APPLIS IFIP

Analyse : Entre recul de la production, inflation et prix du porc, 2022 bat décidément des records

Analyses et études

18/04/2023 15:07 | Place des marchés Il y a 7 mois et 19 jours

Ajouter à ma liste
Imprimer l'article
France

En 2022, la production française de porcs s’est contractée face à la hausse de l’ensemble des coûts dans la filière. La rentabilité des éleveurs a été mise à mal, les débouchés à l’export se sont nettement réduits. Néanmoins, le marché français a davantage résisté par rapport à ses concurrents européens.

En 2022, l’offre française s’est fortement réduite, tout comme les exportations de viandes et coproduits du porc. Cette contraction de l’offre, à laquelle s’est ajoutée l’inflation des prix des matières premières, a entraîné une montée historique des cours du porc à la production malgré le recul de la demande internationale.

Recul important de la production française au 2nd semestre

Au bilan sur l’année, les abattages de porcs en France se sont élevés à 22,98 M têtes, en recul de 1,4 % par rapport à 2021. La France reste ainsi le 3e abatteur européen, derrière l’Espagne et l’Allemagne. Ce déclin, plutôt modéré au regard des fortes baisses observées dans les autres pays européens, est un résultat en trompe-l’œil. Si au cours du premier semestre, les abattages français n’ont reculé que de 0,2 %, la situation s’est dégradée en deuxième partie d’année, avec une chute des abattages nationaux de 2,7

Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous! Sinon abonnez-vous pour voir le contenu.

Se connecter / S’abonner

Auteur

Elisa Husson

Ingénieure d’études - Experte en charge de l’analyse des marchés du porc et du commerce international

Quelques mots clés

Ce site utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience utilisateur et de réaliser des statistiques d’audience.
J'accepteJe refuseEn savoir plus