APPLIS IFIP

France : Nouvelle baisse du cheptel national en mai

Actualités

13/09/2023 11:33 | Place des marchés Il y a 6 mois et 3 jours

Ajouter à ma liste
Imprimer l'article
Dsc 2235

Le dernier recensement du cheptel national indique une poursuite du déclin du nombre de porcs en France. Les perspectives d’offre resteront ainsi baissières dans les prochains mois. L’enquête cheptel réalisée au printemps révèle une contraction du nombre total de porcs de 4 % par rapport au printemps 2022. Le cheptel truie recule de 3,2 %, soit une chute de près de 29 000 têtes. Parmi ces effectifs, le nombre de femelles saillies diminue d’autant plus (‑ 3,6 %). Ainsi, l’offre française continuera de se réduire dans les prochains mois. Les prix élevés des porcs à la production ne suffisent plus à compenser les coûts toujours hauts supportés par les éleveurs, et le manque de perspectives optimistes sur le marché du porc en Europe. Durant le premier semestre, les abattages français sont également en baisse de plus 5 % par rapport à l’an dernier.

Evolution des cheptels en France (milliers de têtes)
Chepte Lfrance 1

Source : Eurostat

France : Evolution du cheptel printemps
En milliers de têtesmai-23mai-22Evolution (%)
Cheptel total12 14612 661-4,1
Porcs à l’engrais > 50kg4 8575 094-4,7
Porcins 20 à 50 kg1 8211 867-2,5
Porcelets moins de 20 kg4 5824 783-4,2
Total truies879907-3,1
dont saillies612635-3,6
Verrats810-20,0
Source : Eurostat

Auteur

Elisa Husson

Ingénieure d’études - Experte en charge de l’analyse des marchés du porc et du commerce international

Quelques mots clés

Ce site utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de réaliser des statistiques d’audience.
J'accepteJe refuseEn savoir plus