APPLIS IFIP

Stabilité des prix des pièces de découpe en février

Articles de conjoncture

05/03/2024 17:18 | Place des marchés Il y a 2 mois et 21 jours

Ajouter à ma liste
Imprimer l'article
Jambon Cuit.jpg

Le commerce de la viande reste stable en février sur l’ensemble des marchés européens. Les opérateurs attendent une reprise franche de la demande et reconstituent peu à peu leurs stocks.

En janvier, le marché des pièces de découpe à Rungis témoignait d’une poursuite de la stabilisation des cours, la baisse saisonnière des prix reste limitée. Les indices de prix FranceAgriMer confirment ce constat. Pour chaque catégorie de pièces, l’évolution moyenne entre décembre et janvier se situe entre  -0,3 % et +0,8 %. Le marché des pièces de découpe a été perturbé par les mouvements de grèves et le commerce de la viande s’est globalement stabilisé.

Le mois suivant, en février, sur le marché de Rungis, les prix des pièces de découpe sont restés relativement stables. L’indice synthétique du marché, l’IMR, a reculé de 0,8 % en un mois. Les produits issus de la longe sont les pièces les plus dépréciées (entre -1,3 et -1,7 % en un mois).

Ailleurs en Europe, la demande en viandes se redresse lentement, mais le marché est toujours dans l’attente d’une impulsion significative des consommateurs. Les opérateurs tentent de reconstituer leurs stocks en vue de la saison des barbecues. Certaines pièces bénéficient plus que d’autres de cette hausse de la demande. Sur le marché de Hambourg, le prix de la longe a progressé de 1,3 % en moyenne depuis janvier. A l’inverse, l’épaule et la poitrine affichent des baisses de respectivement -0,6 % et -0,8 % en un

Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous! Sinon abonnez-vous pour voir le contenu.

Se connecter / S’abonner

Auteur

Elisa Husson

Ingénieure d’études - Experte en charge de l’analyse des marchés du porc et du commerce international

Quelques mots clés

Ce site utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de réaliser des statistiques d’audience.
J'accepteJe refuseEn savoir plus