentation animale et matières premières

Quelques mots clés

Ce site utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de réaliser des statistiques d’audience.
J'accepteJe refuseEn savoir plus