APPLIS IFIP

Matières premières : des dynamiques différentes

Articles de conjoncture, Vidéos

06/11/2023 12:14 | Place des marchés Il y a 7 mois et 12 jours

Ajouter à ma liste
Imprimer l'article
Meric Tuna Ce1ovmrzumq Unsplash

Alors que les cours du blé ont peu évolué, ceux du maïs ont sensiblement reculé avec la progression des récoltes dans l’hémisphère nord. Les matières azotées ont connu des évolutions contraires avec un tourteau de soja en hausse alors que celui de colza enregistre une baisse.

Céréales : stabilité pour le blé et léger recul pour le maïs

En octobre, les cours des céréales ont évolué dans un étroit canal. Sur les marchés européens, le blé oscillait autour de 230 €/t.

En l’absence d’élément majeur, les facteurs de baisse et de hausse se sont compensés pour aboutir à un certain équilibre. Le blé russe, par son abondance et sa compétitivité, fait toujours pression sur les cours. La reprise des exportations ukrainiennes depuis les ports d’Odessa accroît encore davantage le poids des origines mer Noire sur les marchés et pèse également sur les prix mondiaux. Dans l’hémisphère Sud, les récoltes de blé sont à venir et les conditions météorologiques sont pour l’instant mitigées, inquiétant les opérateurs. Les climatologues prévoient un renforcement du phénomène El Nino cette année. Un temps anormalement sec pénalise l’Australie dont la production est attendue en baisse de 37 % par rapport à 2022-2023. Partenaire privilégié de la Chine pour ses importations de blé, l’Australie n’est pour l’instant donc pas en mesure de contractualiser les volumes demandés ce qui a profité aux origines européennes. Les cours du blé ont finalement peu évolué en octobre. La demande est soutenue ce qui limite l’impact de la production russe sur les cours. Les inquiétudes sur les récoltes dans l’hémisphère sud sont à modérer puisque la part des volumes produits sur le stock mondial est faible (le blé australien représente 3 % de la production mondiale).

Pour le maïs, la situation est un peu différente avec des cours européens qui ont reculé par rapport à septembre.

Les récoltes de maïs progressent dans l’hémisphère nord. Elles sont attendues importantes sur le continent américain, avec 127 Mt au Brésil et 385 Mt aux Etats-Unis. Les volumes prévus pèsent sur les cours. En Europe, la production est aussi attendue en hausse, de 16 % par rapport à la

Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous.

Se connecter

Auteur

Dsc 8680

Ingénieure d'études - Experte en charge de l’analyse de la conjoncture alimentation animale et matières premières

Quelques mots clés

Ce site utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de réaliser des statistiques d’audience.
J'accepteJe refuseEn savoir plus